Oui, on a fait le tour du Mont Blanc en famille, avec nos 2 enfants de 11 et 13 ans. En autonomie en bivouac! Pendant 2 semaines, on a traversé un des plus beaux paysages d’Europe, à travers 3 pays dans les Alpes, en France, Italie et Suisse! Ce fut une belle aventure à pied, exigeante mais tellement exaltante!

A l’heure où la problématique du voyage écologique devient cruciale, on a choisi de faire un trek en montagne à la seule force de nos mollets avec consommation et impacts minimaux sur la nature. La seule énergie utilisée fut celle de nos muscles de randonneurs !

Retrouvez ci-dessous bilan, préparation, organisation, étapes de notre TMB familial, notre budget et plein d’infos pratiques pour vous aider et vous lancer sans crainte dans un tel trekking!

Comme c’est difficile de tout détailler dans un seul article, suivez nos publications sur le blog-zine  avec le récit détaillé des étapes et de notre préparation à paraître dans les semaines à venir !

| Bilan de notre Tour du Mont Blanc en famille

Pour la 1ère fois, on le dit sur notre blog-zine de voyage, on est fier de nos 2 enfants : ils ont réalisé cette belle performance de faire le Tour du Mont Blanc à 11 et 13 ans sans avoir jamais rechigné ! On est d’autant plus fiers d’eux que notre itinéraire fut bien plus exigeant qu’un TMB classique ! Ils ont avancé comme des cabris pendant tout le trek et ils en conservent un grand souvenir!

Et si on leur parle de repartir en trek, ils sont partants et prêts à enfiler les chaussures de rando pour marcher sur les sentiers, sacs sur le dos !

Avec ce TMB, on peut aussi se lancer des fleurs en tant que parents : ce pari qu’on a voulu prendre dès la naissance de nos enfants de leur donner le goût de la rando, le plaisir de marcher en pleine nature mais aussi le vrai esprit de l’aventure, ce pari, avec ce TMB, on peut dire qu’il est réussi ! Oui, c’est possible de faire de la randonnée avec des enfants et qu’en plus ils y prennent goût !

Accessoirement, on est fier de nous, d’avoir porté des sacs à dos de 14kg et 19kg bourrés à bloc…

| Notre TMB avec enfants dans les grandes lignes

J’avais déjà fait le Tour du Mont Blanc voici quelques années par le sentier classique : je n’avais pas envie de refaire exactement le même parcours. De plus, lors de ce 1er TMB, je trouvais que ce sentier classique nous faisait passer souvent en fond de vallées, on ne prenait pas beaucoup de l’altitude. J’avais eu le sentiment tout au long du trek qu’on était écrasé par la masse montagneuse du Mont Blanc.

C’est Raphaël qui s’est donc collé pour organiser un circuit TMB hors des sentiers battus : plutôt que de marcher en fond de vallées, on a donc arpenté des sentiers beaucoup plus alpins en prenant de l’altitude. Ce sont surtout des variantes du TMB qu’on a empruntées, des variantes très peu fréquentées par les randonneurs. Il est résulte un TMB plus court en distance mais plus exigeant au niveau technique, voire très périlleux pour une des étapes, une des plus démentes de notre parcours…

On a réalisé ce Tour en grande partie en autonomie en bivouac. On a dormi 2 nuits en refuge et fait une pause au camping à Courmayeur. On a pu ainsi alterner un confort rudimentaire avec des hébergements plus confortables.

Cliquer pour agrandir la carte de notre itinéraire TMB

tour-du-mont-blanc-notre itinéraire

Notre tour du Mont Blanc en famille en chiffres, c’est en 15 jours, 99km de marche, 7520m de dénivelée positive et 7200m de dénivelée négative.

On a fait le tour dans le sens contraire des aiguilles d’une montre : on est parti du village de… Tour, ça s’imposait ! Mais c’était aussi pour des raisons d’organisation, voir pourquoi plus bas.

On a d’abord marché 6 jours d’affilée jusqu’à Courmayeur en passant entre autres par les lacs Jovet, le col d’Enclave, le col de la Grande Ecaille puis la variante Thomas Rocque. On a fait une pause au camping de Courmayeur et on est monté à l’aiguille du Midi en téléphérique.

On a poursuivi jusqu’en Italie à Courmayeur et fait à nouveau une courte pause au camping au lac de Champex en Suisse. On a bouclé notre tour en passant par la Fenêtre d’Arpette, dernière variante du TMB.

| Les étapes de notre itinéraire autour du massif du Mont Blanc

Je fais un bref résumé de chaque étape de notre itinéraire ci-dessous. Le détail de chaque jour va être publié dans les semaines à venir. Donc à suivre si vous voulez en savoir plus !

Jour 0 de notre TMB en famille

Depuis l’Isère, on part en fin de journée pour nous rendre au point de départ de notre tour du Mont Blanc en famille : on traverse Chamonix, Argentière et on remonte jusqu’au village de Tour ! Eh oui, notre départ se fait depuis un village au nom symbolique.

Mais si on part de Tour, c’est avant tout pour des raisons pratiques : on peut laisser notre fourgon au grand parking gratuit de Tour pendant les 2 semaines de notre trek familial. Mais c’est aussi pour des raisons d’organisation: on arrivera directement à pied au fourgon une fois le tour fini et on n’aura pas besoin de prendre les transports en commun pour récupérer notre véhicule. On l’aura déjà fait le jour du départ.

Jour 1 de notre TMB en famille : variante par le col du Tricot à 2120m

On part de Tour pour notre TMB familial… mais pas à pied ! Il nous faut environ 1h30 pour rallier notre vrai point de départ d’où on partira à pied, au sommet du téléphérique de Bellevue. Nous voici à 9h00 à 1796m d’altitude sur la ligne de départ, la fleur au sac à dos de rando !

Et on commence par une variante du TMB : plutôt que de marcher en fond de vallée en passant par Les Contamines Montjoie, on passe par les hauteurs et monte jusqu’au col du Tricot à 2120m d’altitude.

On atteint le col du Tricot après 2h30 de marche avec point de vue face au glacier du Miage. En 1h00, on atteint ensuite les chalets du Miage au bas du col du Tricot.

On traverse le hameau des chalets du Miage. C’est 14h lorsqu’on commence à gravir le flanc face au col du Tricot. On remonte vers les chalets du Truc. On est à 1560m d’altitude et on doit remonter à 1705m.

Au-dessus des chalets du Truc, on déniche une combe qui nous permet d’être à l’abri du vent tout en ayant vue sur le glacier du Miage.

tour-du-mont-blanc-en-famille

Jour 2: vers le refuge Trè la Tête

On a choisi pour ce 2nd jour de passer par une autre variante du TMB. L’objectif du jour est d’atteindre le refuge de Trè la Tête où on passera la nuit.

On suit le GRP du Tour du Pays du Mont Blanc, plus exactement, on suit les panneaux indiquant le Refuge Trè le Tête par le sentier Bernard.

On traverse la passerelle du Nant d’Armancette. On suit le sentier menant au refuge par les Plans. C’est lorsqu’on atteint le panneau indiquant le refuge Trè la Tête par le sentier Bernard avec 50min de marche annoncée qu’on récupère le sentier Bernard un peu plus haut en partant sur la gauche. Il nous permet d’émerger au-dessus des arbres.

Nos 2 randonneurs en herbe, motivés, galopent comme de petit chamois pour atteindre le refuge à 1970m d’altitude. C’est 14h lorsqu’on dépose nos sacs à dos, contents d’avoir le reste de l’après-midi pour nous poser devant des glaces et tartes aux myrtilles !

Après cette pause, on prend aussi le temps d’aller voir le glacier de Trè la Tête se trouvant à 10 minutes de marche du refuge.

tour-du-mont-blanc-avec-enfants

tour-du-mont-blanc-avec-enfant

Jour 3: vers les lacs Jovet hors des sentiers battus du TMB

On poursuit sur le GRP Tour du Pays du Mont Blanc. On atteint la cascade de la Combe Noire et prend la direction de la Laya. Au hameau de Layon, on emprunte le sentier partant sur la gauche et passant par Pré Derrière et la Giettaz. C’est une variante de notre variante que nous a indiquée la chef du refuge de Très la Tête.

Plus loin on franchit le pont de la Rollaz. Une petite montée et on rejoint le TMB pour la 1ère fois depuis notre départ en trek.

On suit la large piste blanche jusqu’aux chalets de la Balme. Après les chalets, on quitte la piste et emprunte un sentier partant sur la gauche.

Au cours de la montée, on repère un sentier partant sur notre gauche. Un coup d’oeil à notre carte IGN rando et on s’aperçoit qu’on peut improviser un itinéraire bis en pointillés noirs sur notre carte, on évite ainsi le TMB surpeuplé.

On aperçoit au loin les toits des chalets de Jovet. Notre sentier les rejoint et ensuite on rejoint le lac Jovet.

On atteint une prairie avec une cascade dévalant une bosse au loin. C’est l’eau du lac Jovet à 2179m d’altitude

Allez, quelques pas et nous voici à destination à 13h15, devant le lac ou plutôt un des lacs Jovet : on est hors sentier officiel du TMB d’ailleurs. On n’est même plus sur une variante. On est au pied de la partie la plus coriace, la plus périlleuse mais aussi la plus prodigieuse de notre Tour du Mont Blanc.

bivouac-tour-du-mont-blanc

Jour 4 de notre TMB en famille: une journée de randonnée démentielle vers le col d’Enclave, le col de la Grande Ecaille et le refuge Robert Blanc

Cette étape du TMB passe par le col d’Enclave à 2672m puis le col de la Grande Ecaille à 2672m pour ensuite remonter au refuge Robert Blanc. C’est une randonnée très exigeante, relevant pour certaines parties de l’alpinisme avec une paroi à pic à franchir pour le col d’Enclave, un col très raide et glissant pour le col de la Grande Ecaille. Et si ce col s’appelle le col de la Grande Ecaille, ce n’est pas qu’un mot : c’était vraiment comme une écaille très fine à passer !

On a choisi cette option très alpine pour approcher des paysages de hautes altitudes plus alpins. Et on n’a pas été déçus ! On a traversé des paysages prodigieux et fascinants, par des hauteurs frôlant les glaciers !

Vos enfants et vous-même devaient avoir un très grande expérience non seulement de la randonnée mais être un peu escaladeurs, ne pas craindre le vide pour franchir des passages très dangereux.

Cela dit, vous pouvez éviter cette portion si vous la craignez et emprunter la variante très sympa aussi du TMB passant par le col des Fours et col du Bonhomme. On l’avait faite en partie pour nous entraîner. Voir le topo: randonnée au col des Fours et lac de Mya

On arrive au refuge à 16h passées. Le gardien n’en revient pas qu’on soit passé par le col d’Enclave et le col de la Grande Ecaille. A priori, il n’y a que nous et 3 autres randonneurs à s’être aventurés dans les parages. Allez, sans fausse modestie, on va dire qu’on a accompli un exploit avec les enfants pour cette étape du Tour du Mont Blanc !

tour-du-mont-blanc-famille

itinéraire-tour-du-mont-blanc

Jour 5: vers le col de la Seigne en Italie

On démarre une journée aussi spectaculaire que la veille mais peut-être moins effarante, quoique on a eu droit à un passage bien vertical sur une très haute paroi de bien 50m de haut…

On file en ligne droite vers le col de la Seigne, toujours par notre variante. Un panneau au refuge Robert Blanc nous indique 3h pour atteindre le col. On aura mis 4h pour atteindre la butte au-dessus du col de la Seigne.

On se dirige vers le Glacier des Glaciers sous lequel on passe. Après une longue traversée en balcon, c’est 13h lorsqu’on descend au col de la Seigne.

On récupère le sentier officiel du TMB, noir de randonneurs. On redescend en direction du refuge Elisabetta en passant par la Casermate. On décide de s’installer au bout de la prairie à l’abri du vent vif. 

recit-tour-du-mont-blanc-en-famille

Jour 6: Vers Courmayeur

Notre destination du jour, c’est Courmayeur. On fait d’abord un petit détour pour aller (re)voir le lac de Miage à 2 pas du sentier officiel. On y reste un long moment à observer une harde de bouquetins déployés sur le rivage avant de récupérer notre sentier officiel du TMB.

Presque plus de randonneurs sur cette étape du TMB. C’est en effet une étape souvent zappée : les trekkeurs prennent un bus dans le fond du vallon de Val Veny pour rallier Courmayeur, ce qui est plutôt dommage… On monte vers un des plus formidables belvédères sur le massif du Mont Blanc à 2297m d’altitude. On y a une vue grandiose sur les aiguilles et glaciers du Mont Blanc, les lacs de Miage en contrebas et le vallon du Val Veny. On suit ensuite le sentier en balcon menant jusqu’au refuge de Maison Vieille.

Cette étape du TMB est un peu longue, harassante sur la fin pour rejoindre notre camping au-dessus de Courmayeur mais quelle journée !

  • Dénivelée : 500m
  • Distance parcourue : 12,5km

trek-en-famille-mont-blanc

tour-du-mont-blanc-italie

Jour 7: TMB en famille en pause à Courmayeur

Cela fait 6 jours que l’on marche sur le TMB avec les enfants. Six jours d’affilée avec eux, c’est une 1ère et on est fiers de leur endurance. Jamais ils ne se sont plaints. Toujours ils ont su apprécier ce trek et ont adoré marcher dans des paysages alpins grandioses.

Pour les ménager, et nous aussi, on a prévu pour cette journée et les 2 jours suivants un programme spécial : 2 jours de pause et une journée fabuleuse.

Pour ce 1er jour, on avait prévu de nous reposer au camping. On devait aussi réceptionner un colis de ravitaillement pour la suite de notre TMB. Sauf que la Poste a endommagé notre colis et ne nous l’a jamais fait parvenir à destination… On a dû donc se rendre en bus vers Courmayeur et refaire le ravitaillement. 

Jour 8: montée à l’aiguille du Midi

Pas de rando pour cette journée mais on est parti pour vivre une des journées les plus marquantes et les plus grandioses de notre TMB.

On se rend au-dessus de Courmayeur : on emprunte 2 téléphériques et un télécabine pour monter à l’aiguillle du Midi par le côté italien.

Voici quelques années avant l’arrivée des enfants, on était monté à l’aiguille du Midi depuis Courmayeur. On avait survolé en téléphérique les glaciers, entre autres le glacier de la vallée Blanche. On a voulu revivre avec nos enfants cette traversée féerique sur les hauteurs du Mont Blanc.

On redescend dans l’après-midi et on se rend dans un autre camping, le camping des Grandes Jorasses. On a fait le choix d’en changer pendant notre pause à Courmayeur pour pouvoir être à 2 pas du sentier qu’on doit reprendre le surlendemain.

paysage-mont-blanc

tour-du-mont-blanc-paysage

Jour 9 de notre TMB en famille: pause

On peut enfin se prélasser, faire le point pour la suite… et faire la lessive : lave-linge et sèche-linge sur place, ce qui est bien pratique.

Deux petits abris en bois avec table et bancs nous servent de quartier général pour scruter nos cartes IGN et jouer aux carte.

Jour 10: vers la Tête Bernard

Pour cette 10ème étape, on a prévu de suivre à nouveau une variante menant à un point de vue panoramique à la Tête Bernard. On devait monter à gauche de la Tête Bernard mais un souci avec les panneaux nous a fait monter par la droite. On est monté directement au belvédère le plus élevé à la Tête de… la Tronche à 2584m.

On monte nos tentes de bivouac dans le fond du vallon d’Armina au-dessus de la ruine de Sénéchon.

tour-du-mont-blanc-bivouac

budget-tour-du-mont-blanc-en-famille

Jour 11: vers le col du Val Ferret en Suisse

Grande étape jusqu’au col du Grand Ferret en Suisse à plus de 2500m d’altitude par le sentier officiel du TMB. On prend d’abord la direction du refuge Bonati. On longe le long vallon du Val Ferret par un sentier en balcon passant par le refuge Bonati

On atteint le hameau d’Arnouva dans le fond du Val Ferret en fin de matinée. Il nous reste 700m à gravir vers le refuge Elena, puis on passe le col du Val Ferret à 2537m d’altitude.

Et on bascule dans un autre décor, tout vert, comme si une vaste pelouse avait été étalé sur le sol : on est en Suisse !

  • Dénivelée : 965m
  • Distance parcourue : 13,5km

tour-du-mont-blanc-en-famille-italie

tour-du-mont-blanc-blog-famille

Jour 12 de notre TMB en famille: vers le lac de Champex 

Pour cette étape, destination le lac de Champex dans le val Ferret. On descend au refuge de Peule puis jusqu’à la route partant d’Ars le dessous. On atteint le village du Ferret où on prend le bus. On traverse en mode confort le vallon du Ferret jusqu’au lac de Champex et on s’installe au seul camping au bout du lac Champex, le camping des Rocailles.

On a promis aux enfants un TMB spécial rando et baignade. Dans l’après-midi, on se rend donc au lac Champex pour y faire quelques brasses !

  • Dénivelée : 813m de dénivelée négative puisqu’on a fait que descendre
  • Distance parcourue : 7,8km

bivouac-mont-blanc

tour-du-mont-blanc-en-famille-en-suisse

Jour 13: vers le col de la Fenêtre d’Arpette

On a un col à passer, la Fenêtre d’Arpette à 2665m. C’est une variante du TMB, la variante par Montroc. On évite ainsi une longue traversée depuis Champex jusqu’au col d’Arpette. Et surtout, on passe par des paysages bien plus spectaculaires, plus alpins avec vue sur le glacier de Trient.

On préfère couper en 2 cette étape très longue avec près de 1100m de dénivelée : cette 13ème étape de notre itinéraire consiste à faire une 1ère approche vers le col. On monte dans le vallon de l’Arpette. Après 600m de monter, à plus de 2000m d’altitude, on installe notre bivouac dans une combe.

  • Dénivelée : 674m
  • Distance parcourue : 5,5km

recit-tour-du-mont-blanc-avec-enfants

Jour 14: au bas du col de la Fenêtre d’Arpette

Par un sentier très vertical semé de gros rochers, on atteint le col de la Fenêtre d’Arpette. On y admire une des plus belles vues de notre TMB : on est à la hauteur de la longue coulure du glacier du Trient. On distingue nettement les crevasses bleutées striant sa surface bosselée.

On descend ensuite à la cabane de Vesevey à 2096m d’altitude puis au chalet du Glacier. On prend ensuite la direction du Peuty. On trouve un coin où bivouaquer aux Péroudes d’en bas à 1574m.

  • Dénivelée : 456m
  • Distance parcourue : 5,4km

trek-avec-enfants-mont-blanc

Jour 15 de notre TMB en famille: retour au … Tour!

C’est notre seule journée du TMB avec gros mauvais temps. C’est aussi notre dernier jour de trek. On est déjà nostalgique de notre grande aventure familiale !

On remonte vers le chalet du Glacier puis on prend la direction des Grands. On atteint un refuge privé à 2113m puis on prend la direction du col de la Balme à 2199m d’altitude : un panneau nous indique 1h30 pour l’atteindre. Nous, on va mettre plus de 2h30…

On est toujours sur la variante du TMB par Montroc. On prend la direction du village du Tour. Eh, oui ! On va boucler notre TMB. Bizarre de voir écrit sur un panneau le nom du village d’où on est parti : c’est comme si c’était écrit victoire !

On atteint le haut de la télécabine de Charmillon. On a le choix entre prendre une télécabine ou de marcher encore 40 minutes sous la pluie… C’est pas la foule pour la 2nde option… Allez 53€ pour une descente et se retrouver au sec en moins de 5 minutes…

On finit certes sous la pluie mais on rayonne de bonheur d’avoir réussi notre exploit familial !

Pour info, il est possible de continuer encore pendant 2 jours ce tour en passant par les magnifiques lacs Cheserys puis lac du Brévent. Comme on s’y est déjà rendu, on a arrêté notre tour à Tour. Mais on a aussi dans l’idée d’y repasser en faisant cette fois le tour des Aiguilles Rouges, un autre trek très sympa dans les Alpes ! Voir notre rando dans les aiguilles Rouges avec bivouac

Allez, le petit bon plan que je vous conseille : rendez-vous le soir à Argentière au restaurant Le Grenier. On a pu y fêter notre belle aventure autour de hamburgers fait maison, de crêpes et de glaces !

  • Dénivelée : 742m
  • Distance parcourue : 7.9km

tour-du-mont-blanc-en-famille-suisse

| La préparation de notre aventure à pied 100% montagne!

Préparation physique

Un Tour du Mont Blanc ne s’improvise pas, bien sûr, et exige une préparation et physique et technique avec des tests de matériel de rando et bivouac.

Presque tous les we précédents notre départ sur le TMB, on s’est entraîné en faisant des randos à la journée et des bivouacs dans les Alpes.

Préparation technique et matériel de bivouac

Ces entraînements furent aussi l’occasion de tester notre matériel de bivouac, voir ce qu’il fallait changer ou garder. La priorité c’était de partir avec du matériel léger et compact.

Le poids des sacs a été aussi observé avec soin. Les enfants ont porté un sac à dos n’excédant pas de 10% leur poids, soit environ 8 kg chacun. Nos sac avaient un poids variable selon la quantité d’eau et les quantité de ravitaillement. Grosso modo, Raphaël portait 18-19 kg au maximum et moi 14 kg sans compter mon reflex et mes objectifs… Retrouvez dans l’article suivant le matériel qu’on utilise pour bivouaquer: notre équipement de bivouac avec liste

Nourriture pendant le TMB

On a aussi fait des tests concernant la nourriture. C’était la grosse interrogation de notre aventure pédestre : comment emporter de la nourriture pour 4 randonneurs et pour des journées d’autonomie de 3 à 4 jours sans ravitaillement possible… La réponse dans cet article: nourriture en bivouac

Conditions des sentiers et neige sur le Tour

Juste avant de partir pour faire le tour du mont Blanc, si vous avez prévu de passer par des variantes en altitude comme nous, on vous conseille de téléphoner dans les refuges à proximité de votre sentier pour vous informer des conditions de passage. L’année de notre TMB, une très grosse quantité de neige était tombée et a rendu certains passages problématiques. Mieux vaut savoir si ça passe et changer votre itinéraire si nécessaire.

| Notre organisation pendant notre trek familial

On se levait très tôt, vers 6h30 pour finir le plus souvent nos journées de randonnées en début d’après-midi. On avait ainsi le reste de la journée pour se reposer et se prélasser devant des paysages de montagne à couper le souffle.

On s’engouffrait sous la tente pour dormir… avant les poules ! En principe vers 20h30.

Au lever, on prenait le petit déjeuner avant de ranger sacs de couchage et affaires, dégonfler les matelas et coussins gonflables. Et on démontait les tentes de bivouac. Il nous fallait un peu moins d’1 heure pour tout remettre dans les sacs de randonnée.

On avait tous des camelback de 2L. Remplir nos camelbacks, c’est prendre 2kg de plus sur le dos. Pour nous ménager, surtout au début du trek et lorsqu’on est reparti chargé à bloc à Courmayeur, on ne remplissait pas  complètement nos camelbacks si on savait qu’on trouverait des points d’eau en passant près de refuge ou vers des sources d’eau en hauteur, loin de pâturages et des vaches.

A chaque fois qu’on le pouvait, on se connectait pour connaître la météo des jours à venir et décider comment organiser le suite du trek. C’était notre priorité, savoir si les conditions météos seraient favorables : en cas d’orages, mieux vaut anticiper un lieu où se mettre à l’abri et surtout éviter de se retrouver exposer en hauteur en passant des sommets ou des cols.

| Budget de notre Tour du Mont Blanc à 4

Tout compris, le budget pour ce Tour du Mont Blanc en famille s’est élevé à 1671€ pour 4. C’est l’hébergement en refuge et camping qui nous a coûté le plus, soit 737€, sachant que dans les refuges on avait le repas du soir, le petit-déjeuner et on prenait un pique-nique. Les autres postes de dépenses sont :

  • 472 € pour les transports, en incluant notre excursion à l’Aiguille du Midi
  • 461€ de courses

Je n’ai pas inclus l’achat de matériel avant de partir, donc dans les faits, on en a eu pour un coût plus élevé. Mais le matériel va nous resservir, donc devrait être rentabilisé.

Alors, tenté? En tout cas, n’hésitez pas! on vous garantit une aventure unique en famille!

Et pour savoir comment on fait pour faire de la rando avec nos enfants depuis leur naissance, quelles randos on a fait avec eux destination ces articles: 

En partageant cet article sur le Tour du Mont Blanc en famille, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Ecrire un commentaire ou une question