Voici les jours 13 et 14 de notre Tour du Mont Blanc avec nos 2 enfants. On est monté en 2 temps vers le col de la Fenêtre d’Arpette pour couper en 2 les 1200m de dénivelée. On est parti du lac de Champex en Suisse. Cette rando par le col est à nouveau une variante du TMB, et aussi une des plus belles étapes de notre trek avec un point de vue fantastique sur le glacier du Trient.

Pour en savoir plus sur notre trek avec nos enfants, découvrir tout notre itinéraire, notre budget, notre préparation, destination ces articles :

Rando et bivouac au pied du col en Suisse

Pour cette étape, on prend notre temps. C’est l’occasion d’une grasse matinée avec levée à 8h00 du matin ! La météo annonce des orages violents dans l’après-midi. Comme on a un jour d’avance sur notre circuit, on décide de s’attarder au camping.

On a un col à passer, le col de la Fenêtre d’Arpette à 2665m. C’est une variante du TMB, la variante par Montroc. On évite ainsi la longue traversée classique du TMB de Champex par les alpages de Bovine et le col de la Forclaz jusqu’à Trient. Et surtout, on passe par des paysages bien plus spectaculaires, plus alpins avec vue sur le glacier de Trient

L’approche est longue jusqu’au col de la Fenêtre d’Arpette. Comme on n’est pas certain de l’atteindre avant que l’orage craque, on préfère couper en 2 cette étape très longue avec près de 1200m de dénivelée: on fait donc une 1ère approche vers le col. La seule inconnue, c’est de savoir si on va trouver un coin pour bivouaquer.

C’est 10h passées lorsqu’on s’éloigne du camping de Champex. On part sur la droite et longe la route montant vers le télésiège de la Breya. On atteint un panneau indiquant le col de la Fenêtre d’Arpette. On suit la direction du sentier indiqué à gauche. On passe à côté du télésiège de la Breya. On suit le sentier de l’autre côté du télésiège signalé par un panneau sur lequel est indiquée La Bisse de la Petite Rivière. Une bisse en Suisse, c’est un canal.

On avance en sous-bois, au frais alors qu’il règne une chaleur orageuse. Pendant un long moment, on avance sans plus retrouver d »indications précises pour prendre la direction du col de d’Arpette. On tombe juste sur des panneaux indiquant « randonnée pédestre » ou peint d’un dessin de randonneur : on nous confirme qu’on est bien sur un sentier de rando mais on ne sait pas trop dans quelle direction… Ah la précision suisse !

On passe 2 ponts et voit à un moment des lettres en jaune à demi effacées sur un rocher: on déchiffre le mot Arpette. On monte le long d’un cours d’eau et finit par déboucher sur une large piste, celle partant du télésiège et qu’on a voulu éviter pour ne pas marcher sous un soleil de plomb.

On reprend un sentier partant sur la droite et indiquant bien notre direction. Bon à savoir, il est aussi possible de monter par le télésiège de la Breya. Une piste descend ensuite vers notre bifurcation.

On poursuit à travers bois et débouche dans le vallon de l’Arpette… sur un bout de route. On a atteint en effet un hameau. Après l’avoir traversé, on suit la large piste passant au milieu du vallon d’Arpette. On est en plein soleil, on sue à grosses gouttes sous une chaleur torride. On atteint le fond du vallon et retrouve la fraîcheur des sous-bois. On longe un torrent qui nous envoie des houles de vent frais.

On entame une longue montée à travers bois. On émerge au-dessus de la forêt. Le sentier devient très caillouteux avec de gros rochers à passer.

C’est midi passé. On est au-dessus des 2000m d’altitude. Depuis une demi-heure, on essaie en vain de dénicher un coin assez plat pour notre bivouac. Les nuages commencent à bien noircir le ciel.

C’est 13h passées. Il nous reste 600m de dénivelée à gravir. On vient de monter 600m. Le sentier passe au pied d’une falaise bordée d’une butte caillouteuse.

fenêtre-d-arpette-suisse

On est dans une combe herbeuse. Dans notre combe, on finit par dénicher un emplacement pas trop bosselé pour notre bivouac. Seul souci, l’eau. Pas de source à proximité. On doit gravir la butte, franchir un vaste pierrier et atteindre une large ravine creusée par l’eau pour se ravitailler.

C’est en fin d’après-midi, alors qu’on est à l’abri sous nos tentes qu’un orage dantesque se déchaîne pendant plusieurs heures. Les éléments se livrent une tonitruante bataille céleste : le tonnerre éclate en même temps à plusieurs endroits, les montagnes répercutent les coups de tonnerre et semblent les démultiplier. Pendant que le ciel tambourine, la pluie accompagne cette symphonie infernale en pianotant sur notre toile. C’est 20h lorsque les éléments s’apaisent et que l’on peut enfin sortir de notre tente pour préparer notre tambouille sur le réchaud.

Après une nuit bercée par le tambourinement de la pluie sur notre tente, on se lève sous un ciel incertain, très nuageux du côté de Champex. Côté col de la Fenêtre d’Arpette, les nuages déboulent. Et au-dessus de nous… c’est le ciel bleu !

Topo randonnée de notre étape vers la Fenêtre d’Arpette

On se lève à 6h pour passer le col de Fenêtre d’Arpette au plus vite avant le retour de la pluie… et on est distrait par une marmotte avec ses 2 petits qui batifolent sous nous yeux !

On décampe tout de même peu avant 8h. La montée est très raide dès le début et le reste jusqu’au col. Le sentier est caillouteux puis on progresse de rocher en rocher dans un vaste pierrier. Juste au-dessus de nous, les pentes sont hérissées de pitons, pics et crêtes granitiques formant une vaste fortification naturelle.

fenetre-arpette-rando-famillefenêtre-d-arpette

Les nuages nous poursuivent de leurs doigts blancs mais s’effilochent dès qu’ils essaient de nous attraper ! Côté Champex, le ciel est fuligineux mais au-dessus de nous, le bleu du ciel résiste !

L’arrivée avant le col de la Fenêtre d’Arpette est pour ainsi dire à la verticale. Alors qu’on en approche, on aperçoit 2 bouquetins trottinant d’un pas allègre sur une paroi. Ces elfes alpestres s’éloignent en quelques bonds. On est juste en dessous du col de la fenêtre d’Arpette.

Difficile de franchir la pente verticale en quelques bonds mais on finit par venir à bout de ce col en arête ! Et quelle vue ! Une des plus belles de notre TMB : on est à la hauteur de la longue coulure du glacier du Trient. On distingue nettement les crevasses bleutées striant sa surface bosselée.

fenetre-arpetterandonnée-fenêtre-d-arpette-glacier-trientfenetre-arpette-mont-blanc

On est plutôt fiers des enfants : pas beaucoup de randonneurs passent par cette variante plutôt exigeante. Et ce n’est pas fini ! Depuis le col, on peut voir la suite du sentier qui se perd dans une pente rocailleuse aussi raide que le côté que l’on vient de gravir en 2h.

Après une longue pause contemplative, on entame notre descente dans le pierrier. On atteint la cabane de Vesevey (?) à 2060m d’altitude vers midi. Une terrasse-promontoire nous permet de pique-niquer avec vue sur le glacier du Trient.

fenêtre-d-arpette-rando-famillerando-fenêtre-d-arpette-glacier-trientfenêtre-d-arpette-glacier-trient

On poursuit notre descente… quand le ciel nous tombe sur la tête ! Pluie et orage se déchaînent comme les 2 derniers jours. On file et parvient enfin à la prise de la Bisse, trempés. On tombe sur le chalet de Trient, une petite auberge dans laquelle on se réfugie. Tandis que l’orage gronde, on se retrouve déconnectés dans une ambiance zen avec bouddha, cours de yoga proposés et musique planante ! Bon à savoir, l’auberge propose boissons et plats mais pas de chambres mais une yourte installée à proximité.

Tandis qu’on sirote nos boissons, le ciel daigne s’apaiser. La musique zen doit y être pour quelque chose ! On reprend nos bâtons de rando et, après avoir traversé un pont, on prend la direction du Peuty. On trouve un coin où bivouaquer aux Péroudes d’en bas à 1574m.

D’autres randonnées en famille dans les Alpes et ailleurs

Retrouvez sur le blog-zine du voyage en famille d’autres randonnées dans les Alpes et à l’étranger faites avec nos enfants:

Partir préparé et équipé en randonnée avec enfants

Une randonnée avec des enfants en montagne ou milieu escarpé ne s’improvise pas et nécessite d’être préparé et bien équipé, les grands comme les petits! Pour vous aider, retrouvez ci-dessous des articles:

Et retrouvez des conseils d’équipement dans la rubrique boutique de voyage

En partageant cet article sur la randonnée à la Fenêtre d’Arpette , vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Lien

Créatrice du blog de voyage en famille et passionnée de photos, je partage conseils et bons plans de parent voyageur pour vous aider à préparer vos vacances avec vos enfant et vivre de belles aventures familiales!

Ecrire un commentaire ou une question

Pin It