Les îles Lofoten en Norvège se prêtent particulièrement à la rando. La marche est le seul moyen de découvrir toute la beauté de ces îles norvégiennes en sortant des sentiers battus. Les sentiers de randonnée sont nombreux dans les Lofoten mais pas pour autant toujours évidents. Le relief très escarpé des îles fait que les randonnées sont parfois très exigeantes et nécessitent d’avoir une bonne habitude et bonne pratique de la montagne.

On a passé plus de 10 jours dans les Lofoten et fait 7 randos avec nos 2 enfants, des randos dans les îles Lofoten très variées, vers des plages, des cols, des sommets, le long du littoral et toujours avec des points de vue époustouflants et étourdissants!

Retrouvez les topos détaillés de ces randos dans les Lofoten. L’ordre de leur présentation suit l’ordre dans lesquelles on a fait ces balades, du Sud au Nord des Lofoten.

On vous recommande fortement de vous renseigner sur les conditions de la balade et la météo dans les îles Lofoten (qui peut être très changeante et très différente à 1km près…). On a surtout utilisé comme sources d’infos l’unique guide de randonnées aux LofotenRandonner aux îles Lofoten, plutôt cher mais très fourni avec de nombreuses descriptions de randos et des photos qui donnent envie de partir sur le champ.

Pour en savoir plus sur les îles Lofoten et préparer votre voyage en Norvège, rendez-vous sur les articles suivants:

Randonnée Lofoten – Ile de Moskenesøya

Randonnée au col de Tindstinden

Topo détaillé de la rando Lofoten

C’est notre 1ère randonnée dans les Lofoten. On a débarqué sur l’île de Moskenes à 4 h du matin! Après une courte nuit, on se lance dans l’ascension de notre premier col sur les îles Lofoten.

Le départ se fait au village de Sorvagen. En arrivant de Reine, il faut tourner à droite juste après le lac, à l’endroit où se trouve une dizaine de boîtes aux lettres vertes accrochées à un poteau rouge. On suit une petite route sur 500 m entre les maisons et arrive à un petit parking reconnaissable avec sa petite maison en bois. Sur le côté de la maison, un panneau indique toutes les randonnées possibles dans ce coin des Lofoten.

Un 2nd panneau décrit notre randonnée du jour vers le col de Tindstinden. On avance sur le sentier derrière la maison. On atteint une maison en bois blanche. Il faut suivre ensuite les pierres peintes en rouge pour éviter le chemin qui longe la maison blanche ( ce qu’on a fait…).

On gravit un mamelon rocheux et on se retrouve face à une très belle cascade. Le sentier passe à droite de la cascade. On franchit ensuite un pont en bois.

Rando Lofoten

On gravit une 1ère bosse, longe une paroi et parvient à un 1er belvédère: très belle vue plongeante sur les côtes des Lofoten.

De nombreux lacs ou mares sont essaimés sur le plateau qui s’étend à l’intérieur des terres. La végétation est luxuriante, entre les fougères, le lichen, le géranium sauvage, le sedum, les buissons de genièvre et myrtille.

Une fois traversé notre replat, on entre dans une large gorge. On monte en direction du col de Tindstinden par un sentier en balcon, traverse une prairie de fougères. On passe un pierrier puis entame une montée très raide. On arrive vite au col. Vue superbe à 360° entre terre et mer.

Randonnee Lofoten

En contrebas du col, on voit un long lac, l’Agovatnet, entouré d’un vaste cirque verdoyant. Un peu plus loin, on aperçoit une partie du village de Å. On voit quelques sommets escarpés des Lofoten s’élever çà et là.

On aurait dû monter au sommet du Tindstinden à 100m de dénivelée encore mais la pente est très, très raide et le sentier très, très aérien. On préfère s’abstenir. La nuit a été courte et agitée. On n’a pas le pied sûr et l’esprit assez claire pour cette ultime montée…

Après la pause pique-nique au col, on redescend par le même sentier. De retour sur notre plateau belvédère, on se rend au bout sur la gauche, côté lacs. On peut y admirer une enfilade de lacs sur plusieurs niveaux. Une autre pause s’y impose avant de terminer notre 1ère randonnée pédestre dans les Lofoten. Une 1ère rando très alléchante!

Randonnée-Lofoten

Durée

Environ 3-4h avec pique-nique

Distance: 8,7km

Dénivelée: 490m

 

Randonnée à la plage de Bunes au sommet du Brunakseltinden

Topo détaillé de cette rando Lofoten

On se rend à Reine pour prendre le bateau et faire notre 2nde randonnée dans les Lofoten toujours sur l’île de Moskenes. On traverse le Reinefjorden puis le bateau nous dépose à Vindstad, à l’entrée du Bunesfjorden. On longe le fjord. Le ciel est maussade, on essuie quelques gouttes alors qu’on avance dans le fond du fjord par une large piste.

On monte à un col rapidement. Cette randonnée dans les Lofoten est très connue. Elle est d’un accès très facile, du moins pour se rendre à la plage, la plage la plus au sud des Lofoten. C’est plus de la balade que de la randonnée.

Un de nos guides recommande d’aller faire un bivouac sur la plage pour profiter de son ambiance sauvage loin de la foule: plage il y a. En revanche, le côté seul au monde, on n’est pas convaincu. On voit défiler un grand nombre de randonneurs équipés pour aller camper (on en compte plus d’une vingtaine lors de notre retour et on ne les a pas tous croisés..). La plage doit plutôt ressembler à un camping sauvage le soir.

Au col, on surplombe la large plage blonde. Comme, on est plutôt attiré par les hauteurs avec point de vue plongeant, comme vues du ciel, on choisit de ne pas descendre à la plage pour se retrouver au ras des pâquerettes. On préfère gravir le col puis le sommet qui se trouvent sur notre droite. Et bien nous en a pris: le point de vue y est magnifique sur les Lofoten!

Notre sommet, le Brunakseltinden, est à plus de 600m d’altitude. On pourrait dire que ce n’est pas grand chose à gravir, tout juste une butte. Pourtant en Norvège, aux Lofoten, c’est comme si on évolue en haute montagne! Les conditions, le terrain peuvent être extrêmes.

On suit le sentier qui part vers la droite. Il nous mène droit vers une paroi que l’on doit franchir. Et les sentiers norvégiens ne sont pas du tout adeptes du zig-zag, ils montent droit dans la pente et font bien chauffer les mollets! Et quand on sait que l’on doit gravir des pentes de pics acérés très raides qui émergent des fjords…

On passe des cours d’eau. Les 2 jours de pluie précédentes ont rendus le sol très spongieux et boueux. Mieux vaut avoir aux pieds de bonnes chaussures de randonnée bien imperméables.

On traverse ensuite un pierrier, suit un sentier plus ou moins marqué. On se repère grâce à quelques cairns. Le sol est très irrégulier avec des trous cachés dans la végétation. Je m’enfonce un pied jusqu’à mi-mollet dans un de ces trous.

Il nous faut un plus d’une heure pour atteindre le col: de violentes bourrasques de vent nous y accueillent très froidement!

On suit ensuite la crête sur un sentier qui mène au sommet, un sentier large et sans difficulté. Au fur et à mesure qu’on monte, la vue s’élargit sur 360°: l’effort en valait vraiment la peine. La vue est à couper le souffle. A cheval sur notre crête en quelque sorte, on est entre 2 fjords. Le Kjerkfjodren est entouré de sommets découpés à la hache et enneigés.

Rando-Lofoten-norvege

Le vent violent nous oblige à nous arrêter non loin du sommet. Mais on n’a pas manqué la vue sur les Lofoten autour de nous! On redescend par le même sentier et récupère le bateau du retour après une pause sur une plage de sable noire en contrebas au bout de Bunesfjord.

Distance: 7,9km

Dénivelée: 600m

 

Randonnée sur l’île Moskenesøya – Lofoten

Rando vers la baie de Kvalvika

Topo rando Lofoten

On se rend au départ de la randonnée sur la route qui mène à Selfjord. Attention, il n’y a qu’un petit parking et beaucoup de randonneurs. On a eu beaucoup de mal à se garer. On a dû pas mal s’éloigner du départ de la balade.

Un panneau sur lequel est indiqué Kvalvika signale le départ de la randonnée. Le sentier est raide d’emblée et très spongieux pour pimenter le plaisir de la marche! On avance ensuite sur une tourbière dont le passage est heureusement facilité par des planches alignées sur le sol.

Pour multiplier les plaisirs, on traverse ensuite un pierrier! Au moins, on marche les pied au sec.

On atteint rapidement un large col. Au bout du col, on découvre la fameuse plage de Kvalvika en contrebas, réputée comme étant l’une des plus belles des Lofoten.

On s’attendait à un site très sauvage. Or, ce qui attire tout de suite le regard, ce sont les dizaines de tentes multicolores qui ne sont pas enlevées en journée et qui donnent le sentiment d’avoir atterri dans un camping. On en dénombre 23! La beauté sauvage du site en prend un coup. Dommage qu’il ne soit pas mieux préservé…

On essaie d’apprécier tout de même la réelle beauté du site, une large plage de sable blond enserrée dans des falaise abruptes, la mer couleur émeraude qui dévide ses rouleaux blancs sur le sable.

On descend jusqu’à la plage puis laisse derrière nous le camping pour prendre de la hauteur, ce qui donne toute sa dimension à cette rando, entre terre et mer. On se rend à un col sur notre droite avec, comme il se doit, un sentier bien raide et droit dans la pente pour y accéder!

plage-de-kvalvika-vue d'en haut lofoten-norvege

 

On longe une rivière qui devient cascade en haut. En moins d’une demi-heure, on atteint le col: vue magnifique sur la plage, les falaises et la mer qui s’éclaire de mille nuances de vert selon les touches de soleil qui frappent ses eaux.

Des cailloux plats nous offrent tables et sièges providentiels sur ces hauteurs à 300m environ: c’est le cadre idéal pour notre pique-nique.

On rejoint ensuite un lac et atteint un croisement. Il est possible de monter au sommet du Ryten qui offre un belvédère sur la plage de Kvalvika. Pas mal de randonneurs sur le sentier. La montée au col nous a offert de superbes points de vue.

On préfère se lancer dans une boucle sur laquelle on est les seuls. Au croisement, on suit le sentier qui part sur la droite. On repère devant nous une petite butte avec un sentier qui y mène. Notre flair nous susurre que le point de vue est peut-être pas mal. On a eu du nez! Depuis cette petite butte, superbe vue à 360° dans un paysage très verdoyant avec le bleu de la mer au loin et les pics des Lofoten qui s’élèvent çà et là.

randonneur-enfants-randonneurs lofoten-norvege

On s’attarde longuement à notre belvédère confidentiel, chauffés par un soleil généreux. Une maison s’élève au pied de notre butte.

On finit par s’extirper de notre promontoire et récupère le sentier un peu plus bas: descente un peu abrupte qui nous mène à 2 lacs. On longe ces lacs par la droite et descend en direction de la route plus bas au bord du Torsfjorden. On retrouve un terrain marécageux que l’on franchit grâce à des planches en bois.

randonneurs-enfant-lac lofoten-norvege

fjord-norvege-Lofoten

C’est une de nos plus belles randonnées dans les Lofoten!

 

Randonnée sur l’île de Flakstadøya

Randonnée de Nesland à Nusfjord

Topo rando Lofoten

Une randonnée qui aurai dû être une balade de santé mais qui s’est avérée un véritable parcours du combattant.

Avec cette rando Lofoten, on longe le littoral pour arriver à un village de pêcheurs classé à l’Unesco, à Nustfjord.

Pour se rendre au départ de cette rando, on longe Skefjord par une route puis une piste qui va jusqu’à Nestland, un petit hameau semé de quelques maisons rouges et blanches. Un petit coin de bout du monde qui vaut le détour même si on ne fait pas cette rando dans les Lofoten!

paysage-fjord-montagne-au lever de soleil lofoten-norvege

On se gare sur un parking du village de Nestland. Le sentier part juste après les maisons au bout du parking le long de la côte. On monte vers un 1er promontoire qui offre une vue plongeante sur Nestland.

Rando-Lofoten-en-norvege

Le sentier est facile au début, descend au milieu des bouleaux, longe une crique, c’est bucolique. Puis peu à peu, le sentier se ressère et devient tortueux, nous révélant sa vraie nature!

Il ne cesse de monter et descendre. De nombreux passages sont marécageux. Cela devient un jeu de piste pour les enfants qui essaient de trouver le passage le plus approprié du sentier qui se perd dans les cailloux, la tourbe ou la boue… Et si on ne fait pas attention, on s’y enfonce jusqu’au mollet.

Un terrain très accidenté qui ne nous donne pas le sentiment d’avancer bien vite…

Notre marche laborieuse se complique lorsqu’on débouche sur un pierrier taille XXL: des énormes blocs de roche balancés en pagaille sur le sentier. Mais c’est qui qui est parti sans ranger?!!

Des T peints en rouge indiquent le passage à travers cet amoncellement de rochers. On doit escalader, crapahuter. Au milieu de nos efforts, on voit soudain une forme noire surgir au dessus de la mer: un phoque nous observe! Ah, ben, il doit bien se marrer en nous voyant faire les phoques sur nos cailloux!

Après l’avoir observé une bonne demi-heure, on reprend notre progression. Plusieurs passages à flanc de rocher nécessitent la plus grande prudence. Des mains courantes sont installées sur un de ces passages périlleux.

Mais le clou, le meilleur, c’est pour la fin: une échelle en bois. On le savait, ce n’est pas une surprise, on essaie toujours de se renseigner sur la praticabilité des sentiers. Mais la vue de l’échelle surprend… Elle est très longue et à flanc de falaise, se prolonge d’un corde en bas pour terminer la descente. Une vraie échelle de parcours du combattant! Les enfants adorent, forcément.

Après cet ultime obstacle, on franchit encore quelques buttes et arrive en fin devant les 1ères maisons de Nusfjord. Avant de se rendre dans le coeur de ce village de pêcheur, on s’installe sur un promontoire au-dessus du village pour la pause pique-nique bien méritée.

nustfjord-Lofoten-en-norvège

maisons jaunes nusfjord-lofoten-norvege

Pour info, il est possible d’accéder au village de Nusfjord par la route. En revanche, l’entrée est payante. En arrivant par le littoral, vous entrez directement dans le village sans payer.

On se balade dans le village transformé en partie en musée populaire à ciel ouvert: certaines maisons de Nustfjord sont ouvertes à la visite: on peut découvrir une remise à bateau, une scierie. On s’attarde autour du port bordé d’un ponton sur pilotis.

On revient par le même sentier: on se refait notre parcours du combattant pour le plaisir!

Durée: 4h

Distance: 10km,

500m de dénivelée avec aller-retour

 

Randonnée au Nesheia

Topo rando Lofoten

On longe Flakstadpollen et prend la direction de Nustfjord. On longe le lac Storvatnet et on se gare au bout du lac sur un large emplacement face à une espèce de carrière avec des rochers éboulés.

On monte au sommet du Nesheia qui offre un point de vue plongeant sur le village de pêcheurs de Nustfjord. C’est loin d ‘être son principal intérêt : la rando est superbe en elle-même, offre des paysages magnifiques et lunaires avec de très belle vue sur les Lofoten!

Attention, c’est une randonnée plutôt exigeante avec un passage à escalader le long d’un fissure.

La rando démarre à gauche de la carrière. Un panneau signale le début du sentier. On monte à travers une forêt sur un sentier abrupt les 1ers 500m. On part sur la gauche et marche en balcon pour longer le flanc de montagne.

On débouche sur un plateau pelé. On suit un sentier qui part sur la droite et longe une ligne électrique. Le sentier n’est pas très visible. Quelques rares cairns nous aident à trouver notre chemin. On atteint un 1ère bosse sur laquelle s’élève une cabane.

On franchit une 2nde bosse. Le paysage devient de plus en plus rocailleux et le sentier difficile à repérer. Sur notre gauche, un très beau plateau lunaire essaimé de lacs bleutés. Au loin, la mer et les sommets de l’île de Vesvagoya. Une nappe de nuage tente de franchir le goulet entre 2 îles. Heureusement pour nous, la nappe de nuage reste coincée toute la journée.

Lofoten-Rando-norvege

On longe quelques laquets. On doit franchir une bosse en passant par une fissure, un goulet pour accéder au sommet du Nesheia.

randonneur et paysage-lac-montagne-lofoten-norvege

On atteint ensuite un très beau plateau avec le Nesheia au bout. On aperçoit en contrebas une partie du village de Nustfjord. On contourne le sommet par la droite. Une dernière montée et nous voici au Nesheia signalé par un gros cairn. Le panorama est somptueux, un des plus beaux de notre voyage aux Lofoten. Et il n’y a personne, on n’a pas croisé un seul randonneur!

paysage-mer-lac et montagne-lofoten-norvege

Lofoten-Rando-norvège

Lofoten-Randonnée

On voit toute l’enfilade des îles des Lofoten, un résumé en paysage de nos randos précédentes et à venir.

On déjeune sur ces hauteurs, en lévitation, entre mer et montagne. La nature a pourvu à tout: une pierre lisse et inclinée nous fait office de chaise longue! On se dore au soleil longuement, profitant longtemps de la magie de ces paysages des Lofoten. Un vrai moment d’éternité…

Lofoten-Randonnee

Lofoten-Rando

On repart à regret mais les réjouissances ne sont pas terminées! Sur le chemin du retour, on fait une pause au bord d’un laquet. On trempe les pieds dans l’eau et on s’aperçoit que l’eau est plutôt bonne.

On n’a pas croisé un seul randonneur depuis le début de notre rando. On ose donc: on se met tout nu et on se jette à l’eau pour une baignade mémorable dans les Lofoten, à 400 m d’altitude dans un paysage de rêve baigné de soleil. On nage de bonheur!

Durée: 7h (on a fait de très longues pauses)

Distance: 8,2km

620m de dénivelée

 

Randonnée sur l’île de Vestvågøya – Lofoten

Randonnée au sommet Bulitinden

Topo rando Lofoten

Très belle rando avec beau point de vue sur 360°.

Le départ de la rando se fait après Leknes, en direction de Mortsund, à Nedreas. Attention, rien ne signale le départ de cette rando au sommet Bulitinden (440m d’altitude). Il faut s’arrêter et se garer face à l’abri bus rouge. Un peu plus loin à 400m se trouve une grande maison blanche, une ferme. Le départ du sentier commence à quelques mètres de l’abri bus, au milieu des herbes hautes. Le sentier pédestre longe la maison blanche par la gauche.

Après avoir tâtonné un moment pour trouver notre sentier, on avance enfin, traverse une forêt de bouleaux puis de sapins, un arbre qu’on voit rarement aux Lofoten.

Le sentier monte en pente douce. On longe une rivière à notre gauche puis on la traverse. On accède à un petit plateau. Des bouleaux aux troncs torsadées comme torturés se dressent autour de nous. De temps en temps, on entend des clochettes: le site est occupé par des moutons semi-sauvages.

Après une longue approche, on se retrouve face à la pente raide du Bulitinden. On commence à voir devant nous la chaîne des Lofoten dans sa partie sud qu’on explore depuis une semaine. On est seuls au milieu de ce paysage superbe des Lofoten.

En 20 minutes, on atteint un col. A partir de ce col, 2 sommets sont possibles: le Gurantinden et le Bulitinden. On comptait gravir les 2. On commence notre montée au Bulitinden. En un quart d’heure nous voici au sommet: la vue y est époustouflante sur les Lofoten, les pics qui plongent dans la mer bleutée. On voit le nord des îles Lofoten qui s’étirent en arc.

paysage-mer-montagne-pic iles-lofoten-norvege

 

Randonnee-iles-Lofoten

On redescend à notre col pour la pause pique-nique, pour la sieste et puis… c’est tout! On est tellement bien allongés dans l’herbe face à notre paysage qu’on n’a plus envie de se relever. Le 2 nd sommet attendra un autre voyage dans les Lofoten…

Durée: 5h environ

Dénivelée: 440m

Distance: 8km environ

 

Randonnée au Dalstinden

Topo rando Lofoten

A Nedredat, un hameau, on emprunte une piste sur la gauche, en arrivant du fjord Rolvsfjorden par la 815. On se gare au bout de la piste, à proximité de 2 maisons et d’une rivière.

On franchit à pied le pont. Notre topo indique qu’il faut emprunter une piste sur la droite mais la piste est clôturée! Un enclos pour chevaux a été installé sur la piste. On doit donc contourner l’enclos tant bien que mal. On suit la clôture jusqu’à une ferme et longe les vestiges d’un muret en pierre.

Randonnee-ile-Lofoten-en--norvege

On passe une forêt de bouleaux puis de sapins, franchit une autre clôture à 2 reprises tant bien que mal. Le sentier est à peine tracé voire inexistant. On prend la direction d’une épaule rocheuse sur laquelle apparaît un sentier. Départ de rando un peu compliqué mais il suffit d’atteindre cette épaule rocheuse et c’est tout bon pour le reste de la balade.

On franchit l’épaule assez raide puis on atteint un plateau avec un petit lac. On longe les crêtes qui s’avancent jusqu’à la mer. On se croirait sur l’échine d’un dragon plongeant sa gueule dans la mer.

Randonnee-ile-Lofoten-norvege

Même si le sentier se perd parfois dans la végétation, il faut suivre les crêtes jusqu’au bout par une montée régulière.

Lofoten-Rando-en-norvège

Peu à peu on découvre un superbe paysage, très différent de nos randos précédentes dans les Lofoten (d’ailleurs pas une ne se ressemble). Des dizaines d’îlots auréolés de lichen orange émergent des eaux turquoises. Au loin, on aperçoit l’enfilade des Lofoten qu’on sillonne depuis plus d’une semaine sans se lasser.

eaux-turquoise-d'un fjord iles-lofoten-norvege

Randonnee-ile-Lofoten-norvège

Randonnee-ile-Lofoten

On atteint le bout des crêtes, le Dalstinden à 452 m d’altitude en 2h30 de marche.

La vue est à couper le souffle, entre les pics acérés, les côtes orangées et verdoyantes, les centaines d’îlots qui s’égaillent dans la mer bleu-vert.

Lofoten-Rando-en-norvege

Retour par le même sentier avec pause au lac.

Durée: 5h environ

Dénivelée: 460m environ

Distance: 6,2km

 

Retrouvez nos conseils et retour d’expériences de randonnée en famille:

En partageant cet article sur ces randonnées dans les Lofoten, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Ecrire un commentaire ou une question