Le refuge de Tré la Tête a constitué la 2nde étape de notre TMB : on est parti des chalets du Truc pour une randonnée jusqu’à ce refuge du Mont Blanc en passant en partie par le sentier Bernard, au-dessus des Contamines-Montjoie. Une belle journée de rando avec 747m de dénivelée et 8,7km de distance parcourue.

Cette 2nde étape de notre trek, nous a permis d’alterner une 1ère nuit en bivouac suivi d’une 2nde nuit en refuge pour dormir dans un peu plus de confort avec dîner et petit déjeuner copieux nous évitant une journée de nourriture à porter.

Pour en savoir plus sur notre tour fait avec nos 2 enfants, destination ces article :

Départ depuis les chalets du Truc

On a passé notre 1ère nuit de bivouac de notre tour du Mont Blanc au-dessus des chalets du Truc.
On sort la tête de la tente et on se retrouve… le nez dans le brouillard ! Faut se motiver pour s’extraire des sacs de couchage à 7h du matin !

Alors qu’on s’active pour défaire les tentes et ranger nos affaires, le brouillard se lève et on s’aperçoit… qu’il a neigé ! Les sommets et les glaciers sont recouverts d’un saupoudrage blanchâtre. On est la mi-juillet et il peut encore neiger !

vers-refuge-de-tre-la-tetevers-tré-la-tete

On repart vers 9h après avoir rempli nos camelbacks à l’auberge du Truc. Et on entame une longue descente à travers une forêt au couvert épais vers Contamines-Montjoie. Le TMB y passe en fond de vallon. Le plus souvent, les randonneurs font cette partie en bus.

Topo randonnée vers le refuge de Tré la Tête

On a choisi pour ce 2nd jour de passer par une autre variante du TMB. L’objectif du jour est d’atteindre le refuge de Tré la Tête où on passera la nuit.

On ne passe pas à Contamines-MontJoie même mais au-dessus par les hauteurs. On suit le GRP du Tour du Pays du Mont Blanc, plus exactement, on suit les panneaux indiquant le Refuge Tré la Tête par le sentier Bernard.

On descend le long d’un sentier tapissé d’aiguilles. Chaque pas est amorti comme si on marchait sur de la moquette. Une couverture végétale dense et luxuriante s’étale autour de nous et au-dessus s’élèvent de large feuilles de fougères. C’est une vraie marche zen. On marcherait bien pieds nus!

vers-refuge-tre-la-tete

La descente suit une piste puis après un virage on quitte cette piste et emprunte un sentier. On récupère la piste plus loin. On est au-dessus de Contamines-MontJoie. On descend jusqu’à un oratoire, avance en balcon, traverse la Combe d’Armancette. Il est possible de monter au refuge de Tré la Tête en passant par le lac d’Armancette. Un petit détour vers un petit lac. On s’y était déjà rendu avec les enfants tout petits voici quelques années, donc on ne fait pas le détour.

On traverse la passerelle du Nant d’Armancette. Comme les sommets sont bouchés, on suit le sentier menant au refuge par les Plans. On a fait les 2/3 de la distance lorsque le sentier monte enfin. On coupe notre montée par la pause pique-nique : on se déniche un tronc arrondi faisant office de banc avec dossier.

C’est lorsqu’on atteint le panneau indiquant le refuge Trè la Tête par le sentier Bernard avec 50min de marche annoncées qu’on récupère le sentier Bernard. Il nous permet d’émerger au-dessus des arbres. Les nuages s’effilochent et laissent apparaître les reliefs du Beaufortin face du massif du Mont Blanc. A mesure qu’on monte, on découvre des champs de lys martagon, une fleur alpine assez rare à voir. On n’en a jamais vu autant !

Après avoir suivi les larges virages du sentier, on finit pas apercevoir le refuge juché sur son perchoir rocheux et serti d’aiguilles en arrière-plan. C’est la raison pour laquelle on a aussi choisi de passer la nuit au refuge Tré la Tête: tout autour, c’est escarpé donc compliqué pour planter la tente de bivouac.

refuge-de-tré-la-tête

Nos 2 randonneurs en herbe, motivés, galopent comme de petit chamois pour atteindre le refuge à 1970m d’altitude. C’est 14h lorsqu’on dépose nos sacs à dos, contents d’avoir le reste de l’après-midi pour sécher nos tentes et surtout nous poser devant des glaces et tartes aux myrtilles.

Un petit tour au glacier de Tré la Tête et nuit en refuge

Après cette pause, on prend aussi le temps d’aller voir le glacier de Trè la Tête se trouvant à 10 minutes de marche du refuge. On crapahute au-dessus d’une bosse et un peu plus loin on aperçoit le glacier s’écoulant dans un large couloir. Il est recouvert d’une robe grise de caillasse. Un flot vert s’en écoule et se déverse dans le vallon.

glacier-de-tré-la-tête-mont-blanc-en-famille

glacier-de-tré-la-tête-mont-blanc

De retour au refuge, on apprécie de pouvoir se laver avec de l’eau chaude, ce qui n’est pas souvent le cas en refuge.

Le soir, on se régale d’une soupe relevée avec du thym serpolet, d’une blanquette de porc et surtout les enfants savourent leur part de gâteau moelleux au chocolat. Un jour de privation et on apprécie déjà comme du luxe raffiné un plat plus élaboré que notre nourriture de bivouac…

Le soir, 2 jeunes bouquetins assurent le spectacle 100% nature en passant près du refuge. Que demander de plus !

Et on voit aussi un cycliste écologiste ! C’est l’originalité du refuge de Tré la Tête: si vous voulez recharger des appareils, vous devez pédaler. Le vélo est en effet relier à une dynamo avec des prises USB pour brancher vos portables. Notre randonneur en herbe s’amuse ainsi à recharger sa liseuse de voyage.

refuge-de-tré-la-tête-mont-blanc-avec-enfant

Le lendemain, lever à 6h30. A 7h, on avale un copieux petit déjeuner. Pain, céréales avec des éclats de chocolats, miel, confiture… et un gros pot de pâte à tartiner. Les enfants ont les yeux ronds comme des soucoupes. On n’est pas habitué à un petit déjeuner si varié et copieux en refuge de montagne.

Superbe éclairage matinal sur le massif du Beaufortin alors qu’on entame notre 3ème jour de rando autour du Mont Blanc.

refuge-de-tré-la-tête-mont-blanc-vue-sur-beaufortint

D’autres randonnées en famille dans les Alpes et ailleurs

Retrouvez sur le blog-zine du voyage en famille d’autres randonnées dans les Alpes et à l’étranger faites avec nos enfants:

Partir préparé et équipé en randonnée avec enfants

Une randonnée avec des enfants en montagne ou milieu escarpé ne s’improvise pas et nécessite d’être préparé et bien équipé, les grands comme les petits! Pour vous aider, retrouvez ci-dessous des articles:

Et retrouvez des conseils d’équipement dans la rubrique boutique de voyage

En partageant cet article sur cette rando au refuge Tré la Tête, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Ecrire un commentaire ou une question