Lisbonne avec enfants – Visiter en famille

Toute la famille s’est envolée pour un long week-end à Lisbonne. On est partis pour les vacances de février chercher des températures supérieures à 10°C! L’avion nous a emmenés visiter Lisbonne avec les enfants en 3 jours et, le quatrième jour, on a fait une escapade dans les alentours de la capitale portugaise.

Pour toutes les infos vous permettant de vous rendre de l’aéroport de Lisbonne au centre ville en bus, voiture ou métro, rendez-vous sur cette page qui vous donne tous les détails bonjourLisbonne.

Que faire à Lisbonne avec des enfants? Que visiter en famille? Pour vous inspirer et préparer vos propres vacances ou week-end à Lisbonne en famille, découvrez notre citytrip.

1er jour de week-end à Lisbonne en famille

tramway-28-alfama-lisbonne

Musée et oceanarium de Lisbonne en famille

On fait nos premiers pas de touristes dans Lisbonne au petit matin le premier jour de notre week-end en famille : on découvre les fameux azulejos qui ornent certaines façades. Ce sont ces carreaux de faïence bleu et blanc typiques de Lisbonne. Certains sont peints de motifs récurrents. D’autres se présentent comme de grandes fresques.

On prend la direction de la grande place Marquis de Pompal, le temps de prendre note que Lisbonne à beau être au bord du Tage, ce n’est pas une ville plate! On dévale et escalade des rues parfois très escarpées! Si vous êtes en poussette, ce que l’on vous déconseille, ajoutez un moteur aux roulettes!

 

Vue plongeante sur Lisbonne et le Tage

Pour notre début de week-end à Lisbonne avec les enfants, on prend de la hauteur. On traverse le plus grand parc du centre de Lisbonne, le parc Eduardo VII qui monte à l’assaut d’une colline. C’est un très beau parc ombragé qui offre un point de vue plongeant sur Lisbonne, l’avenue de la Liberté et au loin le Tage.

Les enfants apprécient surtout les branches torsadées des arbres dans lesquels ils ne manquent pas de se jucher. Même en ville, ils trouvent toujours le moyen de faire de l’escalade! De vrais écureuils!

On fait une pause devant une très belle sculpture appelée la Maternidade : c’est une statue massive de femme tenant son enfant.

Parc-Eduardo-VII-statue-lisbonne

On passe devant le Pavillon Carlos Lopes orné de grands panneaux d’azulejos

On descend de l’autre côté du parc et on se dirige vers notre premier musée de Lisbonne, un des plus fameux, le musée Calouste-Gulbenkian. C’est un musée qui regroupe les collections d’un milliardaire grand amateur d’art qui légua ses immenses collections au Portugal. Visite incontournable lors d’un week-end à Lisbonne avec des enfants. Cette visite est un voyage dans le temps à travers les civilisations européennes et asiatiques : Égypte antique, civilisation gréco-romaine, Perse, Chine, art européen à travers des tableaux, sculptures et orfèvrerie.

En savoir plus sur notre visite du musée Calouste-Gulbenkian à Lisbonne

Le parc des Nations avec les enfants

On emprunte ensuite la ligne rouge du métro jusqu’à la station Oriente. Nous voici au parc des Nations de Lisbonne. On rejoint les bords du Tage. On aperçoit au loin les fils des télécabines qui survolent le Tage. On longe le fleuve en direction du fameux Oceanarium de Lisbonne.

palais-des-nations-lisbonne

palais-des-nations-téléphériques-lisbonne

Oceanarium de Lisbonne en famille

On plonge dans le plus grand aquarium d’Europe avec des espèces marines provenant des 4 continents. Pendant plusieurs heures, on explore un univers marin fascinant : on tourne autour d’un bassin central dans lequel évolue une centaine d’espèces. La vedette, c’est le requin aux dents acérées. Des raies géantes virevoltent devant nos yeux. Un poisson lune à tête de dinosaure semble arriver du fond des âges.

requin-oceanorium-lisbonne

Autour de ce bassin ont été recréés 4 habitats naturels, du polaire au tropical. C’est l’occasion d’observer le macareux à tête de clown, des loutres facétieuses et des pingouins de Magellan. La danse des méduses avec leur traîne de mariée offre un spectacle magique. Anémones, hippocampes, grenouilles minuscules, l’océanarium permet de découvrir toute la beauté et la richesse des fonds marins.

pingouin-de-magellan-oceanorium-lisbonne

Pour en savoir plus sur la visite et les infos pratiques, rendez-vous sur l’article Oceanarium de Lisbonne en famille.

Visite du vieux Lisbonne avec enfants – 2nd jour

On passe la seconde journée de notre  week-end à Lisbonne en famille au coeur de la capitale portugaise, dans la vieille ville. Au programme : visiter les vieux quartiers de Lisbonne et musée de l’Arte Antigua, musée des Arts d’autrefois.

 

Place Dom Pedro IV, le coeur battant de Lisbonne

On rejoint l’avenue de la Liberté à 2 pas de notre logement. On avance au milieu de l’allée centrale entre les arbres nus qui tortillent leur bras en direction du ciel bleu azur.

On débouche sur l’imposante place des Restauradores dominée par sa colonne centrale. On longe la gare de Rossio avec sa façade très ornée du XIXe siècle : on croirait un palais. On n’a pas compris tout de suite qu’il s’agissait de la gare ferroviaire…

Dans le quartier de Rossio, déjà centre ville au Moyen Age, on se trouve au coeur de Lisbonne. Lisboètes pressés, touristes flâneurs animent la place Dom Pedro IV, une vaste place avec ses 2 fontaines en action sous le regard du Libérateur dont la statue s’élève sur une haute colonne.

fontaine-place-lisbonne

Quartier pittoresque de Graça

On se dirige ensuite vers la rue de Conceiçao : qu’est-ce qui se cache derrière le nom de cette rue? Un incontournable de Lisbonne! C’est dans cette rue qu’on peut emprunter à la station de départ le fameux tramway n°28, ce petit tramway jaune canari qui monte à l’assaut des venelles escarpées de Lisbonne.

On ne cherche pas bien longtemps notre arrêt de tramway : il suffit de suivre la longue file d’attente qui s’étire tout au long de la rue…

Sceptiques, on se place en bout de queue. On est des touristes comme tout le monde. On se rend sur la plupart des sites incontournables. Mais autant que faire se peut, on préfère fuir les débits à touristes… Au bout de 20 minutes d’attente dans la fraîcheur du matin, on s’interroge sur l’intérêt d’aller s’entasser dans un tramway où les enfants ne verront probablement rien…

Devant nous, la sage file d’attente des touristes… Sur le côté des ruelles pavées désertes, tentantes… Un regard. On se comprend. On prend la poudre d’escampette et on se dirige vers nos ruelles sinueuses qui montent à l’assaut des collines de Lisbonne. Et c’est un Lisbonne intime qu’on découvre avec les Lisboètes qui s’affairent dans les rues vides de touriste. Et pour cause, ils s’entassent dans le tram jaune…

On emprunte le Caracol de Graça, un escalier qui nous emmène vers une première terrasse avec un beau point de vue sur Lisbonne. On grimpe ensuite au belvédère de l’église de Graça qui offre aussi un large point de vue sur le Castello San Jorge et la vague de toits orangés de Lisbonne. Au loin, on aperçoit le fameux pont rouge du 25 avril.

vue-sur-lisbonne-depuis-place-de-Graça

On visite la haute église baroque de Graça avec ses très belles niches en bois sculpté et ses douces couleurs rose pastel.

église-de-graça-lisbonne

On prend ensuite la direction du castello de San Jorge, longe les remparts du château. On souhaitait faire notre pause pique-nique dans les jardins du château. Pour pénétrer dans les jardins, on doit débourser 15€… Prix plutôt excessif juste pour le cadre de notre pique-nique…

 

Quartier populaire de l’Alfama

On redescend notre colline et on prend la direction du quartier de l’Alfama, un des quartiers mythiques de Lisbonne qui concentre l’essence de la capitale portugaise. C’est le plus vieux quartier de Lisbonne. On grimpe au miradore de Santa Luzia : on jouit d’une vue superbe sur le vieux Lisbonne et le Tage en arrière-plan. Un petit jardin avec des bancs est aménagé au mirador : c’est le coin parfait (et gratuit) pour manger sur le pouce ! De belles fresques en azulejos ornent la façade de l’église qui se trouve aussi au belvédère.

quartier-alfama-lisbonne

freque-azuleros-lisbonne

A quelques pas se trouve la largo das Portas dos Sol, une place-plateforme animée par un chanteur de rue à la voix rauque. On peut voir à nouveau la vue superbe sur la colline de l’Alfama avec son monastère juché sur son sommet : c’est le moisteiro et claustro de SaoVincente de Fora qui a vue défiler les siècles depuis sa construction en 1147.

On s’enfonce ensuite dans le lacis de ruelles tortueuses typiques de Lisbonne. Et on se livre à une de nos activités favorites, la baguenauderie! On flâne au hasard et compte sur le destin pour nous faire découvrir les coins secrets de Lisbonne.

ruelle-alfama-lisbonne

Nos tribulations nous mènent sur une petite place plantée de son oranger chargé de fruits. On passe devant plusieurs fontaines joliment sculptées et l’église de San Miguel. On croise le tram 28 qui monte à l’assaut de la colline de l’Alfama. On s’arrête devant la haut église à double clocher carré de Santo Antonio. On parvient au bord du Tage.

oranger-lisbonne

fontaine-lisbonne-portugal

tramway-jaune-28-lisbonne

église-lisbonne

Sans prévenir, nos venelles plongées dans l’ombre s’effacent et on se retrouve sur la monumentale et époustouflante place du Commerce illuminée de soleil, battue par des bourrasques de vent, entourée de hauts bâtiments jaune doré tout aussi éblouissants. Bordée d’arcades, la place est dominée par son imposant arc de triomphe. Une des plus belles places qu’on n’ait jamais vues! Quand on arrive des ruelles étroites de l’Alfama, on est saisi par la grandeur de la place dans tous les sens du terme!

place-du-Commerce-Lisbonne

arc-du-triomphe-place-du-Commerce-Lisbonne

On poursuit notre week-end à Lisbonne en famille au musée. On emprunte le tramway n°15 qui nous emmène au musée de l’Arte Antigua.

 

Musée de l’Arte Antigua à Lisbonne en famille

Le musée national de l’Arte Antigua, à ne pas traduire par Art Antique, est un des musées majeurs du Portugal : il rassemble une des plus belles collections portugaise, africaine, européennes et oriental du XIIe siècle au XIXe siècle.

Lors de notre visite, le second étage était fermé en raison de travaux. Les exposition du musée ont été réaménagées.

On plonge d’abord en Asie au premier étage : oui, finalement l’Asie, c’est pas loin! Du mobilier en teck, ivoire ou ébène, de superbes paravents peints avec un luxe de détails et mettant en scène l’arrivée des Portugais au Japon, des vases de Chine du XVIIe siècle, une statue de Bouddha, les inévitables boîtes laquées finement ciselées, nous donnent un aperçu de le culture asiatique.

statue-musée-arte-antigua-lisbonne

statue-arte-antigua-lisbonne

On découvre aussi les collections de faïence, bijoux, orfèvrerie religieuse avant de nous rendre au rez de chaussée où sont exposées les oeuvres d’artistes européens majeurs :

  • Une statue de femme très émouvante, elle semble à peine extraite de la pierre: c’est une Danaïde de Rodin

sculpture-rodin-musée-arte-antigua-lisbonne

 

  • Un paysage hivernal de Courbet
  • Un portrait comme émoussé de Fragonnard
  • Les oeuvres de la Miséricorde, un tableau de Brueghel qui se lit comme une BD avec sa multitude de personnages mis en scène
  • Les fameux 6 panneaux monumentaux de l’adoration de Saint Vincent, une oeuvre picturale illustre au Portugal

tableau-musée-arte-antigua-lisbonne

  • Les apôtres massifs de Zurbaràn
  • Le magnifique et expressif portrait de Saint Jérome par Dürer
  • Le tableau incontournable et fascinant est sans conteste La Tentation de Saint Antoine de Bosch: il se regarde comme une BD onirique et fantasmagorique avec des scènes mémorables comme ce poisson volant qui porte sur dos un couple, un autre poisson qui tire une barque. On passerait des heures à observer ce tableau délirant sans pouvoir décider si on est dans un rêve ou un cauchemar!

 

On a passé un peu moins de 2h à explorer le musée de l’Arte Antigua. Il faut avouer qu’après avoir visité la veille le musée Calouste-Gulbenkian, on a eu le sentiment d’une redite de ce qu’on avait déjà vu avec les arts asiatiques et ornementaux. Mais le musée vaut tout de même le détour pour les oeuvres des grands maîtres européens.

En revanche, il manque des activités ou animations attractives destinées aux enfants. Nos enfants ont pris l’habitude de déambuler dans les musées et de les explorer à leur guise. Mais pour des enfants moins habitués, les alignements d’objets peuvent leur apparaître un peu austères…

 

Infos pratiques pour visiter le musée de l’Arte Antigua

Accès au musée

Le musée de l’Arte Antigua est situé rue das Janelas Verdes

On y accède avec le tramway 15E, 18E

Heures d’ouverture

Du mardi au dimanche

Ouvert de 10h à 18h

Tarif du musée en 2016

€6.00 pour les adultes et enfants de plus de 12 ans

Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans

Les transports à Lisbonne : grrrr!

On décide de retourner sur la place du Commerce pour emprunter ce fameux tramway 28 qu’on n’a pas pris le matin comme prévu et achever ainsi notre second jour de week-end à Lisbonne en famille.

Et on découvre les charmes de la vie urbaine et de ses transports! Impossible de monter dans le tram 15 quand il daigne s’arrêter : il est bondé et à 4, même en tassant, on ne rentre pas tous…

Près d’une heure s’écoule ainsi avant qu’on ne parvienne à forer un passage dans la foule! Et le tram s’arrête … avant notre destination! Tout le monde descend ! On poursuit à pied jusqu’à un arrêt du tram 28. Et une longue attente nous laisse le temps de voir la nuit tomber. Les tram 28 passent avec une régularité désespérante dans l’autre sens et pas un seul dans le nôtre!

Lassés, on finit par s’éloigner pour aller récupérer le moins pittoresque mais existant métro. évidemment, alors qu’on s’éloigne notre tram 28 débarque : il nous nargue avec son jaune canari! Grrr!

Tant pis, on essaie à nouveau demain! On a prévu un troisième jour exprès!

Bilan : on a passé près de 2h00 à attendre les trams…

Visite de Lisbonne avec enfants – 3ème jour de week-end

Pour ce troisième jour de notre week-end prolongé à Lisbonne avec les enfants, on visite le quartier de Belem, un lieu hautement symbolique pour la capitale et le Portugal : c’est depuis ce quartier que Vasco de Gama prit le large et découvrit les Indes quelques siècles plus tôt. Grâce à lui, le Portugal connut son heure de gloire commerciale.

Belem, Bethléem en portugais, on vous le dit dans tous les guides de voyage, c’est incontournable!

Le tramway 15 nous y mène en 40 minutes depuis le départ de la ligne.

 

Moistero dos Jeronimos en famille

On s’arrête devant le grandiose Moistero dos Jeronimos, le monastère des Hiéronymites, un des 2 monuments de Lisbonne classés à l’Unesco. Il est dédié à Saint Jérome, le Saint protecteur des marins. Le monastère s’étire tout en longueur sur 500 m. Il prend aussi de la hauteur avec son immense coupole centrale qui le chapeaute. Quand on voit ce monastère aux dimensions démesurées, on comprend qu’il a fallu plus d’un siècle pour l’édifier.

mosteiros-de-hiéronymites-lisbonne

monastère-des-hiéronymes-lisbonne

Une partie du monastère se visite : l’accès à l’église Santa Maria est gratuit et celui au cloître payant.

On pénètre dans le cloître du XVIe siècle et déambule sous les arcades au plafond orné de nervures : loin d’être austère, ce cloître est d’une folle exubérance ornementale. Tout est finement sculpté : les colonnes n’y échappent pas et pas une ne se ressemble. La pierre semble s’animer sous la profusion de détails. Certaines des colonnes sont torsadées avec un entrelacement de cordages. C’est ce qui caractérise le style manuelin. On entre dans l’immense salle du réfectoire ornée d’azulejos représentant des scènes bibliques.

cloitre-mosteiros-de-hiéronymites lisbonne

colonne-mosteiros-de-hiéronymites-lisbonne

On monte à l’étage et embrasse du regard cet étonnant cloître. Depuis cet étage, on accède à l’église que l’on voit en plongée: d’immenses colonnes sculptées telles des troncs d’arbres s’élèvent vers nous. Et c’était des arbres bien enracinées! Elles ont résisté au tremblement de terre de 1755 qui ravagea Lisbonne.

église-mosteiros-de-hiéronymites lisbonne

On sort du cloître et entre à nouveau dans l’église par le bas : sur les 2 côtés, on ne peut manquer les tombes surréalistes de Camões et Vasco de Gama. Certains tombeaux qui reposent sur des éléphants en marbre sont… pharaoniques!

 

Infos pratiques pour visiter le monastère des Hiéronymites

Accès

Prendre le tram 15 et descendre à la station Bélem

Bus 727, 28, 729, 714 and 751

Heures d’ouverture

-Octobre à mai

De 10h à 17h30

-Mai à septembre

De 10h à 18h30

Ticket en 2016

10€ l’entrée au cloître

Gratuit pour les enfants jusqu’à 12 ans

 

Déjeuner à bord du tram 28

On n’est pas encore monté dans le tramway 28 mais on prend notre pause déjeuner grâce l’un d’eux : sur le côté du monastère des Hiéronymites est en effet installé un tramway recyclé en restauration rapide. Au menu : pita et salade de poires, amandes et chèvre. Mélange improbable qui s’avère délicieux! On termine par les inévitables pastéis de nata, la spécialité culinaire de Lisbonne : c’est une mini-tarte remplie de flanc crémeux au goût de cannelle.

 

Monument des découvertes avec les enfants

On se dirige ensuite droit vers le Tage, une petite promenade digestive qui nous permet d’approcher le fameux monument des découvertes. Les explorateurs marins se bousculent de chaque côté du monument en forme de proue. Une bousculade qui a valu au monument d’être surnommé le « Poussez pas derrière! » par ses détracteurs. Une blague qui fait bien rire les enfants. Cela dit, ce gigantesque monument au bord du Tage est vraiment étonnant. Il paraît prêt à quitter le rivage chargé de ses illustres personnages.

monument-des-découvertes-lisbonne-portugal

monument-des-découvertes-lisbonne-

Sur une planisphère dessinée au sol, on visualise les différentes conquêtes maritimes des explorateurs portugais.

carte-au-sol-quartier-bélem-lisbonne

La tour de Bélem, emblème de Lisbonne

On longe le Tage pour nous rendre au troisième monument capital du quartier Bélem : la tour de Bélem, autre monument de Lisbonne classé à l’Unesco avec le monastère des Hiéronymites. Cette tour carrée érigée en 1515 est l’emblème du Portugal : tour de contrôle maritime plusieurs siècles durant, elle est un symbole de la grande saga maritime des Portugais.

tour-de-bélem-lisbonne

Musée de l’Orient à Lisbonne

Les musées ne manquent pas à Lisbonne, certains sont même inattendus comme les musées des carrosses ou de la marionnette. Nous avons un faible pour les musées asiatiques, toujours dépaysants. On fait un voyage dans le voyage! Lorsqu’on a l’occasion d’en visiter un, on ne le manque pas! Et celui-ci nous paraît d’autant plus incontournable qu’il rassemble les immenses collections amassées par les explorateurs portugais au cours de leurs expéditions en terre orientale.

Il suffit de reprendre le tram 15 et descendre à l’arrêt Alcântara. Non, vous ne vous êtes pas trompé d’arrêt, c’est bien là, sur les docks. Le musée de l’Orient est aménagé dans un ancien entrepot.

Sur 2 étages, on découvre la fascinante culture orientale à travers ses objets de culte, d’apparat et quotidiens.

On parcourt d’abord le premier étage : on peut admirer plusieurs biombos. Ce sont de grands paravents laqués sur lesquelles sont peintes des scènes très détaillées évoquant l’arrivée des Portugais au Japon.

musée-de-l'Orient-lisbonne-paravent

Les costumes traditionnels exposés, kimonos et tenues de samouraï avec leur sabre sont de vrais chef d’oeuvre. On découvre aussi l’art du miniature avec la collection d’inro : ce sont des petites boîtes portatives pouvant contenir des médecines. Accrochées à la ceinture, elles faisaient office de poche, les vêtements en étant dépourvus.

musée-de-l'Orient-lisbonne-kimono

musée-de-l'Orient-lisbonnecostume-samouraï

On passe un moment à observer les motifs étonnants d’une centaine de flacons à tabac colorées et finement ornées. La collection est d’une grand diversité : berceau tout en dorure, superbes éventails peints, statues et masques en bois, des vases immenses, des coquillages sculptés, des ikebana (peinture sur rouleau), des statues dorées de Boddhitsava…

musée-de-l'Orient-lisbonne-fioles

 

musée-de-l'Orient-lisbonne-flacon

 

musée-de-l'Orient-lisbonne-masque

musée-de-l'Orient-lisbonne-coquillage-sculpté

On voyage dans un univers oriental coloré et raffiné. Le moindre objet utilitaire est une vraie oeuvre d’art!

Au second étage, on découvre l’étonnante collection intitulée les « Ombres d’Asie ». A ne pas manquer avec des enfants : c’est l’occasion pour toute la famille de découvrir les arts du spectacle asiatique. Pour le plaisir des yeux et de l’imaginaire sont exposées des dizaines de marionnettes en papier mues à l’aide de baguettes. Certains sont même entourées de leur décor. On pénètre dans un univers imaginaire fantastique!

musée-de-l'Orient-lisbonne-marionnette-papier

musée-de-l'Orient-lisbonne-marionnettes-papier

musée-de-l'Orient-lisbonne-marionnette-en-papier

On s’amuse beaucoup devant un panneau tout blanc : il nous permet de nous entraîner à réaliser des ombres chinoises avec nos mains. Des dessins montrent comment placer les mains. Pas simple de tortiller ses mains pour essayer d’obtenir un lapin!

On découvre aussi quelques statues très colorées utilisées pour les cérémonies rituelles.

musée-de-l'Orient-lisbonne-sculpture

 

Infos pratiques pour visiter le musée de l’Orient

Accès

Le musée est situé avenue Brasília Doca de Alcântara Norte

Accès avec le tram 15 ou 18 ou les bus 12, 720, 728, 732, 738, 760

Heures d’ouverture

Du mardi au dimanche, de 10h à 18h

Le vendredi, de 10h à 22h. Bon à savoir, ce jour-là, c’est gratuit de 18h à 22h

Tarif 2016

Gratuit pour les 0-5 ans

2€ pour les 6-12 ans

Adulte : 6€

Tarif famille 2 adultes et 3 enfants: 14€

 

Brinquebalés dans le tramway 28

De retour sur la place du Commerce, on va se faire enfin secouer dans le fameux tramway 28 poussif. C’est tout de même typique de Lisbonne! Il aurait l’air de quoi notre week-end à Lisbonne sans ce fameux trajet dans le tramway jaune brinquebalant, ce fameux verbe utilisé dans tous les guides pour décrire cette expérience mécanique.

On est monté, on a été brinquebalé dans les ruelles escarpées de l’Alfama, on est descendus. Voilà! On avoue : on n’a pas été subjugués par l’expérience. On est confiné dans une boîte à sardine dans laquelle on ne voit pas grand chose. La guimbarde nous secoue dans tous les sens tout en rasant les murs. Pour ma part, je préfère voir le tram 28  passer en grinçant des roues avec un vieil immeuble coloré en arrière-plan. Mais de l’extérieur à l’air libre…

Je ne retenterai pas l’expérience… sauf si c’est moi qui conduis!

tramway-28-alfama-lisbonne

Fin de ce dernier jour de we à Lisbonne en famille. On rentre à notre hôtel avec le métro tout en douceur!

Lisbonne et ses alentours : Sintra

Pour ce dernier jour de week-end en famille, on s’éloigne de la capitale portugaise : on se rend en train dans les environs de Lisbonne à Sintra.

On monte à pied à travers un sentier à la végétation luxuriante au Palacio da Pena classé à l’Unesco : c’est un palais haut en couleur et l’un des plus visités du Portugal. C’est un palais aux couleurs flamboyantes, rouge vif, jaune canari, et au style éclectique qui frappent l’imaginaire.

palais-da-pena-sintra

Après avoir visité l’extérieur et l’intérieur du Palacio da Pena, on s’éloigne de la foule et emprunte un sentier qui nous mène à la Haute Croix : c’est le cadre privilégié pour un pique-nique en famille avec vue en surplomb sur le Palacio di Pena.

palacio-da-pena-sintra-portugal

On descend ensuite vers un autre château, le château des Maures. Autre époque. Autre style. Autre ambiance. On est loin de l’opulence observée au palais de Pena. On sillonne à travers les ruines d’une forteresse militaire du Xe siècle perché sur son éperon rocheux.

Le château des Maures offre un vaste point de vue sur le parc de Sintra et le palacio da Pena un peu plus haut.

chateau-des-maures-sintra-portugal

De retour à Lisbonne en train, on déambule ensuite dans les quartiers de Baixa et Chiado, passe devant l’étonnant elevador de Santa Justa avec sa file de touristes à ses pieds. Sur la rue piétonne de la rue Augusta, on assiste à quelques spectacles de rue avec un incontournable concert de fado.

On achève notre journée plaça da Figueira dans un restaurant qui ne paie pas de mine avec ses vieux carreaux marrons clairs et des tables en bois rustiques : pas de touristes à l’intérieur? On y va! Et on se régale de soupes de poissons et de baccalao grillés pour une somme raisonnable à 4, soit€34.

 

Infos pratiques pour visiter Lisbonne avec enfants

Reculez vos montres d’une heure à votre arrivée à Lisbonne: à 19h heure française, il est 18h à Lisbonne. Vous avez gagné une heure de vacances supplémentaire!

Réservation des billets d’avion

On a fait la réservation des billets d’avion 3 mois plus tôt à des tarifs attractifs pour une famille de 4. Un semaine après notre réservation, le prix des billets s’est envolé (attention aux cookies!!)…Et à 2 semaines de notre départ pour Lisbonne, les prix avaient triplés. Il vaut mieux s’y prendre à l’avance pour réserver des billets à un prix intéressant.

Météo et vêtement en février à Lisbonne

A notre arrivée, une pluie glaçante et de violentes bourrasques nous ont accueillis : on avait hésité à prendre nos vestes d’hiver. On n’a pas regretté de les avoir avec nous.

Lors de 4 jours passés à Lisbonne, le temps était plutôt ensoleillé mais frais le matin. Un Lisboète nous a dit que c’était la semaine la plus froide de l’hiver qu’ils avaient eu et qu’il avait fait plus chaud au mois de janvier… Mais pour nous qui arrivions des Alpes où les températures étaient proches de zéro, on trouvait le temps très doux…

Se déplacer en poussette

Oubliez la poussette pour au moins 2 raisons :

-les trottoirs sont composés de petits pavés irréguliers qui vont transformer votre week-end à Lisbonne en rodéo…

-les métros et tramways sont le plus souvent bondés : un soir, on a dû attendre plus d’une heure avant de réussir à monter dans un tramway. Soit les trams ne s’arrêtaient pas, soit ils s’arrêtaient mais à 4, il nous était impossible de monter dedans!

Hébergement

Notre hébergement était situé dans le centre ville à 5 minutes à pied du métro, au troisième étage d’un vieil immeuble avec parquet en bois et odeurs d’église… Il fait avouer que c’était l’hébergement le plus « pittoresque » qu’on ait pu connaître… Un paravent est tombé sur la table où on prenait notre repas, j’ai fait sauter les plombs en branchant une bouilloire, on n’arrivait pas à fermer une des fenêtres de notre chambre et on entendait nos voisins comme s’ils étaient dans notre chambre…

Attention à la taxe touristique municipale de 1€ par personne et par nuit à payer depuis janvier 2016 : les enfants de moins de 14 ans ne la paient pas. On nous l’a fait payer… Un petit tour dans un office du tourisme de Lisbonne nous a permis de récupérer un dépliant où les infos sont marquées noir sur blanc. En discutant avec notre hébergeur, on n’a pas eu besoin de brandir notre dépliant : il nous a remboursés sans souci. Mais si votre hébergeur n’est pas aussi conciliant, vous pouvez vous rendre à la police touristique de Lisbonne. Les offices du tourisme vont donneront toutes les infos utiles. Et pas de souci pour la langue : de nombreux Portugais parlent le français.

Transports

On peut acheter des tickets valables à la journée.

ATTENTION : les bornes ne prennent pas les CB étrangères! Prévoir de la monnaie pour payer chaque jour vos tickets!

Budget pour un week-end à Lisbonne

Ce citytrip à Lisbonne en famille tout compris, avion, hébergement, transport, visites, nourriture et parking à l’aéroport nous a coûté 1136€ pour 2 adultes et 2 enfants:

  • Avion : 476€
  • Hébergement : 205€ pour 4 personnes et 5 nuits, petit déjeuner compris
  • Visites : 143€
  • Alimentation : 137€
  • Transport sur place : 93€

Et vous, avez-vous eu l’occasion de passer un week-end à Lisbonne en famille? Qu’avez-vous visité dans la capitale portugaise? N’hésitez pas à nous en parler pour nous inspirer dans les commentaires ci-dessous ou en répondant aux questions dans votre voyage en famille.

En partageant cet article sur un week-end à Lisbonne avec des enfants, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!




VOTRE COMMENTAIRE