Si je vous dis qu’en pleine canicule quand la France sue, suinte et crame sous des 40°C, notre randonneur en herbe a fait un bonhomme de neige et j’ai lavé la vaisselle dans la neige, vous allez dire : « c’est quoi ce gros flan de fariboles ! »Si, si authentique ! Suivez-nous pour découvrir notre randonnée avec bivouac sur 2 jours de week-end au refuge du Presset le 1er jour à plus de 2500m d’altitude avec environ 950m de dénivelée et au lac d’Amour à 2248m d’altitude avec environ 200-300m de dénivelée le 2nd jour dans le Beaufortin.

C’est la 2nde fois qu’on bivouaque vers le lac du Presset, ultra photogénique avec la Pierra Menta pointant sa face monolithique juste devant. Et, en principe, au petit matin, elle se reflète dans les eaux miroir du lac. Mais pas pour cette fois, le lac était encore en grande partie gelé lorsqu’on a fait cette rando en été fin juin. Mais ce paysage alpin n’en était pas moins très photogénique avec ses arabesques d’eau bleutée à la surface du lac.

refuge-de-presset

Départ de notre trek de 2 jours dans les Alpes

Avec notre fourgon camping-car, on se rend la veille sur le parking du départ de notre randonnée vers le refuge du Presset. On passe par Alberville, la ville de Beaufort, prend la direction du Barrage de Roselend. On longe le barrage par le bas, prend de la hauteur et prend la direction du hameau de Treicol par une piste commençant dans un virage.

La piste n’est pas dans un très bon état, caillouteuse, troué de nids de poules. On parcours environ 3-4 km. A environ 1,5 km du parking de Treicol, on passe devant un camping-car qui a pu venir au moins jusque-là. On poursuit jusqu’au pont juste avant le Va à 1569m d’altitude. La piste devient trop caillouteuse et on préfère ménager nos pneux tout neufs déjà pas mal malmenés par la piste. On est à 700m de distance du parking de Treicol. Cela dit, le lendemain, on verra des voitures et même un van garés au parking.

On se gare sur une plate-forme sur le côté de la piste juste près du pont.

Randonnée vers le lac et refuge Presset – Jour 1

Un peu avant 9h, harnachés, chargés, chaussés, c’est le top départ pour nos 2 jours de randonnée dans les Alpes avec nos 2 enfants de 11 et 13 ans.

On suit d’abord la piste puis empreinte des sentiers permettant de la couper.

On est fin juin, les ruisseaux sont gonflés par la fonte des neiges très abondante cette année et débordent de leur lit. On se retrouve acculés devant l’un d’eux qui noie la piste de ses eaux. Pas d’autres passages possibles : on le passe le plus vite possible en faisant des bonds dans la flotte. Nos chaussures de randonnée hautes nous évitent les pieds trempés.

rando-vers-refuge-pierra-menta

On atteint le hameau de Treicol puis le monte on hameau de Presset à 2021m d’altitude.

On avance dans un vaste vallon recouvert d’un tapis de fleurs blanches contrastant avec les sommets enneigés au loin.

refuge-du-presset-randonnee-en-famille

On atteint un croisement. Le panneau indique le lac d’Amour, notre destination pour notre 2nd jour de randonnée. On part sur la gauche vers le col du Bresson.

Devant nous, une belle façade rocheuse tapissée de névés. On monte en zig-zag le long du sentier et atteint rapidement nos 1ers névés tapissant le chaos rocheux : le passage se fait sans difficulté dans des traces déjà faites.

refuge-de-presset-itinéraire

La fraîcheur de la neige est un bienfait salutaire après des journées englués dans la chaleur caniculaire. On s’en barbouille même le visage pour chasser la moiteur atrophiante des derniers jours !

On avance soit le long des névés, soit sur le sentier resurgissant par endroit. On s’avance dans un large cirque se résumant à de la neige et du rocher, la pointe de la Pierra Menta perché sur ses hauteurs.

On atteint assez rapidement le col de Bresson en marchant dans la neige plutôt que la caillasse. Pas de neige au col à 2469m d’altitude. Vue sur l’autre versant avec le refuge de Presset posé au bord de sa falaise sur notre gauche.

On avance sur un sentier en balcon vers le refuge : c’est la seule difficulté du jour. A plusieurs endroits, les névés ou la boue glissante rendent le passage délicat et nécessitent de faire attention.

refuge-de-presset

Après 3h de randonnée, on atteint le refuge de Presset. Ah ! Eh ! Oh ! Pas de lac Presset ! Il est encore sous la neige : il est parcouru de veinules bleutées et ses rives sont encore sous la neige.

presset-et-pierra-menta

Un replat déneigé avec un cercle de pierres sur les hauteurs nous permet d’installer notre bivouac sur l’herbe.

On profite du reste de la journée sur nos hauteurs enneigées. Tout près, une copine marmotte prend se prélasse, aplatie sur son rocher : on est en bonne compagnie ! Le soleil cogne pas mal tout de même à plus de 2500m d’altitude.

En face de nous, le Vanoise étire ses dômes, le Mont Pourri non loin.

Toutes les 5 minutes, nos enfants, impatients comme d’habitude, nous demandent quand on monte les tentes pour le bivouac. A 17h45, on cède et on les laisse se dépatouiller avec les tubes à assembler et les sardines à planter !

A 18h, les matelas sont gonflés, les sacs de couchage étalés et nos 2 marmottes enfouis dans leur tente ! Notre randonneur en herbe qui a fait un bonhomme de neige dans l’après-midi nous avoue que c’est lorsque on part en trek avec bivouac qu’il préfère la randonnée ! Pour eux, c’est une vraie aventure en famille 100% nature.

lac-de-presset-bivouac-en-famille

Après notre dîner frugal, on se niche tous dans nos tentes à 20h. Le soleil une fois disparu, les températures descendent très vite. Mais personne n’a froid dans la nuit ( sauf moi, reine des frileuses, qui arrive à grelotter pendant une petite heure tout en me disant que j’avais de la chance de ne pas crever de chaleur… ).

Rando vers le lac d’Amour dans le Beaufortin – Jour 2

On se lève à 7h du matin : on s’aperçoit que la neige a bien durci et que les veinules bleutées du lac Presset sont toute gelées. Les températures ont dû descendre à 0°c au moins pendant la nuit.

A 9h, refuge et lac Presset sont à nouveau baignés de soleil et la chaleur revient très vite. Le paysage de la Pierra Menta se détachant au-dessus du lac englacé parcouru d’entrelacs bleutés est juste irréel, comme dans un film de science-fiction type Avatar.

lac-de-presset

On repart vers 9h30 en direction du col Bresson.

pierra-menta-randonnée-famille-beaufortin

On repasse de l’autre côté et redescend le chaos rocheux tapissé de névés. On pensait redescendre jusqu’au Presset et reprendre la direction du lac d’Amour indiqué à 50 minutes.

Dans la descente, on repère un sentier dans un virage partant sur la gauche vers le lac d’Amour. Il rejoint une piste en contrebas. Aucun panneau pour nous dire où mène sentier et piste. On décide de tenter notre chance et de les suivre. En contrebas, on aperçoit la piste menant vers le lac d’Amour. On avance en balcon et finit par rejoindre le sentier plus loin menant au lac d’Amour. Tentative réussie qui nous a évité de redescendre jusqu’à Presset.

refuge-du-presset-randonnee

randonnée-lac-d'amour-beaufortin

Le sentier monte en direction d’une butte, une moraine probablement. A 11h, la chaleur est écrasante en plus du poids de nos sacs de randonnée !

On longe la butte, aperçoit le déversoir du lac puis le lac d’Amour. A 11h30, on longe les rives du lac. La glace le recouvre en partie mais beaucoup moins que le lac Presset. Dans l’après-midi, sous les fortes chaleurs, on voit cette plaque de neige littéralement fondre sous nos yeux.

La Pierra Menta s’élève, hiératique, à la verticale au-dessus du lac.

lac-d'amour-beaufortin

Il est possible aussi depuis le col de Bresson de longer la Pierra Menta et descendre plus directement au lac d’Amour. Mais le sentier est très raide. Avec la neige abondante encore et un terrain boueux et glissant, on a préféré éviter.

Après l’effort, le réconfort, les pieds dans l’eau et la tête dans le décor ! Grosse pause pique-nique assortie d’une sieste !

3h plus tard, on revient vers le Presset par le sentier classique serpentant le long du vallon verdoyant et fleuri. A 16h, on est de retour au fourgon après ces 2 jours à crapahuter, suer, bivouaqué dans des paysages alpins qui ne nous lassent jamais ! Et bonnes nouvelles : les enfants nous réclament d’autres aventures… à pied, bien sûr !

D’autres randonnées en famille dans le Beaufortin et dans les Alpes

Retrouvez sur le blog-zine du voyage en famille d’autres randonnées dans les Alpes et à l’étranger faites avec nos enfants:

Partir préparé et équipé en randonnée avec enfants

Une randonnée avec des enfants en montagne ou milieu escarpé ne s’improvise pas et nécessite d’être préparé et bien équipé, les grands comme les petits! Pour vous aider, retrouvez ci-dessous des articles:

Et retrouvez des conseils d’équipement dans la rubrique  Boutique de voyage

En partageant cet article sur la randonnée au refuge du Presset et au lac d’Amour, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Ecrire un commentaire ou une question