Randonnée Laponie -14 Topos randos

Lors de notre voyage en Laponie en famille, nous avons parcouru en randonnée les terres lapones: sommet avec vue plongeante sur les fjords bordés de sommets enneigés, approche d’un glacier, d’un phare, d’un lac, etc., ces randonnées en Laponie nous ont permis d’appréhender toute la beauté, toute la splendeur des paysages et de la nature de cette terre du Nord.

Certains randonnées sont plutôt exigeantes en raison de sentiers très escarpés et nécessitent d’être un randonneur habitué à la montagne en plus d’un bon équipement de rando. D’autres randonnées relèvent plus de la balade très facile à faire avec des enfants.

Si vous connaissez d’autres randonnées sympas en Laponie, surtout n’hésitez pas à nous en parler dans les commentaires. On rêve de retourner dans les contrées lapones pour faire d’autres balades!

L’ordre présenté des randonnées suit l’ordre dans lesquels on les a faites au cours de notre circuit en Laponie.

Pour préparer un voyage en Laponie avec des enfants, vous pouvez retrouver pleins d’infos dans les articles suivants:

CORPS ARTICLE

Randonnée en Laponie – Iles Vesteralen

Randonnée au sommet Ytterstadfjettet

Pour cette randonnée en Laponie, on part vers le hameau d’Ytterstad, à 500m d’un abri bus. On s’arrête au panneau indiquant le sommet de la randonnée, Ytterstadfjettet à 416 m d’altitude. Il est censé y avoir un parking. Il y a juste un bas côté un peu large mais très juste pour se garer avec un fourgon-camping-car.

C’est notre 1ère randonnée en Laponie, une petite randonnée très sympa qui offre un point de vue à 360° depuis le sommet d’Ytterstadfjettet.

Montée très rapide en 1h30. On monte d’abord tout droit à travers bois. On suit un balisage rouge. Le sentier est envahi par la végétation mais reste visible. Les bouleaux tordent leur tronc autour de nous.

On traverse une clairière au sol spongieux. Des planches par endroit facilitent le passage.

On atteint un pierrier, le sentier devient plus raide. Il faut même mettre les mains au sol pour passer de pierre en pierre mais le passage se fait sans souci.

Des cairns marqués d’un point rouge font leur apparition. Globalement, le sentier est bien indiqué.

On atteint un 1er surplomb au-dessus des arbres. On a une vue en plongée sur les larges baies couleur turquoise, sur les îles et côtes norvégiennes au loin. On commence aussi à apercevoir la longue chaîne déchiquetée des îles Lofoten.

On traverse un large plateau rocheux, passe une bosse, traverse une seconde prairie occupée par plusieurs étangs. Un lagopède, au plumage encore intermédiaire, entre hiver et été, blanc et marron, surgit pour ainsi dire sous nos pieds. Et on assiste à une petite débandade: les petits du lagopède sautillent devant nous en tous sens!

On passe rapidement pour les embêter le moins possible, traverse notre prairie avant d’entamer notre dernière montée vers sommet caillouteux d’Ytterstadfjettet.

Le sentier part sur la gauche puis monte droit vers le sommet tout rond.

Cette 1ère randonnée en Laponie est symbolique: c’est une randonnée de transition entre notre voyage aux Lofoten l’année précédente et notre voyage en Laponie en famille. Cette rando nous offre un magnifique panorama sur la longue chaîne crénelée des îles Lofoten. On revoit ce coin de Laponie norvégienne qui nous avait définitivement fait tomber fou amoureux des pays du Nord!

laponie-entre-mer-et-montagne

Dans le prolongement des îles Lofoten s’étirent les îles Vesteralen, notre nouveau terrain d’exploration pour les jours à venir en Laponie.

Des rideaux de pluie balaient le paysage. On est au milieu, au soleil!

Nos 2 randonneurs en herbe remplissent le livre d’or qui se trouve au sommet et qu’on retrouvera sur toutes nos futures randonnées en Laponie. On peut nous suivre à la trace sur les sentiers lapons!

C’est une randonnée en aller-retour. Après la pause-déjeuner, on revient par le même sentier.

Distance: 3,5km

Dénivelée: 440m

Randonnée au sommet du Måtinden

A 4km de Bleik, départ pour une superbe randonnée, une des plus belles randonnées en Laponie qu’on a faites.

Randonnée en aller-retour pour monter au sommet du Måtinden à 408 m d’altitude, une randonnée avec de magnifiques points de vue sur 360°: on approche de falaises qui tombent à pic dans la mer bordée de plages de sables blancs.

Notre randonnée lapone commence au milieu d’un champ de linaigrettes (ces fleurs en forme de coton). Mais qui dit linaigrette, dit zone très humide voire spongieuse. Heureusement, pour traverser le champ, des planches en bois ont été disposées en travers.

On avance ensuite dans une forêt de bouleaux épars tapissés de fougères. On monte tranquillement dans un beau cadre pastoral. On atteint ensuite un pierrier. On suit les cercles rouges qui indiquent où passer dans ces gros amas de pierres jetés en tous sens. Sentier très raide à la norvégienne qui monte droit dans la pente! On gravit 300m de dénivelée en une distance record.

On atteint une 1ère butte. Devant nous, une vaste étendue de terres pelées et rocailleuses balayée par un vent glacial. Paysage très brute, frustre et sauvage!

randonnée-en-Laponie-famille

On avance sur cette vaste étendue par un sentier qui redescend un peu. Il faut toujours bien suivre les marques de cercle rouge ou les cairns. Le sentier n’est pas toujours très bien dessiné voire invisible.

On parvient à une sorte de col avec 2 larges lacs de chaque côté. On remonte un peu, perd le sentier avant de le retrouver un peu plus loin. On atteint un panneau: devant nous une vaste prairie. Le panneau nous indique encore 1km à marcher. On voit le kilomètre se faufiler devant nous jusqu’au sommet qui paraît bien lointain encore.

randonnée-en-Laponie-mer

Sur notre droite, on aperçoit en contrebas un lac avec la mer au loin. Un pic triangulaire perce la mer: c’est l’île de Bleik, connue pour la très riche colonie d’oiseaux qu’elle abrite.

laponie-mer-et-fjord

On descend dans le creux de la prairie et remonte jusqu’au sommet du Måtinden après 1h40 de marche. On en voit le bout dans tous les sens du terme.

Vue magnifique en plongée sur la longue plage blanche d’Høvika, sur les falaises érodées, plissées et acérées, l’infini de la mer bleutée, les sommets dentelés des îles Vesteralen au loin… Vue à couper le souffle… Cette seule randonnée justifie notre voyage en Laponie…

randonnée-en-laponie-montagne-et-plage

laponie-mer-et-montagne

 

 

Il n’y a pas de vent sur ces hauteurs alors qu’on s’attendait à être fouettés par des vents violents.

On revient par le même sentier, soit 3,8 km de marche. Descente très prudente dans le pierrier très vertical.

Accès: départ depuis le parking de Baugtua à 4km de Bleik

 

Randonnées sur l’île de Senja en Laponie

Randonnée au sommet de Strytinden

Départ en fin de route au bout du village de Kaldfarnes pour cette rando avec un panorama magnifique, un des plus beaux qu’on ait vue en Laponie. Un petit parking permet de se garer. Le sommet de Strytinden s’élève juste au-dessus de nous.

On traverse d’abord une forêt dense de bouleaux. On longe d’abord la côte. On se rend au bout de la péninsule qui s’avance dans le fjord. Au bout de cette péninsule, le sentier monte en devers le long d’une pente verticale. On repart sur la droite après qu’on s’est éloigné du sommet. On franchit une première bosse très raide. On atteint un promontoire qui nous offre une belle vue dégagée sur 360°.

randonnée-en-laponie en-famille

On avance ensuite sur une partie du sentier en faux plat, traverse à nouveau une forêt de bouleaux, récupère au passage une nuée de mouches qui nous attendaient, ailes fermes et nous harcèlent pratiquement jusqu’au sommet!

Le sentier nous dirige droit au pied d’une paroi verticale… et le sentier monte bien par là, par un sentier trèèèèèès vertical, toujours à la mode norvégienne!

On traverse à nouveau un plateau qui nous mène vers la dernière bosse à franchir. On doit passer un gros pierrier avec des rochers énormes. C’est assez délicat à passer. Il faut bien suivre la piste des ronds bleus qui marquent le balisage de cette randonnée. Il faut bien repérer le passage à la montée parce qu’à la descente, on ne voit pas bien le balisage.

On atteint le sommet au bout de 1h30 de marche. Et quelle vue! On est au bout d’une péninsule, entre 2 fjords. On embrasse du regard l’ensemble de Sifjorden avec sa presqu’île, les sommets enneigés au loin avec en contrepoint le bleu du ciel et le vert des fjords. Au loin se dessine l’ombre des îles Vesteralen. On redescend par le même sentier en moins de 2h.

Laponie-panorama

Randonnée au sommet de Husfjellet

On part du parking de l’église de Skaland avec pour objectif de gravir le sommet de Husfjellet à 632 m d’altitude avec 3,5 km de distance. Bizarrement, malgré la faible distance pour plus de 600m de dénivelée, le sentier est dépourvu de grosses difficultés et monte sans souci, hormis vers le sommet où le sentier devient très aérien.

Depuis le cimetière, on passe devant le buste d’Ingrid Bjerkas. On est en sous bois avant d’atteindre une large piste qui monte en pente douce. On passe devant 2 abris en bois aménagés avec bancs et barbecue. Ce n’est pas le 1er abri qu’on aperçoit. Les Norvégiens ont un sens inné de la vie en pleine nature et installent un peu partout des bancs, tables, cabanes et abris pour le confort des randonneurs et voyageurs.

Le sentier part sur la gauche. On suit des panneaux rouges sur lesquels est dessiné en blanc un randonneur. Un de ces panneaux nous indiquent de tourner ensuite à droite pour suivre un sentier qui monte en forêt. Par endroit le sol est très spongieux.

Peu à peu, la forêt s’éclaircit et on débouche sur un large plateau. La vue s’élargit avec au loin Bergsfjord et en arrière-plan une enfilade de montagnes enneigées. Monter jusque-là pour voir ce point de vue, c’est déjà une belle randonnée.

On traverse ensuite une vaste prairie. On s’avance vers le sommet qui ponte devant nous. Au loin des flots de nuages grisâtres crapahutent vers nous et noircissent fjords et montagnes.

On traverse une tourbière: des planches alignées facilitent le passage.

Au fur et à mesure qu’on s’élève, c’est l’ensemble des sommets qui apparaissent autour de nous.

On atteint le pied du sommet qu’on doit gravir. La vue plonge sur un autre fjord, l’Ersfjorden, bordé de sommets acérés sur lesquels jouent ombres et lumières.

Les derniers mètres sont vertigineux: il faut franchir une crête avec à pic de chaque côté pour atteindre le bout de la randonnée. Si vous êtes sujet au vertige, mieux vaut s’abstenir…

randonnée-laponie-avec-enfant

randonnée-en-laponie-avec-enfants

On est monté en 1h40 et on redescend par le même sentier.

 

Randonnée lapone au sommet du Segla

On se rend à fjordgård par la 275 et suit les panneaux indiquant Segla.

Le sommet du Segla s’élève à 639m d’altitude, soit environ 580m de dénivelée.

C’est la « randonnée des touristes » selon un randonneur norvégien très loquace que l’on a croisé à la randonnée précédente.

On traverse d’abord une forêt clairsemée de bouleaux. On avance sur une pente douce puis le sentier part sur la droite pour franchir une 1ère bosse menant à un col. Le sentier est un peu caillouteux par endroit puis on passe par un pierrier. On suit la piste de points rouges.

randonnée-laponie-en-famille

On atteint notre col surmonté d’un haut cairn. Le sentier se poursuit sur la droite en direction de la pointe qui se dresse devant nous.

Le sentier assez large longe la crête. Le sentier devient très raide. Surtout le sol est sablonneux, ce qui rend l’ascension plutôt glissante. Un randonneur norvégien sur la descente fait une belle glissade sous nos yeux…

Le sentier devient vraiment très, très raide. Lorsqu’on se retourne pour observer le paysage, on a l’impression d’être à la verticale. On passe 3 pierriers avec difficultés croissantes: les rochers sont de plus en plus énormes à franchir.

La pointe vers laquelle on se dirige est plutôt mince. On franchit un dernier pierrier et nous voici au sommet: une grosse dalle nous accueille pour lézarder au soleil face au panorama: vue plongeante sur 2 fjords, Melfjorden et Oyfjorden. Au loin les crêtes enneigées des massifs montagneux qui hérissent l’île de Senja. On a une vue verticale et vertigineuse sur les falaises granitiques qu’on surplombe. Bref, un beau paysage lapon bien typique!

randonnée-en-laponie-fjord

Après la pause déjeuner sur notre perchoir, on redescend par le même sentier avec la plus grande prudence: c’est vraiment vertical, un sentier lapon typique!

Distance: 3,6km

Randonnées dans les Alpes de Lyngen en Laponie

Les Alpes de Lyngen furent notre gros coup de coeur lors de notre séjour en Laponie: les randonnées dans ce coin lapon sont vraiment incontournables!

Randonnée au phare de Lyngstuva

Une randonnée en Laponie très différente qui nous mène au bout de la péninsule de Lyngen au pied du phare de lyngstuva en 7km aller/retour et 100m de dénivelée environ.

On part du bout de route du village de Russelv. Un parking est aménagé au bout avec tout le confort essentiel: toilettes et table en bois.

On longe la côte lapone sur une large piste. Au loin quelques sommets émergent au-dessus de la mer.

On passe devant un abri en bois avec son banc, son poële, son coin barbecue et sa table. Un vrai petit nid nature et douillet bien lapon!

On passe devant une maison blanche puis découvre notre 1er panneau informatif. Il y en a 4 au total. On sillonne en effet un site autrefois habité par les habitants lapons, le peuple sami.. Il subsiste quelques vestiges de leur passage sur cette pointe au bout du monde. Une pointe stratégique tout de même. La vue très large permettait de surveiller les côtes plus facilement pour la chasse et la pêche dans ce coin de Laponie où phoques, baleines côté mer et gibier côté terre étaient abondants.

On apprend aussi que cette partie de la Laponie était une « plateforme commerciale »: les Sami échangeaient de l’huile contre des produits de 1ères nécessités.

On poursuit sur la piste qui se transforme en sentier; On atteint un 2nd panneau qui nous décrit le processus de fabrication de l’huile dans des trous recouverts de dalles rocheuses.

Plus loin un autre panneau évoque les habitations samis dont on peut apercevoir quelques ruines: le sol était creusé. Le bord était recouvert d’un mur de pierres sèches puis de la tourbe isolait ces huttes rondes.

On atteint un embranchement. Un caillou rouge avec des ronds bleus nous indique le sentier: il faut partir sur la droite et franchir une butte. En haut de cette butte, on découvre les vestiges d’une hutte sami.

On suit les cairns qui partent sur la butte à main gauche: ils nous mènent à un point de vue sur le phare en contrebas. On retourne à la hutte et descend en direction de la côte. Au loin gisent des carcasses rouillées et désossées de vieux rafiots. Les structures disloquées, tordues témoignent de la violence du naufrage et de la force des éléments naturels.

En descendant vers le rafiot, un aigle passe devant nous, le 1er qu’on ait jamais vu en Laponie et en Norvège.

On repart vers la gauche vers le phare perché sur son promontoire au bout du monde. Une petite cabane aménagée à côté du phare permet d’y passer la nuit et de voir le soleil de minuit.

randonnée-laponie-phare

Notre topo de randonnée indiquait que cette balade se faisait en aller-retour. Selon une carte qu’on découvre sur place, il existe un sentier longeant la côté qui permet de faire une boucle et évite de remonter la butte qu’on vient de franchir.

On retourne par ce sentier. Attention, il est très mal indiqué voire invisible par endroit.

On descend jusqu’à la plage de galets en contrebas. On passe au plus près des rochers avant de traverser un pierrier. C’est le passage le plus délicat. Rien n’indique le passage. Il faut éviter de monter trop haut au début. On passe sans trop de difficulté avec les enfants mais à condition de passer aux bons endroits. On a vu avant nous un randonneur qui a fait plusieurs aller-retours avant de passer.

On contourne la falaise puis le sentier remonte sur la gauche. Il n’est pas du tout visible. On a créé un cairn pour indiquer le passage. On remonte puis retrouve un peu plus loin un caillou rouge à points bleus.

Long retour ensuite par la côte. Randonnée d’environ 4h de marche pour 7 km de distance et bien 100m de dénivelée. On part de 2m d’altitude et le point le plus haut est à 69m. Mais on a pas mal fait de montées et descentes de bosses.

 

Randonnée vers le glacier Steindalbreen

C’est pour nous ce qui caractérise la Norvège, bien plus que les fjords, ce sont ses immenses et innombrables glaciers qu’on peut approcher au point parfois de les toucher du doigt. Une expérience unique pour les enfants!

Pour accéder au départ de la randonnée, on roule sur la 91 puis la 861 qui longe Storfjorden. Avant Elvenes, on emprunte une piste au panneau indiquant IMA Tursenter.

La randonnée démarre au pied du bâtiment principal du Tursenter. On suit un sentier de tracteur. On entend le fracas d’une rivière sur notre gauche, une rivière aux eaux bleutées descendant directement du glacier. On suit le cours sinueux de cette rivière jusqu’au glacier en le laissant toujours à main gauche dans le sens de la montée.

On parvient à une fourche avec 2 sentiers. On suit le sentier qui part sur la gauche. En réalité, il fallait prendre celui qui part sur la droite, on s’en aperçoit au retour. Le sentier sur la gauche rallonge un peu la balade.

On franchit une butte plutôt raide et atteint un refuge au bout d’une heure de marche. On avait hésité à prendre nos affaires pour y passer la nuit. Il s’avère que le refuge est fermé. Il appartient à un club et pour y dormir il faut prendre contact avec un responsable.

On traverse une rivière sur un pont et avance sur du faux plat au milieu des bouleaux qui se tortillent, des éboulis de roches recouverts de mousses et lichens.

On finit par sortir de la forêt, franchir une petite butte. Quelques pas et…devant nous un vaste pâturage fermée de remparts montagneux. Et au milieu coule le glacier. Paysage magnifique avec un fort contraste entre univers minéral et pastoral: il y a même des moutons qui broutent dans les pâturages! Sans aller jusqu’au glacier, il y a encore pas mal de distance, ça vaut le coup de marcher jusqu’à ce point de vue.

On traverse quelques ruisseaux qui débordent de leur lit sans trop se mouiller les pieds. On atteint la limite entre pâturage et paysage lunaire. On longe un réseaux de ruisseaux qui s’enchevêtrent et forment un entrelacs dans le fond du vallon. On franchit une moraine puis avance vers la langue du glacier sur un sol sablonneux. On doit passer plusieurs névés sans souci.. Des panneaux indiquent la position du glacier et son recul au fil des années. On mesure son énorme recul en quelques années.

Alors qu’on approche, une pluie fine nous accueille froidement. On est bien dans l’ambiance glacée, austère et majestueuse des lieux…

andonnée-en-laponie-glacier

On atteint les bords évasés du glacier qui termine sa progression dans les eaux vertes d’un lac glaciaire. Spectacle envoûtant! L’effort de la marche à pied vaut vraiment la peine!

On revient par le même sentier, soit une randonnée de 5h30 sur une distance de 9,4 km et environ 500m de dénivelée.

 

Randonnée en Laponie au sommet de Barheia

Dans la ville de Svensby, un panneau en bord de route indique le départ de la randonnée au sommet de Barheia. On est à côté d’un camping. Rien n’indique la direction à prendre. On tourne un peu en rond avant de comprendre qu’il faut traverser le camping et poursuivre par une large piste de l’autre côté du camping. On s’aperçoit qu’on peut monter avec un véhicule jusqu’à une barrière et se garer à proximité. Bizarrement à cet endroit, aucune indication sur les panneaux de notre rando au sommet de Barheia mais on est sur le bon chemin.

On passe 2 barrières. On trouve enfin plus loin un panneau qui nous indique un sentier à prendre sur la gauche pour le sommet de Barheia.

On traverse une rivière, monte une 1ère butte, traverse une forêt de sapins et épicéas, ce qui est plutôt rare. En principe, ce sont des forêts de bouleaux.

La montée est régulière sur un sentier bien tracé. On suit le balisage soit à point rouge, soit la marque T.

Après la 1ère butte, on descend vers une tourbière dont la traversée est facilitée par des planches en bois.. On est au-dessus des arbres, la vue se dégage sur les enfilades de montagnes qui plongent dans les fjords.

On atteint un vaste plateau à la végétation rase. On traverse le plateau jusqu’à un gros cairn qui trône au milieu d’un paysage panoramique sur 360°. Il y a même un banc sur lequel est écrit openbar… Parfait pour contempler le défilé de montagnes des Alpes de Lyngen autour de nous.

montagne-laponie

randonnée-laponie avec-enfants

randonnée-laponie-fjord

On revient par le même sentier. Balade en Laponie très facile avec des enfants avec 6 km aller-retour et 352m de dénivelée

 

Randonnée au lac Blavatnet

On repart à nouveau vers Russelv. On s’arrête avant à Sør-Lenangbotn pour notre 2nde rando de la journée vers le lac Blavatnet. Blavatnet signifie lac bleu en norvégien et s’il y a un lac qui mérite ce nom, c’est bien ce lac en Laponie. Le bleu du lac est d’une intensité irréelle. Même si la randonnée pour s’y rendre est assez monotone, le lac vaut vraiment le détour.

Au programme, peu de dénivelée, 189 m, mais de la distance, 8,4 km en aller-retour sur un sol très irrégulier. Et comme on a déjà marché 7 km le matin, ça commence à faire pas mal…

On suit un sentier large, atteint un panneau qui indique le lac à 4 km. On part sur la gauche, longe un ruisseau, contourne le lit limoneux d’une rivière mais on doit marcher dans le cours d’eau. On arrive à passer sans trop se mouiller les pieds.

On suit des cailloux peints en rouge qui indiquent la direction à prendre. Le sentier n’est pas toujours visible. Cette randonnée paraît facile pourtant le terrain caillouteux casse les pieds au sens littéral et pas littéral! C’est un vrai désert de cailloux balayé par le vent. Nos seuls repères ne sont plus que les cairns peints en rouge. Face à nous, les nuages gris enlacent les sommets.

On finit par atteindre une barre de rochers noirs, vaste écrin qui abrite une perle bleue.

On grimpe sur les rochers et découvrent avec beaucoup d’étonnement au milieu d’un paysage grisâtre des bouts de lac d’un bleu très profond, surréel.

Pour atteindre les rives du lac et le voir dans son ensemble, il faut franchir la grosse barrière de rochers. Enserré dans des parois rocheuses noirâtres, le glacier Lenangsbreen descend en pente verticale vers le lac bleu, un lac glaciaire.

randonnée-laponie-lac

Retour au parking après environ 4 h de randonnée.

 

Randonnée au sommet du Dalberg

On se rend à Djupvik, suit le panneau qui indique cimetière (Kirkegard en norvégien). On se gare au parking du cimetière pour une balade courte mais intense avec une des plus belles vues de notre circuit en Laponie. Une balade intense dans tous les sens du terme: c’est aussi 400m de dénivelée sur 1,2 km de distance! On monte au sommet du Dalberg (4,4km 426m, A/R).

Un panneau indique le départ de la randonnée. On avance sur un sentier plat, franchit une barrière, continue sur une longue ligne droite puis le sentier part sur la gauche et monte en pente douce. De longues passerelles permettent de franchir des passages tourbeux.

On rejoint la rivière Storelva dont on suit le cours. Peu à peu on émerge au-dessus des arbres et la vue sur la chaîne de Lyngen commence à se dégager.

On franchit la Storelva par un pont, une dernière bosse à monter indiquée par 2 gros cairns et nous voici sur un promontoire avec une vue époustouflante sur le fjord hérissés de pics acérés. On voit une coulée de glacier s’immiscer entre 2 pics.

randonnée-laponie-lyngen

On a mis 1h pour monter et il nous faut une demi-heure pour redescendre par le même sentier.

 

Randonnée sur l’île de Kågen en Laponie

Départ au hameau de Maursund sur l’île de Kågen pour une randonnée au Vardhaugenen en 3h, 6,5 km de distance et 400m de dénivelée.

Un panneau vert indique le départ de la balade. Attention, ce n’est pas évident de trouver une place pour se garer.

On suit un sentier qui se faufile entre des herbes hautes.. On part vers la gauche, traverse une forêt de bouleaux. On passe ensuite une butte un peu raide. Le sentier n’est pas toujours visible. On se repère aux marques jaunes. On contourne ensuite une bosse par la gauche puis repart à droite. Le cairn au sommet est bientôt en vue. On l’atteint en 1h environ. On se retrouve sur un vaste plateau rocheux. Un large cirque crénelé et enneigé s’élève devant nous et un large panorama s’ouvre de l’autre côté avec les Alpes decLyngen un peu plus loin.

randonnée-laponie-norvege-cirque

randonnée-laponie-norvege-fjord

300m de dénivelé en 2km pour une balade facile avec un superbe point de vue. Seul bémol, les taons qui nous harcèlent. Durée de la randonnée, un peu moins de 2h avec la pause pique-nique.

 

Randonnée insolite en Laponie: la Trollholmen

On quitte la E6 et on se rend à Trollholmsund par une petite route pittoresque. On a un vrai coup de coeur pour ce coin de Laponie à l’écart de toute fréquentation touristique.

On se rend au départ de la randonnée la plus insolite, la plus originale qu’on ait faite en Laponie. Une petite balade très sympa à faire avec des enfants: la Trollholmen 3km 30 min

C’est la randonnée des Trolls. On se dirige en effet vers un site où s’élève des trolls qui auraient été pétrifiés selon une légende lapone.

Cette petite balade de 2,4 km en aller-retour vaut vraiment le détour pour aller voir les trolls pétrifiés mais aussi en elle-même. Le sentier qui mène sur le site des trolls est très sympa.

On se gare au parking qui se trouve juste avant une ferme. L’accès au site des trolls est balisé par des poteaux à bout rouge. Attention le début du sentier n’est pas forcément évident à trouver.

On suit d’abord la route, passe devant une maison en bois grise. Derrière cette maison, un panneau indique le début du sentier.

On longe une superbe côte avec de beaux effets de lumière en cette fin d’après-midi. On passe un portail en bois, longe des plages de galets blancs. Le sentier nous mène droit vers les trolls pétrifiés sur une presqu’île.

randonnée-laponie-nord

randonnée-en-laponie-insolite

randonnée-laponie avec-enfant

randonnée-laponie-insolite

On découvre environ 6 formes arrondies qui semblent se tortiller et vouloir s’échapper de leur gangue minérale. Ces formations géologiques qui se dressent au bord du rivage sont vraiment étonnantes. Les enfants s’amusent à les escalader.

Retour par le même sentier.

 

Randonnée en Laponie au Hestnetfjellet

On s’avance jusqu’à Borselv. Au croisement, on tourne à gauche en direction du départ d’une balade. On roule environ 3 km depuis le Coop. Le départ de la randonnée n’est pas évident à trouver. Il faut trouver une piste qui monte sur la droite. A droite aussi de lignes électriques. La piste est presque en face d’un hangar arrondi gris, avant une maison en bois rouge.

Un panneau en bois est planté au début de cette randonnée lapone. C’est une petite balade sympa avec un beau point de vue pour couper notre longue journée de route, plus de 300 km.

Le sentier est assez visible tout au long de la randonnée. On vise le sommet de Hestnetfjellet à 198m d’altitude, soit une courte randonnée d’un peu moins de 180 m de dénivelée pour 3 km de distance aller-retour.

On suit une sente balisée par des poteaux à bout rouge jusqu’au sommet. On suit d’abord une ligne électrique, passe au-dessus de maisons colorées. Le chemin monte ensuite vers la gauche, passe sous les lignes électriques.

Quelques dizaines de mètres de hauteur suffisent pour avoir déjà une très belle vue dégagée sur le très long fjord Porsangerfjorden semé d’îlots.

On foule des dalles rocheuses lézardées qui forment un vaste puzzle.

On atteint en 45 minutes le haut cairn qui marquent notre sommet du jour.

randonnée-laponie-norvege

Vue imprenable sur le fjord sous un ciel chargé qui le rend très austère, eaux et ciels semblent se confondre.

 

Randonnée en Laponie finlandaise: Pyha-Nattanen

On se rend à Vuotso en Finlande. On emprunte une piste signalée par la pancarte Nattaset 14. On roule sur 10 km jusqu’à un parking qui indique le sommet de notre dernière randonnée en Laponie: le Pyha-Nattanen à 508 m d’altitude avec un point de vue sympatique sur 360°.

On part sur le « sentier » en face du parking. Sentier entre guillemet parce qu’on avance sur des planches, ce qui nous évite le sol spongieux de la tourbière qu’on traverse.

Dès le début de la randonnée, on a de la compagnie du genre qu’on préférerait éviter: des taons. Ils nous harcèlent tout au long de la randonnée. On marche longtemps sur du faux-plat avant que la pente ne commence à s’élever. On s’extrait de la forêt et aperçoit le panorama autour de nous.

Le sentier devient très rocailleux. On finit par apercevoir le sommet où s’entassent de grosses dalles rocheuses. On atteint le sommet en une demi-heure environ et ça valait le coup de se faire aiguillonner par les taons!

Belle vue à 360° sur les ondulations de forêts et les lacs bleutés enchâssés dans les forêts.

randonnée-laponie-finlande

randonnée-en-laponie-finlande

On redescend par le même sentier et retrouve notre parking 1h30 plus tard.

 

Et pour organiser vos randonnées en famille, RV sur les articles suivants:

En partageant cet article sur la randonnée en Laponie, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!




VOTRE COMMENTAIRE OU QUESTION

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.