Week-end en famille à Nice et dans l’arrière pays niçois

Randonnées et villages perchés dans l’arrière-pays niçois, visite de Nice avec ses allures italiennes qui donnent le sentiment d’avoir changé de pays : c’est le programme de ce week-end en famille entre nature et culture. Le genre de programme qu’on affectionne tout particulièrement!

C’est un week-end en famille prolongé : on est parti pour le week-end de l’Ascension, ce qui nous a permis de faire un très beau circuit dans l’arrière-pays niçois. Durant 3 jours on a alterné visites de villages perchés typiques et randonnées. On a terminé par la visite de Nice : gros coup de coeur pour les charmes italiens de cette ville.

vieux-nice,-promenade-des-anglais-et-mer

Week-end famille à Nice – JOUR 1

Peillon, village perché près de Nice

Après 500km et 5h de route, nous voici sur l’autoroute A8 : on emprunte la sortie 25 et on s’enfonce dans l’arrière-pays niçois par les lacets tortueux de la D53 (interdite aux camping-cars). La route s’enroule autour des flancs escarpés du massif niçois : il faut avoir le coeur bien accroché!

Au détour d’un virage, on découvre notre premier village perché : le village de Peillon. De tous les villages niçois qu’on a parcourus, c’est celui de Peillon que toute la famille met dans le dossier favori! A l’unanimité, on l’a élu plus beau village perché de l’arrière-pays niçois. De tous ceux qu’on a vu du moins.

Peillon est à voir impérativement par la route D53 : c’est avec ce village qu’on découvre tout le sens que peut prendre l’expression village perché. C’est un village en lévitation qu’on découvre! On se croirait presque dans le film Avatar avec ses rochers qui flottent en l’air.

Peillon-village-arrière-pays-niçois

Les vieilles maisons en pierre du village de Peillon se serrent les unes contre les autres juchées sur leur piton rocheux. La montée avec notre fourgon aménagé jusqu’à ce village perché nous paraît bien improbable. Et pourtant de lacet en lacet, on parvient au parking face au village.

Les véhicules ne sont pas autorisés à l’intérieur du village. On ne peut que sillonner à pied les ruelles étroites, escarpées et pavées du village de Peillon! Porte-bébé obligatoire, la poussette aura du mal à monter ou descendre les escaliers très raides!

On passe plus d’une heure à sillonner ce village perché aux charmes rustiques et médiévaux : vieilles pierres patinées par les temps, portes et volets en bois vermoulu, pots de fleurs qui apportent leur touche de couleur, passages voûtés et sombres, petits ponts appelés poutis qui permettent de passer d’une maison à l’autre…

Peillon-pont-avec-enfant-village-arrière-pays-niçois

Peillon-village-perché-près-de-nice

 

Balade inoubliable dans le village perché de Peillon qui semble hors du temps.

On monte en zigzag et parvient au sommet du village : on atteint une large place occupée par une église. Les enfants font rapidement copain copain avec une petite fille et ils courent ensemble sur la place. Ils se défoulent pendant qu’on prend le temps de se poser tout en admirant le panorama autour de nous. Une table d’orientation donne quelques indications sur les sommets qui nous entourent. On aperçoit au loin la mer Méditerranée.

Peillon-église-village-perché-arrière-pays-niçois

 

Peillon-église-village-arrière-pays-niçois

On redescend au hasard et on se faufile dans les ruelles tantôt sombres, tantôt baignées de soleil.

Des escaliers menant aux entrées des maisons débordent de pots de fleurs. Des chats s’étirent et nous suivent mollement sur quelques mètres.

Peillon-escalier-fleuri-village-arrière-pays-niçois

Peillon-village-perché-arrière-pays-niçois

On atteint le bas du village de Peillon qui nous réserve une dernière surprise avec ses passages souterrains.

On retourne à l’entrée du village qui en impose avec ses hautes façades en pierre. Peillon est un village très vertical, un des plus vertical qu’on ait jamais vu!

On passe l’entrée du village marqué par une des plus vieilles fontaines de l’arrière-pays niçois avec ses eaux vert clair.

On s’éloigne du village de Peillon et on emprunte un sentier face au village qui mène à la chapelle de Saint Roch : elle offre un beau point de vue imprenable sur le village perché.

peille-village-près-de-nice

Peille, village perché autour de Nice

On reprend notre petite route rupestre et revient en arrière. Direction Peille, autre village perché de l’arrière-pays niçois. Celui-ci n’est pas aussi spectaculaire que celui de Peillon. Celui-ci s’étire tout en longueur sur le flanc d’une montagne.

 

peille-village-perché-près-de-nice

On déambule au hasard le long des ruelles pavées également interdites aux véhicules. Au détour d’une ruelle, notre voyageur en herbe s’exclame : »le balai d’Harry Potter! » En effet, adossé à un mur, un vieux balai fait de branches! Il faut vite avertir Harry que son balai est à Peille pour qu’il puisse poursuivre ses aventures!

peille-village-perché-arrière-pays-niçois

peille-village-arrière-pays-niçois

balais-peille-village-perché-arrière-pays-niçois

On monte sur la colline face au village : on peut jouir du point de vue sur Peille pendant que les enfants se défoulent sur l’aire de jeux

On reprend la route et on se rend au col de la Madone de Gorbio à 925 m d’altitude. Si vous êtes en camping-car, n’hésitez pas à emprunter la petite route qui se trouve au col. Un peu plus haut, vous aurez un petit emplacement sur le bord de la route pour vous poser : point de vue sublime sur les sommets enneigés du Mercantour et le bleu méditerranéen de la mer! Votre salon, c’est l’horizon infini!

 

Week-end à Nice avec les enfants – JOUR 2

Randonnée à Nice : la Cime de Baudon en famille

Après le côté culture de l’arrière-pays niçois et ses villages perchés, on découvre le côté nature. Retour au col de la Madone pour la première balade de notre week-end en famille à Nice et dans ses alentours. On monte au Pic de Baudon à 1264 m d’altitude. Une table d’orientation coiffe le sommet : la vue vaut vraiment le détour depuis cette cime : c’est une vue à 360°, entre mer et montagne, avec la Grande Bleue et le Mercantour encore coiffé de neige.

C’est une randonnée très facile dans l’arrière-pays niçois avec 300 m de dénivelée. On a vu monter des enfants de 5-6 ans d’un pas alerte!

On traverse une vaste prairie et on atteint rapidement le pied d’une barre rocheuse. Elle paraît infranchissable mais le sentier se faufile à travers éboulis, pierrier et rochers sans difficulté. En revanche, le sentier est plutôt raide : on monte très rapidement. Entre deux parois rocheuses, on aperçoit au loin la ville de Menton bordée par la mer.

randonnée-arrière-pays-niçois

On traverse un pierrier et franchit un passage rocheux qui nécessite de mettre un peu les mains au sol. Une fois la barre rocheuse atteint, le sentier part sur la gauche à travers un éboulis rocheux.

randonnée-près-de-nice

randonnée-arrière-pays-niçois-cime-de-baudon

On contourne et franchit sans souci cette barre rocheuse. On suit ensuite le sentier qui part sur la droite et longe les crêtes. En quelques minutes, on atteint la Cime de Baudon, un monticule surmonté de sa table d’orientation. On lévite entre mer et montagne.

Avec la table d’orientation, on repère quelques sommets du Mercantour : Mont Bego, Mont Pelat, des sommets de plus de 3000 m qui ont encore la tête enfouie dans la neige. Au premier plan, les feuillages verdoyants des aulnes contrastent avec ces pics blancs. On foule du pied des sentiers printaniers tandis qu’au loin le regard se perd sur les sommets blanc hivernal.

randonneur-près-de-nice

mercantour-depuis-arrière-pays-niçois

mercantour-depuis-arriere-pays-niçois

Les couleurs et odeurs du printemps ont en effet embelli notre randonnée dans l’arrière-pays niçois: des odeurs insistantes de thym serpolet et de romarin nous ont chatouilllé le nez. Des parterres de fleurs ont enluminé notre rando niçoise.

La montée a été plutôt rapide, en une heure environ. On prend le temps de se pauser longuement au sommet pour admirer le panorama. On redescend ensuite par le même sentier.

Lors de cette descente, on croise de très nombreux groupes et des familles. Si vous voulez jouir du sommet sans trop de monde autour de vous, a priori, il vaut mieux monter assez tôt. Nous avons démarré la balade vers 9h : il n’y avait que nous au sommet vers 10 h passées. On est de retour à notre « camp de base » à midi. Cette randonnée dans l’arrière-pays niçois aura donc duré 3 heures environ avec les pauses.

 

Village perché près de Nice en famille: Sainte Agnès

Après une longue pause déjeuner, on reprend la route et on se rend au village de Sainte Agnès : la route étroite et sinueuse à flanc de montagne nous mène face au village perché dominé par son fort qui se dresse sur son piton rocheux.

On visite le village perché de Sainte Agnès classé plus beau village de France : on se balade dans les vieilles ruelles fleuries. On se rend au belvédère qui offre un panorama sur l’arrière-pays niçois, Menton et la mer.

La route étroite et sinueuse à flanc de montagne nous mène face au village perché de Sainte Agnès avec son fort qui se dresse sur son piton rocheux.

sainte-agnès-village-perché-près-de-nices

Depuis le parking nord, on parcourt le village perché de Sainte Agnès classé plus beau village de France. On avance sur la place et entre dans l’église (ouverte, ce qui est de plus en plus rare dans les villages…). On avance le long des très longues ruelles pavées et fleuries avec leurs belles façades en pierre ou colorées. On se rend à l’autre bout du village de Sainte Agnès qui offre un point de vue plongeant sur Menton et la Grande Bleue.

ruelle-sainte-agnès-village-perché-arriere-pays-nicois

On grimpe ensuite au fort médiéval posé sur son nid d’aigle. On avance entre les ruines du fort et gravit une volée de marches qui nous conduisent au sommet d’une tour restaurée. On comprend la raison de cette restauration : sur cette tour, on est sur le point le plus élevé du village. Et la vue est panoramique sur 360°. On aperçoit la cime de Baudon qu’on a foulée quelques heures plus tôt. On distingue aussi le sommet qu’on projette de gravir, le Mont Razet.

sainte-agnès-village-arrière-pays-niçois

sainte-agnès-village-près-de-nices

menton-vue-de-sainte-agnès

On redescend de notre perchoir et on se rend au jardin-potager médiéval en contrebas de la tour. Des parterres de légumes, de plantes aromatiques et médicinales nous permettent de faire des révisions : on retrouve le romarin présent partout dans l’arrière-pays niçois mais aussi menthe, sauge, thym, laurier… On découvre des plans d’artichaut, de groseillier, de chou…

On redescend ensuite au village et arpente les ruelles pavées au hasard, attentifs aux détails amusants ou insolites comme cette drôlissime tortue-grenouille!

tortue-sainte-agnès-village-nice

On reprend la route, revient vers Menton et remonte en direction de Castillon par la D2566A. On se rend au col de Castillon. Par une piste, on accède à un vaste parking, point de départ de notre balade du lendemain dans l’arrière-pays niçois. Ce parking est en réalité le vestige de la place d’un village rasé au cours de la seconde guerre mondiale. Devant nous s’élèvent les ruines de l’église.

 

Week-end prolongé dans l’arrière-pays niçois – JOUR 3

Randonnée vers Nice en famille : le Mont Razet

Le Mont Razet est à 1286 m d’altitude : pourquoi monter au mont Razet? Parce que sur notre carte, c’est noté « point de vue » et que le sommet est facile à atteindre avec les enfants.

On part du quartier de Biatonea à 700 m d’altitude, soit 500 m de dénivelée.  On passe ensuite à côté d’un réservoir et parvient à un croisement : trois sentiers devant nous. On emprunte celui de droite qui nous mène d’abord à la Pierre Pointue. On avance régulièrement en ligne droite. On aperçoit la mer Méditerranée et Menton en contrebas. Le sentier monte ensuite de manière plus abrupte. Les nombreux zigzags permettent de casser la pente. En une heure, on atteint la Pierre Pointue d’où on a une vue plongeante sur la côte.

pierre-pointue-arrire-pays-niçois

Un blokkaus occupe le flanc de la montagne. Les portes sont ouvertes. On aperçoit les tunnels blancs qui s’enfoncent dans la montagne. On fait quelques pas dans l’étroit tunnel. Notre randonneur en herbe a les yeux écarquillés. Il n’en mène pas large. Il faut avouer que ce tunnel austère où des hommes devaient vivre est impressionnant.

Le blokkaus paraît très vaste. Alors qu’on avance, on aperçoit çà et là de nombreuses ouvertures qui trahissent la présence du blokkaus en sous-sol.

sentier-rando-arriere-pays-niçois

A la Pierre Pointue, on suit le sentier qui descend et contourne l’avancée rocheuse sur laquelle est installé le blokkaus. On parvient à une bifurcation. On emprunte le sentier qui part sur la gauche. Un quart d’heure de marche plus tard, on atteint le sommet du Mont Razet. Une borne ronde marque l’arrivée au sommet en forme de plateforme. C’est l’aire de pique-nique et de sieste idéal avec point de vue imprenable sur le Mercantour!

500m de dénivelé pour atteindre le Mont Razet avec sa vue panoramique, c’est une belle récompense pour notre effort!

mercantour-depuis-arrière-pays-niçois

mercantour-depuis-arriere-pays-nicois

On redescend par le même sentier en une heure environ.

Village de l’arrière-pays niçois : Sospel

De retour au fourgon aménagé, on reprend la D2566A en direction du village de Sospel. Ce n’est pas un village perché de l’arrière-pays niçois. Il faut avouer qu’on lui a trouvé moins de charme que les villages précédents mais il vaut tout de même le détour.

Sospel est un bourg médiéval qui s’étire au fond d’un vallon, au bord d’une rivière. On se balade dans la partie ancienne de la ville. Contrairement aux villages précédents, il est tout à fait possible de prendre la poussette pour visiter Sospel.

maisons-colorées-village-sospel-arrière-pays-nicois

On emprunte des venelles si étroites qu’on ne peut pas étendre les bras! Dans l’une d’elles, les murs bombés semblent s’avancer vers nous pour nous ensevelir comme si la mer Rouge se refermait sur notre passage. Le lieu incontournable de la ville, c’est son étonnant pont qui permet d’accéder à la vieille ville de Sospel : c’est un pont insolite surmonté d’une tour! C’est un des derniers vieux ponts fortifiés à péage d’Europe datant du XIIIe siècle.

pont-village-sospel-arrière-pays-nicois

ruelle-village--sospel-arrière-pays-nicois

ruelle-village-sospel-arrière-pays-nicois

On se rend ensuite dans la partie nord de Sospel et on arrive devant une vaste place occupée par un très bel ensemble architectural : des maisons arcades datant du Moyen Age et une église baroque à la façade imposante. De nombreuses têtes d’angelots égayent l’intérieur de l’église lumineuse avec ses parois clairs rehaussés de dorure.

place-village-sospel-arrière-pays-nicois

église-sospel-arrière-pays-niçois

On repart par la D2204, une route qui mène à Nice en 40 km. On se rend au col de Braus. On emprunte au col une piste sur le côté : c’est la piste à ne pas manquer! On parvient sur un vaste plateau. On déniche une large plateforme avec vue sur l‘arrière-pays niçois, le Mercantour et la mer. Encore une fois, on se retrouve loin de tout et au milieu de rien avec un panorama fabuleux. Le dieu des baroudeurs était de notre côté pour ce week-end dans l’arrière-pays niçois!

 

Visiter Nice en famille

On se rend à Nice par la D2204, une route très pittoresque qui enchaîne les lacets à flanc de montagne!

Direction le parking du port de Nice pour garer le fourgon aménagé. On clôt ce beau week-end en famille par un citytrip niçois. Pour des infos détaillés sur notre visite de Nice, rendez-vous sur cette page : visiter Nice en famille. Voici un résumé de notre journée dans la capitale de la côte d’Azur

  • Montée à la colline du château de Nice qui permet d’embrasser du regard Nice et ses alentours. Très belle cascade au sommet.

vieux-nice,-promenade-des-anglais-et-bord-de-mer

 

  • Balade dans le Vieux Nice et au marché aux fleurs
  • Pique-nique sur la promenade du Paillon avec ses aires de jeux en bois originaux sur le thème marin
  • On remonte la promenade de Paillon, passe devant les fontaines et arpente la vaste place Masséna.
  • Balade sur la fameuse promenade des Anglais et trempette des pieds dans la mer.
  • Visite de l’étonnante cathédrale Saint Nicolas de Nice, la plus importante église russe en Europe.
  • Site gallo-romain de Cimiez : visite de l’arène, des thermes et du musée gallo-romain

  ruelle-nice

église-russe-nice

Infos pratiques pour visiter Nice et l’arrière-pays niçois

Camping-car et fourgon aménagé sur les routes de l’arrière-pays niçois

A l’attention des voyageurs en fourgon aménagé en camping-car : on a pu se poser dans des coins magnifiques loin de tout et au milieu de rien! Les points de vue à la fois sur la Grande Bleue et le Mercantour étaient somptueux!

On a passé ce week-end à Nice et dans l’arrière-pays niçois début mai. En revanche, on aurait été l’été, on ne se serait pas posé en peine nature dans l’arrière-pays niçois par crainte des incendies. Je ne me suis pas trop penchée sur la réglementation mais je suppose qu’en été il doit y avoir des restrictions et interdiction.

Petite note à l’attention des camping-caristes : certaines routes de l’arrière-pays niçois, trop étroites, sont interdites aux camping-car…

Visite avec bébé des villages perchés de l’arrière-paus niçois

Comme je l’ai déjà dit, hormis le village de Sospel, il est préférable de prévoir un porte-bébé de randonnée  ou une écharpe de portage pour visiter les villages perchés de l’arrière-pays niçois.

Randonnées autour de Nice

On a fait les 2 randonnées près de Nice en famille indiquées au mois de mai. Il faisait déjà assez chaud. Si vous vous baladez en été, j’imagine que le climat est torride : il vaut donc mieux prévoir ces randos très tôt en matinée et se poser aux heures les plus chaudes de la journée…

 

En partageant cet article sur un week-end à Nice et dans l’arrière-pays niçois en famille, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!




VOTRE COMMENTAIRE