Et c’est parti pour 2 jours de randonnée en été avec bivouac en famille : c’est un beau circuit en boucle passant au pied de la fameuse Pierra Menta avec nuit sous tente au bord du lac Presset dans le Beaufortin au Nord des Alpes. C’est une rando qu’on programmait de faire depuis longtemps : elle offre un panorama très photogénique du fameux éperon de 2714m de haut se reflétant dans les eaux du lac. Cette balade est une belle échappée en montagne le temps d’un week-end. Une balade qui nous a réservé bien des surprises, avec des paysages alpins variés, de belles rencontres avec les chamois et les bouquetins.

Sur 2 jours au mois d’août, on a randonné sur 20km et gravi environ 900m de dénivelée. Pour ma part, j’en ai un peu bavé, sué, harnachée et bâtée comme une mule avec les affaires de bivouac dur le dos, mais l’effort en valait la peine !

Randonnée faite en famille avec nos 2 enfants de 10 et 12 ans.

Pour info, pour la 1ère fois que j’utilise un appareil photo numérique, j’ai égaré mon dossier photos d’une partie de notre week-end randonnée. Je ne désespère pas de les retrouver. Mais j’ai tout de même des photos d’un autre bivouac qu’on a fait début juillet, aussi avec les enfants: le lac est encore sous la neige et des névés recouvrent l’accès à un col. Ce n’était bien sûr pas les mêmes conditions lorsqu’on a fait la randonnée en août. Donc ne vous étonnez pas si vous voyez de la neige sur les photos! 

Départ de notre randonnée vers la Pierra Menta

On se rend jusqu’au Cormet de Roselend, le col au-dessus du fameux lac-barrage du Beaufortin. On se gare sur le côté un peu plus bas avec notre fourgon camping-car. On arrive la veille pour partir en randonnée tôt le matin et éviter les fortes chaleurs de l’été.

On descend le lendemain jusqu’au parking en contrebas du Cormet de Roselend, au refuge du Plan de la Lai. Le départ se fait à 1818m d’altitude et on doit monter à 2514m au lac du Presset.

Rando et bivouac au lac Presset  – J1

C’est ce 1er jour de randonnée vers le lac et le refuge Presset qui est le plus coriace : on doit gravir nos 900m de dénivelée et parcourir 14km de distance pour les atteindre.

On suit d’abord le GR5 montant à la Petite Berge. On est aussi sur le sentier du Tour du Beaufortin. On traverse une vaste prairie, le sentier approche une 1ère butte à franchir. On longe le lac de Roselend en contrebas. Après la butte, on avance ensuite en balcon sur plusieurs kilomètres sans faire trop de dénivelée. On atteint le hameau de Lavachay : on y fait notre pause pique-nique adossés au mur d’un bergerie en ruine.

Bon à savoir, il est possible de venir en voiture par une piste très cahoteuse jusqu’à Treihol pour les randonneurs préférant partir en balade à la journée ou souhaitant juste faire un aller-retour au lac et refuge du Presset pour y dormir. Il est aussi possible de faire une boucle en passant par le lac d’Amour, ce qu’on a fait l’année suivante en juillet comme déjà dit plus haut.

Après la pause, on avance jusqu’à la bifurcation au hameau de Presset sur un sentier toujours en balcon.

Et c’est seulement sur les 2-3 km restant qu’on doit ensuite franchir 500m de dénivelée : autant dire que ça grimpe raide ! Heureusement un formidable paysage alpin se déploie devant nous: l’effort en vaut la peine!

pierra-menta-randonnée-famille

pierra-menta-montagne

Au fur et à mesure qu’on grimpe, la végétation devient plus clairsemé : bientôt, c’est le règne du minéral qui prend le pas sur le végétal. J’aime la verdure, j’ai besoin de vert pour respirer mais que le caillou est beau ! C’est un univers fascinant d’éboulis, de rochers entassés pêle-mêle, de roches sculptées par l’érosion, de pics acérés pointant vers le ciel.

On avance dans ce chaos lunaire, le sentier devient très raide. On contourne une falaise et on franchit le col du Bresson : on passe au pied du haut monolithe de la Pierra Menta.

refuge-de-presset-itinéraire

la-pierra-menta

La vue s’ouvre sur l’autre versant avec un défilé de cimes bordées d’alpages verdoyants, un paysage tout en contraste.

Le sentier avance à flanc de falaise mais c’est sans difficulté : le sentier est très bien tracé. On aperçoit au bout du sentier le refuge du Presset avec le lac niché dans le creux derrière la moraine.

En moins de 20 minutes, on atteint le chalet.

Depuis le réaménagement du refuge Presset, c’est interdit de dormir sur le rivage tout saccagé et dépourvu de verdure. Il faut en principe dormir plus haut. Ce n’est pas du tout respecté… Cela dit, qui sont les plus fauteurs de trouble? Le refuge avec sa reconstruction et sa pollution visuelle (mais pas seulement) ou les campeurs?

Une dizaine de tente colore déjà les rives du lac Presset. On est le 15 août, donc pas mal de randonneurs comme nous sont venus campés dans les parages.

Et alors qu’on s’avance, on tombe nez à nez avec des bouquetins… et avec des chamois !

Des bouquetins broutent sur le côté du refuge. Les chamois avec plein de tout-petits sont juchés sur un rocher qu’ils léchouillent toute la soirée. Et lorsqu’on sort de notre tente le lendemain matin, ils sont déjà à pied d’oeuvre ou plutôt à pattes d’oeuvre agglutinés à leur roc.

On installe notre bivouac plus loin et passe la soirée à observer les bouquetins passer et repasser, se lancer dans des combats sonores de cornes entrechoqués, levés sur leur 2 pattes arrière.

Comme la soirée est plutôt fraîche, à 8h on se réfugie dans le cocon de nos tentes !

Marche vers le Cormet de Roselend – J2

Petite recette du bonheur en pleine montagne : se lever du pied droit à l’aube et se rendre au bout du lac Presset en face du refuge : et là, toutes les particules de votre corps se mettent en mode zen ! Du vécu… Face à vous, l’aiguille de la Pierra Menta dorée et dédoublée par les eaux miroir du lac Presset… un des plus beaux paysages des Alpes ! A contempler sans modération. 

Je n’ai pas la photo pour les raisons expliquées plus haut mais j’en ai d’autres avec le lac Presset englacé et zébré de volutes bleues: on peut aussi enclencher le mode contemplation!

refuge-de-presset

lac-de-presset

La veille, des nuages bouchaient un peu la vue. Sous un ciel bleu immaculé, on voit enfin l’ensemble du vallon avec le cirque rocheux enserrant le lac du Presset.

On peut voir aussi le sentier menant au col du Grand Fond à 2671m d’altitude. Ce sera notre petite grimpée du jour avant de redescendre. Il paraît impressionnant de loin, un sillon tracé dans la falaise bien verticale.

Une fois notre tente démâtée et notre équipement de bivouac rangé, on peut reprendre notre marche en direction de ce col. En chemin, on croise de nombreux bouquetins, sûrement ceux de la veille au refuge du Presset qui sont montés sur les hauteurs.

bouquetin-beaufortinlac-de-presset-randonnéepierra-mentapierra-menta-étépierra-menta-randonnéerandonnée-en-famille-pierra-mentarandonnée-pierra-mentarefuge-du-presset-randonnee

Malgré la vue impressionnante du sentier montant au col du Grand Fond, on l’atteint rapidement et sans difficulté. Vue somptueuse depuis ce col à 360° avec la Pierra Menta d’un côté et de l’autre une longue vallée rocheuse au-dessus de laquelle s’élève le sommet pyramidal du Mont Blanc. Même si vous ne faites pas la boucle comme nous, ça vaut vraiment la peine de monter à ce col belvédère

Après la pause contemplative de rigueur, on entame notre longue redescente vers le Cormet de Roselend.

On descend le long d’un sentier très rocailleux, très raide dans un paysage très minéral. On longe un lac avant de nous poser longuement plus bas au bord d’un ruisseau, les pieds dans l’eau. Oui, c’est possible même à la montagne ! L’eau est glaciale mais ça ravigote !

La chaleur estivale devient écrasante au fur et à mesure qu’on redescend. On en vient à regretter la fraîcheur de la veille au soir au bivouac…

On repart en milieu d’après-midi et atteint une prise d’eau puis on suit une piste plate sans aucun intérêt. C’est la partie de la randonnée la plus éprouvante et la plus monotone. On finit par atteindre le Cormet de Roselend animé par une certaine civilisation se résumant à un défilé de motos et camping-cars vrombissants…

Il nous reste 40 minutes de marche par la route pour boucler notre circuit… Bof !

Heureusement, le dieu ou la déesse de la Randonnée est avec nous : papa randonneur nous laisse au col. Il s’avance entre les dizaines de voitures garées sur le bas côté. Il décide d’aborder les occupants d’une voiture immatriculée 73 en Savoie. Il leur demande s »ils peuvent le descendre en contrebas pour récupérer notre fourgon. Et là, coup de bol monumental, il tombe sur un randonneur qui avait fait lui aussi quelques années plus tôt cette randonnée avec ses enfants et avec bivouac au refuge du Presset. Et à l’époque, comme nous, il s’était fait redescendre par un automobiliste pour récupérer son véhicule ! Donc, c’est à son tour de nous rendre la pareil !

Une demi-heure plus tard, le fourgon est au parking du Cormet de Roselend ! On finit en beauté ces 2 jours de randonnée.

D’autres randonnées en famille dans les Alpes et ailleurs

Retrouvez sur le blog-zine du voyage en famille d’autres randonnées dans les Alpes et à l’étranger faites avec nos enfants:

Partir préparé et équipé en randonnée avec enfants

Une randonnée avec des enfants en montagne ou milieu escarpé ne s’improvise pas et nécessite d’être préparé et bien équipé, les grands comme les petits! Pour vous aider, retrouvez ci-dessous des articles:

Et retrouvez des conseils d’équipement dans la rubrique équipement de voyage

En partageant cet article sur la randonnée vers la Pierra Menta dans le Beaufortin, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Ecrire un commentaire ou une question