Randonnées en Haute Tarentaise -Savoie

On s’échappe pour un week-end famille spécial randonnée en Savoie, plus exactement en Haute Tarentaise. Objectif : prendre de l’altitude dans les Alpes pour échapper aux fortes chaleurs annoncées! On vise des lacs savoyards à plus de 2400m d’altitude

On file se mettre au vert et au frais au coeur de la Haute Tarentaise au-dessus de Sainte-Foy-Tarentaise. On peut résumer ce week-end en Savoie-Tarentaise par 2 lacs et 3 vallons. En 2 randonnées, on se rend en effet vers 2 lacs, le lac Noir et le lac du Retour.

Randonnée Haute Tarentaise: lac Noir

On est en bout de route au dernier parking (voir ci-dessous les infos sur l’accès en voiture). On redescend un peu sur la route pour aller récupérer le sentier sur la gauche. On traverse un pont qui enjambe une rivière avec une belle vasque couleur bleutée bien tentante : la chaleur est déjà accablante même à 1700 m d’altitude. Je m’y jetterais bien dedans plutôt que de marcher…

rivière-et-vasque-savoie-haute-tarentaise

On avance d’abord sur un sentier en balcon à travers une forêt de hauts sapins aux jeunes doigts vert cru. On atteint un croisement, emprunte une petite portion de route goudronnée sur 100 m.

Le sentier très facile et même pas caillouteux monte jusqu’à la chapelle Saint Roch. Au hameau du Bochet, on bifurque à gauche sur le sentier qui monte au lac Noir.

-randonnée-enfants-savoie-haute-tarentaise

On a marché sur les 2/3 de la distance mais on n’est presque pas montés… Et il nous reste encore 500 m à gravir. De quoi bien renforcer nos mollets!

On fait l’ascension en zigzag d’une première butte au-dessus du hameau. Les parois des montagnes alentours sont encore bien enneigées. C’est le dégel. Les rivières en crue dessinent leur ligne serpentine sur les pentes du vaste cirque que l’on arpente.

montagne--savoie-haute-tarentaise

En haut de la bosse, on aperçoit sur notre droite le refuge d’Archeboc par lequel il est aussi possible de passer après le hameau de Bochet pour se rendre au lac Noir.

On franchit plusieurs bosses avec ce sentiment à chaque fois que c’est enfin la dernière mais non (ah! Merde…), il y a encore une bosse à franchir! On avance ensuite à flanc de montagne. Pour rejoindre le lac Noir, il faut éviter de partir vers le col. Arrivé vers un petit lac (qui sera peut-être à sec en été), il faut prendre la petite crête qui mène au lac Noir un peu plus loin. Il n’y a plus de sentier au début puis on finit par récupérer le sentier qui vient du chalet d’Archeboc.

On atteint un creux où s’étale le lac Noir, en réalité… blanc! En cette fin de juin, le lac est encore recouvert de ses oripeaux de glace. Des plaques de glace fracturées çà et là forment un vrai puzzle géant sur la surface du lac! Et c’est beau! Trop beau! La neige fond au-dessus des plaques de glace et forment des veinules vertes qui semblent irriguer le lac. On est les seuls randonneurs devant ce paysage lacustre entre 2 saisons, entre hiver et printemps.

lac noir savoie-haute-tarentaise alpes

lac-noir-dans-glace-savoie-haute-tarentaise-alpes

En face, le sommet du Bec de l’Ane se mirent dans les eaux libérées du lac et parachève la beauté de ce paysage alpin.

Un léger vent frais nous rafraîchit. On n’étouffe pas de chaleur. On est juste bien au bon endroit pour la pause pique nique bien méritée après 3h30 d’ascension.

C’est 15h passées lorsqu’on poursuit notre randonnée en boucle. On monte au col de Monseti à 2529m d’altitude. Au col, on avance sur la large crête à droite : on aperçoit en contre-plongée le lac Noir pris dans sa gangue de glace. Autour de nous, vue à 360°, entre autres sur les pointes aiguisées du massif de Mont Blanc.

lac-noir-savoie-haute-tarentaise

On redescend de l’autre côté du col, versant nord. En cette mi-juin subsistent de nombreuses plaques de neige. On traverse les plaques, fait des glissades, s’enfonce jusqu’aux genoux dans la neige. On parvient en bas du vallon innervé par de nombreux ruisseaux en crue. C’est chouette comme décor, très bucolique, mais ça nous complique la randonnée avec les enfants lorsque le sentier passe de l’autre côté d’un des ruisseaux… De motte en motte, on parvient à traverser plusieurs bras de rivière sans trop se mouiller les pieds. A certains endroits, la neige recouvre encore en partie le ruisseau et forme des ponts de neige. On retrouve ce paysage de transition entre hiver et printemps.

-randonnée-famille-savoie-haute-tarentaise

On descend le vallon et parvient au-dessus d’une vaste et verte prairie parcourue aussi de ruisseaux avec au milieu un hameau de maisons en pierre, certaines en ruine, d’autres encore habitées. Un peu plus loin, le refuge du Ruitor offre un havre de paix au sein du vallon pour les randonneurs en quête de nature.

refuge-et-montagne-savoie-haute-tarentaise

La pause s’impose au bord d’un des ruisseaux. Les enfants trempent les pieds. L’eau est glaciale mais ça ne les gêne pas alors que je n’arrive pas à laisser mes pieds dans l’eau plus de 8 secondes…

Après cette pause qui ravigote, on traverse la prairie et remonte vers la chapelle Saint Pierre les Liens. On contourne un petit sommet avant de redescendre au parking.

 

Infos pratiques sur cette randonnée en Haute Tarentaise

Accès

On arrive par Moûtiers mais il est aussi possible d’arriver par le col de l’Iseran. On passe par Bourg Saint Maurice puis direction Saint Foy-Tarentaise par la D84b. On tourne à gauche vers Le Miroir. On se faufile sur une route étroite « pittoresque » avec bosses, nids de poules et lézardes. On suit notre route »pittoresque » jusqu’au « dernier parking » indiqué au sol.

Dénivelée, distance et durée

Environ 700m dénivelée et 10 km en 8h de randonnée pauses comprises

 

Randonnée au lac du Retour – Haute Tarentaise

Pour ce second jour de week-end famille en Haute Tarentaise, On repart du même parking que la randonnée précédente, le »dernier parking ». On récupère le sentier qu’on a quitté la veille à la Savonne à 1771m d’altitude. On explore notre 3ème vallon par lequel on se rend au lac du Retour.

On longe le torrent tumultueux de la Louïe Blanche. Le lac du Retour est indiqué à 2h de marche sur un panneau de randonnée.

On franchit la rivière sur un petit pont et suit la rivière le long d’un vallon très bucolique. Avec des petits, c’est tout à fait possible de monter jusque-là et de se poser au bord du torrent.

rivière-et-montagne-savoie-haute-tarentaise

On avance ensuite à flanc de montagne au milieu d’un champ de rhododendrons avec la rivière en contrebas. On parvient au fond du vallon. Le sentier se poursuit sur la gauche sur une pente qui devient très raide. La balade est moins longue en distance que la veille mais il y a autant de dénivelée.

-randonneur-enfant-et-adulte-savoie-haute-tarentaise

La pente est à peine cassée par des zigzags. Par endroits, la pente est très raide, on est pas loin d’être à la verticale. Les mollets chauffent. Le sentier pas toujours très visible est indiqué par un marquage au sol, des points roses fluo.

On traverse un pierrier, quelques névés et au bout de 2h de marche on atteint le col du retour à 2419m d’altitude. En contrebas, on aperçoit le lac du Retour, lui aussi pris dans sa gangue de glace et parcouru de veinules vertes. Le Mont Pourri émerge en face.

-randonneur-enfant-savoie-haute-tarentaise

lac-du-Retour-savoie-haute-tarentaise

-randonnée-avec-enfants-savoie-haute-tarentaiseAprès la pause pique nique, on redescend par le même sentier. Attention au passage dans le pierrier : j’ai fait une belle chute avec rebond, déséquilibrée par une pierre instable…

***Indications fournies à titre d’indication par leur auteur et qui n’engagent en rien sa responsabilité

En partageant cet article sur des Randonnées en Savoie-Haute Tarentaise, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!




VOTRE COMMENTAIRE