Hollande en famille – Pays Bas

Visiter la Hollande et les Pays Bas en famille, c’est découvrir un pays plein de charme et de surprises pour les enfants entre les champs de moulins et les champs de tulipes: de quoi étonner toute la famille! On a eu l’occasion de passer des vacances en famille en Hollande au printemps, un très beau séjour avec des visites très variées entre parcs, villes et Amsterdam.

Retrouvez le détail de notre circuit en Hollande

|Visiter les Pays Bas en famille – Côté culture

Visiter Amsterdam en famille

canal-vélo-amsterdam

On a passé un long week-end en famille à visiter Amsterdam: la capitale néerlandaise fut un vrai coup de coeur. Amsterdam est particulièrement adapté pour des citytrip en famille. elle offre bien des visites et activités ludiques pour les enfants et ados:

  • découvrez les fameux canaux d’Amsterdam à pied ou en bateau
  • Visitez le Rijksmuseum d’Amsterdam, le plus grand musée des Pays Bas: on y découvre l’univers des Pays Bas avec des tableaux illustres de peintres flamands, des objets, des meubles, des maquettes de bateau
  • Le musée Van Gogh est très bien fait  et une excellente occasion de faire découvrir à vos enfants ce peintre génial.
  • La visite de la maison d’Anne Franck fut un des moments forts de nos vacances en Hollande. Attention forte affluence pour la visite. Il vaut mieux réserver à l’avance
  • Le musée National Maritime ou Scheepvaart Museum d’Amsterdam: vous visitez un vrai galion avec des reconstitutions très réalistes. Même les canons font des bruits d’explosion. Visite extra avec des enfants! Les nôtres ont adoré!
  • Balade-vous  dans le vieux quartier du Jordaan: il y règne une charmante  ambiance « provinciale » avec ses petits cafés, ses ruelles pavées et façades ornées.
  • Faites un voyage dans le voyage au Tropen Museum d’Amsterdam: on y passe un excellent moment en famille à découvrir tous les continents du monde à travers les maisons typiques reconstituées, les musiques du mondes, des animations interactives. Musée très riche et génial: on y est resté une demi-journée mais on y serait  bien restés toute la journée!

Pour en savoir plus sur notre visite d’Amsterdam, rendez-vous sur l’article week-end à Amsterdam en famille

Visiter les villes des Pays Bas

Outre Amsterdam, vous pouvez visiter d’autres villes aux Pays Bas:

  • Rotterdam, 2ème plus grande ville des Pays-Bas et 3ème plus grand port d’Europe. Les enfants s’amusent au musée maritime interactif. Les ados aimeront les nombreuses œuvres de Street art qui ornent les façades. Visitez le musée Boijmans Van Beuningen avec ses milliers d’œuvres d’art d’autrefois et contemporaines ainsi qu’un jardin planté de sculptures amusantes. Et pour le côté nature, rendez-vous au zoo de Rotterdam, un des plus grands d’Europe et au museum: vous y découvrirez des centaines d’animaux dont un squelette d’un cachalot de près de 15 mètres de long.
  • Leyde, dite « la petite Amsterdam » et ville natale de Rembrandt: balade sympas le long des canaux

Circuit des villes et villages typiques en Hollande

Lors de notre voyage en famille en Hollande, on a fait un petit circuit sur un jour à la découverte de villes et villages typiques: Edam, Monnikendam et Marken. Ces trois villages font partie des villages installés sur le bord de l’Ijsselmeer qui fut autrefois une mer intérieure, le Zuiderzee, la mer du Sud. Asséchée, par les polders, la mer devint lac. Maisons en brique rouge brun, lacis de ruelles pavées, paysages qui se reflètent dans les canaux et grosses charrettes remplies du fameux fromage rond et doré, l’Edam, tout y est pour nous faire tomber amoureux des charmes de la Hollande!

Si vous avez peu de temps, je vous conseille de visiter en priorité le village très typique de Marken. Ce fut notre préféré et à vrai dire Edam, Monnikendam nous ont moyennement séduits…

Visiter Edam en famille

Edam est situé à une vingtaine de kilomètres au nord d’Amsterdam. Ne cherchez pas les fabricants du fameux fromage rond. Il n’est plus fabriqué à Edam. En revanche, on découvre des charrettes sur lesquelles sont entassées les fromages. Pendant que j’y suis sur le chapitre de l’Edam, profitez de votre passage en Hollande pour en déguster quelques-uns. Ils ont beaucoup de goût, certains sont aromatisés avec toute sorte d’épices et aromates. Rien à voir avec le fromage mou fadasse qu’on trouve chez nous!

edam-magasin-fromage-hollande edam-hollande

On avance dans les ruelles entre les hautes maisons et les canaux. On s’approche du pont en brique le plus insolite qu’on ait jamais vu: il fait en quelque sorte le dos rond. C’est un pont en dos d’âne. Mais un dos d’âne avec une bosse énorme! Ce pont singulier d’Edam est pavé et très large. Des bancs en bois ciselé sont disposés à chaque extrémité. On peut s’y poser et contempler la place où il se trouve et le canal par dessus lequel il passe.

edam-hollande-famille

On longe des ruelles et parvient sous la tour-carillon d’Edam, le Speel Toren, vestige d’une église détruite. La tour-carillon fait toujours résonner un son de cloche très mélodieux à travers la ville. Après une pause réglementaire sur un banc le long d’un canal, on reprend la route en direction de notre seconde ville hollandaise, Monnikendam.

 

monnikendam-église-hollandeMonnikendam en Hollande

Monnikendam est vendu comme un petit village historique. On découvre plutôt une ville. On se promène le long des rues pavées mais ouvertes à la circulation. Il faut avouer, le charme de Monnikendam ne nous saute pas aux yeux. Ce ne sera pas notre coup de coeur! En revanche, ce fut le cas pour le village suivant, Marken.

Marken sur sa presqu’île

Autrefois une île, Marken est rattaché à la terre grâce à une route surélevée sur une digue. Autant dire qu’on a le sentiment d’avoir atteint le bout du monde quand on arrive à Marken!

C’est au XIIIe siècle que ce bout du monde se transforma en île. D’abord habitée par des moines, l’île devint un village de pêcheurs. Son long isolement lui a permis de conserver un charme traditionnel et un mode de vie typique de la Hollande.

L’entrée du village de Marken est interdite aux voitures de touristes, ce qui permet de se balader tranquillement le long des ruelles. On doit laisser son véhicule à l’entrée du village de Marken dans un parking payant. On paye pour le véhicule mais aussi en fonction du nombre de personnes dans le véhicule…

On avance au hasard dans Marken le long des rues et ruelles pavées bordées de maisons anciennes. On est dans le quartier de Kerkbuurt organisé autour de la haute église. On se hasarde entre les maisons dans des venelles de moins de deux mètres de large. Certaines de ces venelles donnent sur une vaste prairie et d’autres sur la mer devenue lac.

marken-famille-hollande

marken-village-hollande

 

Au hasard de notre déambulation dans Marken, on débouche sur le port coquet entouré de cafés et vieux bateaux. C’est le quartier de Haverbuurt. On découvre un cadre intemporel: pas de voitures, pas de vacarme. Juste des enfants qui s’amusent pieds nus dans l’herbe au bord d’un canal, une habitante qui étend son linge, un couple qui bouquine assis devant leur maison en bois, de la dentelle aux fenêtres, de nombreux petits ponts piétons en bois qui enjambent les canaux.

port-marken-hollande marken-hollande

 

On succombe aux charmes surannés de Marken qui vit hors du temps!

Les moulins aux Pays Bas en famille

Les moulins, avec les sabots, emblématisent les Pays Bas. La Hollande comptait autrefois plus de 10 000 moulins. Le génie néerlandais a permis ainsi de gagner 25% de terre sur la mer. Les moulins ont été remplacés par des systèmes de pompage modernes. Tombées en désuétude, beaucoup ont été détruits. Voici quelques années, les Néerlandais ont pris conscience de la valeur culturelle et historique des moulins.Ils ont entrepris de les restaurer et les ouvrir au public.

On peut découvrir les fameux moulins de Hollande sur 2 sites touristiques très connus au Pays Bas:

  • les Moulins de Kinderdijk
  • les moulins de Zaanse Schans, à 2 pas d’Amsterdam

Moulins de Kinderdijk en Hollande

Les moulins de Kinderdijk constituèrent la première étape de notre voyage en Hollande avec les enfants. On a commencé notre visite de cette région des Pays Bas par un paysage emblématique: les moulins alignés le long de canaux.

Le site de Kinderdijk fait partie des sites touristiques incontournables du Plat Pays: classé à l’Unesco depuis 1997, c’est un groupe de 19 moulins datant du XVIIè siècle en très bon état. C’est aussi à Kinderdijk qu’on trouve la plus grande concentration de moulins au monde.

Kinderdijk ou la digue de l’enfant

Kinderdijk signifie la digue de l’enfant en néerlandais. Quel est l’origine de ce nom? Selon une légende, une inondation dévastait la région, engloutissant des dizaines de villages. Un bébé dans son berceau dérivait sur les flots déchaînés. Un chat aurait sauvé le bébé en maintenant le berceau hors de l’eau. Le berceau s’échoua contre une digue que l’on nomma Kinderdijk, la digue de l’enfant. Voilà pour la petite histoire à raconter aux enfants!

Aux origines des moulins de Hollande

Habitées depuis le XIè siècle, les terres de la région de Kinderdijk ont été asséchées pour agrandir la zone cultivable. Les marécages ont été drainés donnant naissance aux fameux polders typiques des Pays Bas. C’est vers 1740 que furent érigés des moulins de drainage, les digues ne suffisant plus pour maîtriser le niveau de l’eau. Contrairement à d’autres moulins qui peuvent moudre du grain, couper du bois, ceux de Kinderdijk servent uniquement à drainer les sols.

Visite des moulins de Kinderdijk

On parvient en fin d’après-midi sur le site de Kinderdijk. On a emmené le soleil dans nos bagages. C’est parfait pour découvrir les moulins sous les rayons dorés de fin de journée. On a beau les avoir déjà vus en photos, leur hauteur nous surprend. Ces tours-moulins font en moyenne 28m de hauteur.

moulins-Kinderdijk

Kinderdijk est le site le plus visité des Pays Bas. En arrivant en fin d’après-midi, on pensait échapper à la foule des visiteurs: le sentier qui longe les moulins est bondé! Devant le site, un gros chassé-croisé de cars entravent la circulation.

On décide de se poser à 1 km du site pour revenir un peu plus tard. On trouve un petit parking en bordure face aux moulins qui nous permet de les admirer de loin.

On revient un peu avant 17h. La foule commence à se disperser. Les lumières dorent plus que jamais le paysage. On avance au milieu des moulins entre deux canaux. De vrais géants. Leurs pales animées par le vent les font ressembler à des gigantesques pieuvres qui s’agitent en tous sens.

On avance vers le premier moulin datant de 1738 et que l’on peut visiter. On a tout juste le temps puisque les visites s’arrêtent à 17h30. Le moulin est resté dans l’état laissé par la dernière famille qui l’a habité en 1950. En approchant le moulin, on est surpris par le bruit que font les pales: elles fouettent l’air. De loin, la hauteur du moulin surprend. De près, on est sidérés: on est écrasés par ces hautes tours massives et rondes qui s’évasent comme des jupes à la base.

Le moulin comporte 4 étages étroits. Quel vacarme assourdissant à l’intérieur! Au rez-de chaussée, on aperçoit un système de rouages qui actionne une roue: l’eau est ainsi remontée sur plus d’un mètre. C’est ce système simple mais ingénieux qui a permis aux Néerlandais de canaliser l’eau et de refaçonner le paysage.

moulins-Kinderdijk-système-d'assèchement-schéma

Les murs sont ornés de photos anciennes représentant la dernière famille ayant occupé les lieux en 1950.On découvre une pièce à vivre polyvalente: elle sert de séjour, cuisine et de chambre avec le lit encastré dans un mur. A l’étage, se trouve le coin des enfants avec des jouets traditionnels et vêtements exposés en vitrine: un sabot a été transformé en bateau. On monte au troisième étage d’où l’on peut voir des systèmes de roues dentées qui actionnent les pales au quatrième étage.

intérieur-moulin-Kinderdijk-pays-bas

On poursuit notre balade le long des canaux bordés de moulins. Il est possible de visiter un second moulin de forme et conception différente. On n’a accès qu’au rez-de-chaussée. Alors qu’on en ressort, on voit un homme arrêter les pales et actionner le moulin de manière à faire tourner la partie supérieure munie de pales : un système ingénieux de rotation sur 360° qui permet d’orienter les ailes du moulin dans le sens du vent.

reflet-moulin-Kinderdijk

On continue d’avancer le long de l’allée de moulins ourlée de roseaux qui poussent au bord des canaux. On est au coeur d’un paysage de carte postale pour notre premier jour aux Pays Bas.

Infos pratiques sur les moulins de Kinderdijk

On peut visiter les moulins de Kinderdijk tous les jours du 1er avril jusqu’à fin octobre de 9h30 à 17h30.

Il est possible de faire une petite croisière sur les canaux bordant les moulins de Kinderdijk du 1er mai à fin septembre.

Un parking payant est situé à l’entrée du site. Un autre parking gratuit est situé 500m avant le site. Lorsqu’on est passé devant le parking payant, la circulation était difficile, ce qui n’était pas le cas du parking gratuit. Autre avantage du parking gratuit: pour se rendre vers les moulins, on avance le long des maisons hollandaises typiques avec les sabots qui ornent les murs et les fenêtres décorées de bibelots: petite balade sympa avec un premier aperçu des maisons hollandaises en briques rouge brun si particulières.

sabot-sur-mur-hollande

 

Moulins Zaanse Schans en Hollande

Zaanse Schans, avec son enfilade de 6 moulins le long de la rivière Zaan, est un des lieux les plus touristiques de Hollande. Zaanse Schans, ce ne sont pas que des moulins, c’est aussi un village traditionnel: en 1961, moulins et maisons typiques du XVIIè et XVIIIè siècles ont été démantelés et déplacés sur le site touristique de Zaanse Schans. Dans les maisons, des musées-boutiques ont été aménagés comme un savetier, un boulanger, un fromager…

Situé à 12 km d’Amsterdam, Zaanse Schans permet de découvrir des moulins typiques à deux pas de la capitale, une proximité plus pratique que les moulins de Kinderdijk. Mais cela dit, si vous avez l’occasion de découvrir les moulins de Kinderdijk classés à l’Unesco, n’hésitez pas!

 

Zaanse-Schans-enfant-hollande

Visite du site touristique de Zaanse Schans

On découvre le site de Zaanse Schans de loin avec son alignement très esthétique des moulins. Le déplacement en vaut la peine pour découvrir ce superbe paysage typique de la Hollande.

Zaanse-Schans-moulin-hollande

On se dirige d’abord vers les 6 moulins en enfilade: paysage de carte postale qui emblématise la Hollande. On avance le long d’une digue surélevée au-dessus des canaux. On est surpris par la multitude d’oiseaux qui occupent le champ face aux moulins de Zaanse Schans: canards, oies, huppes, hérons cendrés cohabitent par milliers.

On passe de moulin en moulin le long d’une route piétonne. On découvre les différentes fonctions de chacun des moulins. Outre leur fonction d’écoper l’eau d’un canal à l’autre, les moulins étaient utilisés pour des usages très variés et pas seulement pour moudre du blé: ils font office de scierie, ils permettent de moudre des épices, de fabriquer de l’huile, de réduire en poudre des pigments utilisés autrefois par les peintres de la Renaissance.

Après cette balade très agréable le long des moulins, on revient à l’entrée du site de Zaanse Schans pour visiter les maisons-musées-commerces. On entre d’abord dans le musée du sabot. On y découvre une déclinaison étonnante du sabot sous de multiples formes. On voit d’abord des versions anciennes en bois . Certains, très ciselés, sont de vrais chef d’oeuvre. On s’amuse ensuite à observer des sabots revisités: le sabot à talon, le sabot botte, le sabot version Mondrian, le sabot tout en pierres précieuses…

Zaanse-Schans-sabot-hollande

Zaanse-Schans-sabot-musée-hollande

On assiste ensuite à une démonstration pour fabriquer des sabots avec une machine… française. Le savetier introduit un bout de bois dans la machine. Celle-ci tourne autour du morceau et peut à peu la forme du sabot apparaît. Le savetier n’a plus qu’à creuser l’intérieur du sabot puis le faire sécher avant de le peindre.

Zaanse-Schans-sabot-fabrication-hollande

Dans une pâtisserie à l’ancienne, on découvre les moules et ustensiles utilisés autrefois pour confectionner les biscuits et gâteaux. Très amusant pour les enfants (parents aussi!).

On se rend ensuite dans l’ancien atelier d’un marchand d’épices. Une forte odeur de cannelle nous accueille. On découvre les meules qui broient les épices. On peut voir assis sur des barils un film qui retrace le destin des moulins en Hollande. Le pays comptait autrefois plus de 700 moulins avant que la révolution industrielle ne signe leur fin. Détruits, abandonnés, tombants en ruine, ils ont peu à peu disparu du paysage hollandais jusqu’à ce que les Hollandais prennent conscience de la valeur de cet héritage culturel. Les moulins ont été restaurés, réhabilités et font partie désormais du paysage typique de la Hollande.

On poursuit notre découverte du village aménagé de Zaanse Schans. On avance le long des canaux, passent des ponts, longent des maisons typiques blanches et vertes, très stylisées aux toits arqués. On découvre un pays à la beauté très graphique: les canaux sillonnent le long des maisons sagement alignées et qui se reflètent dans les eaux calmes des canaux.

Zaanse-Schans-maison-hollande

maisons-zaanstad-hollande

On termine notre exploration de Zaanse Schans par la maison-musée du fromage. Dans une vitrine est exposé le matériel nécessaire à la fabrication du fameux édam. Un film explique les différentes étapes de cette fabrication. Ensuite, vous pouvez vous procurer votre fromage dans la boutique attenante.

Infos pratiques pour visiter Zaanse Schans

Accès

Par l’autoroute A8. Sortie à Zaanstad. Suivre les panneaux. Un parking plutôt cher permet de se garer à proximité du site: on a payé 9€ la matinée (et pas 7€ la journée comme l’affirme le Routard…)

Tarif

L’accès au site de Zaanse Schans est gratuit. En revanche, si vous souhaitez découvrir l’intérieur des moulins, il vous faudra mettre la main à la poche. Si vous souhaitez visiter plusieurs moulins, vous pouvez vous procurer la Zaanse Schans card. Sinon, nous pouvez débourser un droit d’entrée individuelle.

Horaires

Ouvert toute l’année mais les moulins Zaanse Schans tournent à des heures différentes tout au long de l’année.

Durée de la visite

La visite de Zaanse Schans nous a pris la matinée

Visite de Zaanse Schans en bateau

Il est possible de visiter Zaanse Schans de manière ludique pour les enfants à bord d’un bateau. Plusieurs tours sont possibles pour découvrir la région sous différents angles.

 

Vacances aux Pays Bas en famille – Côté nature

Route des Tulipes en Hollande

Les champs de tulipes qui s’étendent à l’infini, c’est aussi ce qui emblématise les Pays Bas: c’est vraiment à voir au printemps lorsque la campagne se couvre de toutes les couleurs. il existe plusieurs routes des tulipes en Hollande. Les plus long et le plus beau se trouve vers Flevoland avec plus de 100km de route sur plus de 1000 hectares de champ.

 

Parc Keukenhof en Hollande en famille

Ne manquez pas non plus l’excellent parc Keukenhof: on y a passé une journée excellente et inoubliable

Keukenhof, c’est non seulement le plus grand parc floral de Hollande mais aussi du monde. Chaque année, c’est plus de 7 millions de bulbes qui fleurissent sur les 32 hectares du parc. On peut admirer plus de 800 variétés de tulipes. C’est un vrai festival de couleurs et d’odeurs printanières. A ne pas manquer si vous êtes dans la région de la mi-mars à la mi-mai, période d’ouverture du Keukenhof park.

Petite histoire de Keukenhof

Situé à Lisse, dans le Sud de la Hollande, Keukenhof date du XVIè siècle. Keukenhof signifie « le jardin de cuisine ». C’était d’abord un jardin potager utilitaire pour faire la cuisine à l’aide des produits qui y poussaient.

C’est au milieu du XIXè siècle qu’un paysagiste dessina la forme actuelle du parc avec des jardins dans un style à l’anglaise. En 1949 est née l’idée d’organiser des expositions florales. En 1950, le parc ouvrait ses portes aux visiteurs pour la première fois.

Keukenhof park en quelques mots

32 hectares, c’est immense. Difficile de passer en coup de vent si on veut découvrir Keukenhof park dans son ensemble. L’idéal est d’en profiter une bonne journée pour admirer les innombrables parterres de fleurs aux arrangements savants, visiter les pavillons thématiques et assister à une démonstration de composition florale. Surtout, les enfants seront contents de profiter longuement de l’aire de jeux en bois avec toboggans et tyrolienne. Une maison de Miffy est aménagée pour les tout-petits. Et pour les enfants qui ont envie de se défouler, il y a un labyrinthe.

Visite de Keukenhof en famille

On entre dans le Keukenhof park dès l’ouverture à 8h. Les flots de touristes déferlent des bus vers 9h30. Pendant plus d’une heure, on peut profiter de la beauté et de la sérénité du parc, prendre des photos sous les rayons dorées du soleil matinal. On peut se promener le long des allées encore désertes dans un univers enchanteur de couleurs et d’odeurs. Des myriades de fleurs printanières sont agencées avec art: jacinthes très odorantes, muscaris, fritillaires, jonquilles… et évidemment la plante icône de la Hollande, des tulipes aux milles couleurs, formes et tailles. Certaines sont géantes!

jardin-keukenhof-hollande

Il ne faut pas oublier de lever les yeux: des arbres gigantesques dont des hêtres âgés de plus de 160 ans créent des jeux d’ombres et de lumières sur ces mises en scène florales. Des reflets jouent sur les canaux parcourant Keukenhof et les plans d’eau sur lesquels glissent des cygnes.

Reflets, jeux de lumière, feux d’artifice de couleurs font vibrer ce parc d’une beauté indicible et magique!

On ne fait pas que s’émerveiller à Keukenhof, on s’amuse aussi grâce à des arrangements ludiques. Des fontaines animent le jardin avec des sculptures et créations fantaisistes:

  • des lunettes immenses posées sur une pelouse
  • un arbre à oiseau
  • une sculpture remplie de fragments de vitraux éclairés par les rayons du soleil
  • des lits en fer dans lesquels poussent des jacinthes.

jardin-keukenhof-hollande-sculpture-arbre-oiseaux

 

jardin-keukenhof-hollande-fleurs

Chaque année le jardin Keukenhof est réorganisé en fonction d’un thème. 2015, c’est l’année Van Gogh en Hollande. Le thème s’est donc imposé de lui-même pour le parc. Plusieurs créations florales célèbrent le peintre hollandais: deux tableaux réalisés l’un avec des fleurs, l’autre avec des pétales reproduisent un de ses autoportraits. Dans le bâtiment Oranje Nassau, des scènes florales représentent des tableaux de Van Gogh de manière très originale. On reconnaît des tableaux de renommée mondiale comme les tournesols et la chambre à Auvers-sur-Oise. On assiste aussi à une démonstration de composition florale. Sous les mains expertes d’une fleuriste prend forme une superbe composition de mariage. Un vrai travail d’artiste! Cela semble simple mais je suis persuadée que si je devais reproduire les gestes, le résultat serait désastreux!

jardin-keukenhof-hollande-van-gogh-portrait

jardin-keukenhof-hollande-van-gogh

jardin-keukenhof-hollande-démonstration

On se rend ensuite à un point de vue en hauteur sur le parc et ses alentours. On y accède de manière originale: il faut traverser un labyrinthe. Du haut de ce belvédère, on peut admirer les champs de tulipes qui entourent Keukenhof. On passe à proximité du moulin à vent installé dans le parc en 1957 et datant du XIXè siècle.

Une miniferme est installée au coeur de Keukenhof: des chèvres se juchent sur les tables en bois, des cochons, paons, poules, moutons et lapins se baladent dans l’enclos.

Après la pause-déjeuner, on se rend à l’aire de jeux. Les enfants peuvent s’amuser avec la tyrolienne, grimper sur les structures en bois et cordes, faire des glissades sur le grand toboggan. Nous, les parents, on s’installe à la Maison des Poffertjes à proximité. Un lieu stratégique où on peut déguster des waffle (gauffre), des crêpes et des apple-pie…

jeux-keukenhof-hollande

On reprend notre tour du parc et on se rend au jardin japonais. Quelques groupes de bambous, des parterres de fleurs plus sobres que dans le reste du parc, quelques arbres rougeoyants rappellent vaguement la thématique japonaise…

On termine notre tour de Keukenhof par le pavillon Willem-Alexander où poussent des centaines de variétés de fleurs avec des tulipes d’une taille démesurée, des couleurs et formes de pétales d’une variété infinie. Hydrangeas, lis, lilas, azalées, forment des parterres de couleurs aux odeurs qui finissent par être étourdissantes.

jardin-keukenhof-hollande-tulipes

Infos pratiques pour visiter Keukenhof

Date et heures d’ouverture

Keukenhof est ouvert de la mi-mars environ à la mi-mai de 08.00 à 19.30.

Se garer à Keukenhof

On était arrivés la veille en fin d’après-midi sur le site de Keukenhof et on s’était retrouvés dans les bouchons. On avait eu pas mal de difficultés à s’extraire du flot de bus, de camping-car et voitures. Le parc ouvre ses portes dès 8h du matin. Le lendemain, on a décidé de se rendre au jardin de Keukenhof un peu avant l’ouverture en espérant éviter l’affluence. Peu avant 8 heures, on est arrivé sur le parking situé dans un champ à l’arrière du parc: on était parmi les premiers à pourvoir se garer sans être coincé dans les bouchons. Une jeune hollandaise nous fait de grands signes de bienvenue avec les bras. On adore les Hollandais qui se sont révélés très accueillants tout au long de notre voyage aux Pays Bas!

Se restaurer à Keukenhof

On peut faire la pause-déjeuner dans l’un des 5 restaurants de Keukenhof. Des stands proposent des en-cas dont des hot-dog ou des spécialités hollandaises. La Maison des Poffertjes à côté de l’aire de jeux permet de se régaler avec des gourmandises.

Poussettes

Pour les tout-petits, des poussettes sont mis à disposition gratuitement. Il suffit de les demander à l’entrée… s’il en reste.

|Hollande insolite

Pour le côté insolite en Hollande, direction le Parc Miniature de Madurodam situé à la Haye aux Pays Bas: les enfants vont adorer la reproduction en miniatures de monuments, bâtiments, quartiers des Pays Bas

|Infos pratiques sur les Pays Bas

Situation géographique

Les pays Bas sont situés à l’Ouest de l’Europe et il est divisé en 12 provinces, dont la Hollande.

Meilleure saison en Hollande: quand partir?

Le printemps est la meilleure saison pour partir en Hollande. L’été est la période la plus pluvieuse, ce n’est pas le meilleur moment pour visiter. Au printemps, vous découvrez les champs de tulipes en fleurs: c’est à voir! Et vous pouvez visiter l’incontournable parc Keukenhof, ouvert uniquement au printemps.

En partageant cet article pour visiter la Hollande en famille et les Pays Bas, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!




VOTRE COMMENTAIRE