On part en randonnée avec nuit sous tente depuis près de 20 ans. On a vu le matériel de bivouac beaucoup évoluer, devenir bien plus léger, compact et performant ces dernières années.

On part aussi bivouaquer avec nos 2 enfants depuis bientôt 10 ans, alors la légèreté du matos est devenu cruciale. On est parti en trek, entre autres faire le tour du Mont Blanc : à cette occasion on a renouvelé une partie de notre équipement. Tente, matelas, sac de couchage, réchaud, etc. Que prendre… ou éviter ? Voici un récapitulatif du matériel indispensable de bivouac avec notre avis de randonneur ayant dormi sous la nuit étoilée des Alpes mais aussi de l’Himalaya, des Andes, du Sahara, etc.

Matériel de bivouac pour dormir

Quel matériel prendre pour dormir en bivouac sous tente ? Tente, sac de couchage, matelas, découvrez notre mise au point.

Tente de bivouac

On a utilisé pendant des années une tente Lafuma : elle n’a pas bougé, elle est comme neuve. Mais c’est un modèle acheté voici un peu moins de 20 ans. Avec ses 5kg, elle était assez lourde en comparaison des modèles de tente plus récents.

Lorsqu’on a dû acheter une tente de bivouac pour les enfants, on a jeté notre dévolu sur une nouvelle tente 2 place, l’Ultralight Pro de chez Décathlon : elle était ultra légère avec ses 2kg avec un tarif attractif. Et l’année suivante, on a pris la QuickHiker, parce qu’on avait vraiment besoin de diminuer le poids de nos sacs à dos de randonnée. Verdict après une dizaine d’utilisation : on en est très moyennement satisfait et, malgré leur légèreté et leur poids, on ne vous recommande pas ces tentes : l’enseigne a créé un produit pas cher et léger, certes mais pas performant et encore moins durable…

materiel bivouac

Le 1er modèle, l’Ultralight Pro était vraiment trop petit pour 2 personnes. Les pans intérieurs de la tente nous tombaient dessus même tendus au maximum. Peut-être conscient de ce souci, la marque a créé un nouveau modèle l’année suivante, la QuickHiker, en pire : certes, elle est plus large et les pans ne vous tombent plus dessus mais lorsqu’on ouvre la tente au petit matin ou s’il pleut, les pans extérieurs rentrent dans la tente et mouillent le sac de couchage et les affaires. Par ailleurs, ce sont des tentes qui prennent l’humidité : lors de notre TMB, on a eu 2 nuits avec pluie, nos tentes gouttaient à l’intérieur.

Déca précise sur son site que ses produits sont testés par des sportifs : franchement quand on voit des modèles aussi mal foutus, on se demande si ce sont des sportifs du dimanche qui ont testé leur tente dans leur jardin…

Autre cause de mécontentement plus grave, au bout d’une dizaine d’utilisation, une lanière servant à fixer la tente avec des sardines a craqué. Contrairement à ce qui est dit sur le site, non, le SAV ne vous répare pas la tente et on vous incite plutôt à acheter la même tente… On a dû faire nous-mêmes une réparation de fortune.

Donc encore une fois, les tentes de bivouacs pas chères, les QuickHiker ou autre nom, après vrais tests sur le terrain, on ne vous les recommande pas, même pour du camping ailleurs qu’en montagne.

Matelas pour bivouac

Côté matelas, on a d’abord utilisé les tapis de sol rembourrés : les enfants dormaient très bien dessus quand ils étaient tout petits. C’est correct pour une nuit mais pas plus. Et puis l’inconvénient, c’est que les enfants avaient tendance à glisser dessus et à se retrouver au fond de la tente…

bivouac materiel

On a aussi utilisé pour des treks plus longs des matelas auto-gonflants. C’est plus confortable que le tapis de sol mais si vous voulez que ce type de matelas soit vraiment confortable, il faut prendre des épais et ils sont alors plutôt lourds et encombrants à porter.

Depuis quelques temps, on a vu fleurir sur les sentiers des randonneurs avec tapis de mousse alvéolé se repliant en accordéon. Pourquoi pas. On en a testé en magasin mais, au final, ce qu’on préfère, ce sont les matelas avec des boudins à gonfler. Pour notre TMB, le confort pour dormir était essentiel, et ces matelas boudins est ce qu’il y a de mieux. Une fois pliée, ils prennent peu de place et sont légers.

Le seul risque, c’est qu’un des boudins se percent. En 15 jours de rando, on n’a pas eu ce souci mais on avait amené un kit de réparation pour chambre à air de vélo pour parer à ce genre de souci.

Nos matelas gonflables ne sont plus en vente mais voici l’équivalent ci-dessous.

equipement-bivouac
materiel-randonnée-bivouac

Matelas auto-gonflant imperméable avec un système de valve pour gonfler avec un système de blocage empêchant le dégonflage.

  • Taille après gonflage: 188 x 60 x 6cm
  • Taille pliée: 21 x9 x9 cm
  • poids: 420g
  • Sac de rangement et kit de réparation inclus
  • Fabriqué en nylon indéchirable et résistant à l’usure

Sac de couchage

Pour ce qui est des sacs de couchage, comme je l’ai déjà dit plusieurs fois sur ce blog-zine de voyage, ne pas lésiner sur sa qualité : mettez le prix et vous les garderez plus de 20 ans comme les nôtres, des Lafuma. Lors de votre achat, le critère à considérer, c’est la température de confort, autour de zéro, voire moins si votre budget le permet. Pour les enfants, voir cet article: sac de couchage pour enfant

Par ailleurs, comme je suis la reine des frileuses, je rajouter un sac à viande polaire. J’ai longtemps utilisé un modèle lourd et volumineux acheté il y a pas mal d’années. Pour notre tour du Mont Blanc, j’ai déniché un autre modèle ultra léger, ultra compact et ultra performant ! Je m’en mords même les doigts de ne pas l’avoir repéré plus tôt…

liste-materiel-bivouac

C’est un drap sac de couchage proposé par SeaToSummit. Il existe plusieurs modèles avec des performances différentes et plusieurs tailles, contrairement à ce qu’indiquent certaines fiches de produit. Ce drap de sac permet de gagner plusieurs degrés, plus de 10°C selon les modèles. Il est très doux et agréable, permet aussi d’éviter d’être en contact direct avec le sac de couchage, pas toujours agréable, plutôt froid lorsqu’on s’enfile dedans. En ce qui me concerne, j’ai pris le modèle Compact Plus pour son gain de place.

VOIR les différents modèles  de drap de couchage avec leur tarif

Coussin de voyage gonflable

Enfin, l’accessoire ultra pratique qu’on utilise aussi depuis quelques temps : un coussin de voyage gonflable. Avant, on prenant nos vêtements et on les bourrait dans le sac de compression du sac de couchage. Puis, j’ai déniché un modèle de coussin gonflable pour nos randonnées avec bivouac et on ne peut plus s’en passer. Il est aussi ultra léger et ultra compact. Il sert aussi pour se caler le dos en journée contre un arbre ou un rocher lorsqu’on fait la pause. Pour en savoir plus et voir le modèle, rendez-vous sur mon article Coussin de voyage.

Equipement de camping pour les repas

Pour les repas, on utilise le même petit réchaud Primus depuis près de 20 ans. Lorsqu’on part sur le week-end, on prend une petite bouteille de 100g. Pour un trek de plusieurs jours, on prend une bouteille de 230g. On a toujours une recharge avec nous. Astuce : on emballe le réchaud dans un carton à sa taille pour éviter que la valve s’ouvre.

Ensuite, on a notre popotte : lorsqu’on part pour une nuit de bivouac, on prend une casserole de 1,7l et une petite théière se rangeant dans la casserole. Pour un trek de plusieurs jours, on ne prend que la casserole et on ranger dedans 4 bols servant pour tous les repas.

Les sacs à dos de randonnée

Les sacs à dos de randonnée sont bien sûr avec la tente et les sacs de couchage, à considérer avec soin: le confort de portage est essentiel, que ce soit pour une rando à la journée ou pour un trek de plusieurs jours.

Pour des conseils et modèles de sac à dos de rando pour les enfants, destination cet article : sac à dos de randonnée pour enfant

Pour les sacs à dos de rando pour ado et adulte, on a aussi remplacer nos vieux sacs vieillissants par de plus performants et avec plus de volume puisque on doit porter les affaires pour 4 personnes.

Papa randonneur a pris un sac de randonnée 80l chez Décathlon : donc là, sans surprise, après 2 ou 3 utilisations, une des attaches en plastique s’est cassée… L’enseigne nous l’a remplacée sans souci et gratuitement.

Plutôt échaudée par le matériel de Décathlon, je me suis tournée à nouveau vers d’autre marques plus «côté» question performance et technique de matériel de randonnée. Et c’est à nouveau Lafuma qui a gagné mes faveurs avec les sacs à dos de la gamme Access. J’avais d’abord acheté un sac de 50L, avec ajout possible de 10L. J’en étais très contente avec un bon confort de portage et pas mal de poche de rangement. Et puis ma fille a voulu l’essayer. A 13 ans, elle est très grande avec un grand gabarit ado : elle a tout de suite adoptée le sac. J’ai dû en racheter un autre, ce qui tombait bien parce que le volume était un peu juste et j’ai pris le 65L avec aussi 10L de plus possible.

On les a testés pendant les 15 jours de randonnée autour du Mont Blanc : comme on dit, testés et approuvés! Seul bémol de papa randonneur : il trouve les ouvertures des grandes poches pas très pratiques. C’est vrai qu’une ouverture plus large aurait été plus judicieux pour récupérer les affaires. Mais cela dit, ma fille et moi, on s’en est accommodé.

Pour en savoir plus sur le sac à dos de randonnée Lafuma Access avec son tarif, cliquez sur ce lien

materiel-de-bivouac-leger

Notre liste pour partir bivouaquer

Voilà pour le matériel de base. Retrouvez ci-dessous la liste de matériel de bivouac qu’on utilise à chaque fois pour préparer nos sacs de randonnée. Pour le Tour du mont Blanc, à venir d’autres articles avec liste et nourriture pour plusieurs jours de treks. La liste comporte plusieurs rubriques et, bien sûr, elle n’est qu’indicative, je n’ai pas mis les affaires très persos. A vous de la personnaliser en fonction de vos besoins et de vos expériences de camping sauvage !

Cliquer sur ce lien pour télécharger la liste de matériel de bivouac en PDF

Matériel pour dormir

  • Tente de bivouac
  • Sac à viande
  • Sac à viande polaire
  • Matelas de camping
  • Couverture de survie

Pour les repas

  • Réchaud avec une recharge
  • Popotte
  • Cuillère rétractable et couteau suisse
  • Bol
  • Camelback
  • Tampon à récurer
  • Petits ciseaux

Accessoires de bivouac

  • Au moins une lampe frontale par tente avec un jeu de piles de rechange
  • Sac à dos de randonnée
  • Bâtons de marche
  • Briquet
  • Allumettes
  • PQ
  • Sachets poubelle : on ramène bien sûr tous ses déchets
  • Sacs pour mettre dedans les vêtements au sec
  • Papiers d’identité
  • Carte IGN
  • Sifflets
  • Liseuses kindle: indispensable ! Voir l’article sur la question : liseuse Kindle
  • Portable avec fil de recharge

Vêtements de rando

  • T-shirts respirant
  • Pantalon type legging pour la nuit
  • Veste de randonnée coupe-vent
  • Pull type polaire
  • Chapeau
  • Lunettes de soleil
  • Bonnet
  • Chaussures de rando
  • Sandalette pour le bivouac
  • Lunettes de soleil
  • Pantalon de randonnée
  • Culottes
  • Chaussettes
  • Gants

Produits d’hygiène en  trek

  • (Vrai) savon de Marseille
  • Solution hydro-alcoolique pour les mains
  • Serviette de toilette légère à séchage rapide
  • Brosse à dents
  • Dentifrice
  • Peigne
  • Crème solaire
  • PQ
  • Pharmacie : des compeed et désinfectants en priorité

Nourriture en bivouac

Voir cet article pour plus d’infos: notre nourriture en bivouac. En gros, on prend des soupes déshydratées, de la semoule, des barres de céréales faits maison, du saucisson, du pain, de la pâte d’amande achetée en gros, du café soluble avec sucres.

Nos randonnées et bivouacs en famille dans les Alpes

Retrouvez sur le blog-zine du voyage en famille nos bivouacs et randonnées dans les Alpes et à l’étranger faites avec nos enfants:

En partageant cet article sur le matériel de bivouac, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Commentaires

  1. Bonjour
    Un peu à l’ancienne dans un 1er temps! Raphaël est un accroc des cartes. Il peut y passer des heures. Pour les randos, on a un gros stock de cartes IGN 125. On va aussi sur geoportail pour avoir les cartes en ligne. On repère un sommet, un lac sur un massif où on a envie d’aller crapahuter. On essaie de voir les difficultés sur la carte, les passages escarpés. Et on va voir sur internet si on trouve des infos: souvent on atterrit sur altituderando et visorando. Ai-je répondu à la question? je ne suis pas sûre d’avoir compris…

Ecrire un commentaire ou une question