Découvrez les 12 randonnées en  Croatie faites lors de nos 3 voyages, de l’Istrie à la Dalmatie du nord au sud en famille. Ce sont des randos se déroulant sur des îles croates comme Mljet, Krk, Hvar, Pag et Rab et dans des parcs naturels comme Plitvice, Paklenika et Krka

Chaque randonnée est pour ainsi dire unique et très différente des autres: on vous conseille vivement d’explorer à pied la Croatie lors de votre voyage. La marche est vraiment le meilleur moyen d’apprécier toute la variété et la beauté des paysages croates, que ce soit vers des points de vue, des plages, des cascades, dans un champ d’oliviers inoubliable… L’une de ces balades sur le thème du Land Art est très originale et sympa à faire avec des enfants.

Toutes ces randonnées en Croatie sont plutôt faciles. On les a faites avec nos enfants lorsqu’ils avaient entre 11 et 13 ans et 9 et 11 ans.

| Randonnées en Croatie dans les parcs naturels: Plitvice, Krka et Paklenika

Rando dans le parc de Plitivice avec ses fameuses cascades

Destination les cascades de Plitvice, classées à l’Unesco. C’est LE site naturel ultra connu et touristique de la Croatie. On a eu l’occasion d’y passer la journée lors de notre road-trip dans le centre et le nord de la Dalmatie. Je mets cette visite dans cet article consacré à la randonnée en Croatie parce qu’en effet on marche beaucoup pour admirer les cascades, vasques et lacs du site. 

On arrive au parc de Plitvice dès l’ouverture et c’est déjà noir de touristes. On passe 10 minutes dans la file d’attente et on a nos billets pour entrer dans le parc depuis l’entrée 1.

On suit le parcours C, le plus long et le plus complet, soit 8km de marche pour environ 4-5h de balade.

Dès le début du parcours, on peut voir la plus haute et la plus spectaculaire cascade de Plitvice, entourée de ses petites sœurs bouillonnantes.

On descend au pied de cette cascade par des escaliers puis on remonte et longe plusieurs lacs. La balade consiste à monter de palier en palier, de lac en lac. Ces paliers expliquant bien sûr la longue série de chutes d’eau. A chaque palier s’étend un lac et au bout des barrages naturels déversent l’eau d’un lac à l’autre avec des hauteurs et des effets spectaculaires variables.

ou-partir-en-croatie-en-famille-plitvice

itineraire-croatie-en-camping-carou-aller-en-croatie-en-famille-plitvice

On remonte ainsi jusqu’à un très grand lac. Pour éviter une marche un peu monotone le long du lac très long, on emprunte un bateau au point P3 (le prix est inclus dans le billet d’entrée).

On débarque en P2 et poursuit notre remontée de paliers : on passe devant un belle cascade s’avançant pour former un demi arc de cercle et son opposé plus loin formant un demi-cercle en creux.

croatie-randonnée-plitvice

On longe les fameuses vasques aux eaux turquoise de Plitvice. Des bancs de poissons nombreux virevoltent dans ces eaux limpides. On aperçoit même une espèce d’écrevisse verdâtre.

On atteint le bout du site de Plitvice en 3h environ de marche à pied. On fait une pause pique-nique sur un des nombreux bancs jalonnant le parcours.

randonnée-en-croatie-plitvice

On trouvait qu’il y avait pas mal de visiteurs à 8h du matin mais vers midi, c’est un flot continu de touristes qui se déversent sur les passerelles.

On atteint l’entrée 3. Depuis cette entrée, au lieu de reparcourir les lacs dans l’autre sens dans la partie dépourvue de cascades, on choisit de prendre le bus pour revenir à l’entrée 1.

Le bus nous fait descendre un peu avant. On peut ainsi revoir les 1ères cascades depuis d’autres belvédères, comme vues d’en haut.

randonnée-croatie-plitvice

On aura passé 5h dans le parc.

A savoir, si vous êtes avec bébé en Croatie, la poussette de voyage n’est pas très pratique pour circuler. Il y a des escaliers à franchir. Préférez le porte-bébé physiologique ou de rando pour vous rendre aux cascades de Plitvice.

2 balades dans le parc national de Krka: chutes de Skradin et chutes de Rog (Roski Slap)

Chutes de Skradin

Lors de notre voyage en en famille en Croatie dans le parc de Krka, on a pu faire le même jour 2 balades sur le thème des cascades et des chutes d’eau. Le parc est en effet réputé pour ses cascades creusées dans la pierre de travertin ou tuf.

Le site le plus touristique et le plus spectaculaire, ce sont les chutes de Skradin ( Skradinski buk) à Lozavac. Il faut avouer, on a préféré nous balader aux cascades de Krasdin plutôt qu’à celles de Plitvice: toute la famille les a trouvées plus spectaculaires et plus sympas à découvrir avec beaucoup moins de touristes qu’à Plitvice.

Un vaste parking permet de se garer à l’entrée. L’accès aux chutes est payant : 100Kr pour les adultes et 80Kr pour les enfants quand on y était. Pour nous rendre aux cascades, on emprunte un sentier, soit 875m de long à descendre. Il est possible d’emprunter en navette (le prix est inclus dans le billet d’entrée).

On arrive trop tôt pour le service de de navette, on descend donc à pied par le sentier. 

En moins de 10 minutes, on atteint le début du sentier aménagé entre les cascades et les rapides. C’est une sentier de 1,9km aménagé en partie sur des passerelles. Un sentier spécial pour les poussettes de voyage a aussi été aménagé pour vous éviter les marches. L’inconvénient, c’est qu’avec ce sentier spécial poussette, vous loupez quelques beaux belvédères.

Quelques panneaux pédagogiques (en anglais) permettent d’en savoir un peu plus sur la formation géologique des cascades de Skradin et de la région, sur la pierre de travertin, la faune et la flore typiques.
On est parmi les 1ers à fouler les passerelles. On vous conseille d’arriver le plus tôt possible pour visiter tranquillement. En fin de matinée, il y avait une grosse foule de visiteurs.

C’est un très beau parcours dans l’ensemble : on alterne entre des cascatelles dévalant en pente douce et des cascades à gros bouillons tonitruantes.

On part sur la droite le long de passerelles sur pilotis et descend jusqu’à un belvédère. On a vue en plongée sur un large amphithéâtre dans lequel dévalent des cascades monumentales : c’est LA vue spectaculaire du site à ne pas manquer et un des plus beaux paysages qu’on ait vus en Croatie.

randonnée-en-croatie-skradin

ou-aller-en-croatie-en-famille-cascades-Skradin

rando-croatie-skradin

randonnée-croatie-cascade-skradin

randonnée-croatie-skradin

On descend jusqu’au pied de l’amphithéâtre et remonte de l’autre côté de la rive. On termine notre boucle en moins de 2h.

Sur la grande place, on peut aussi découvrir des bâtiments aménagés pour nous faire découvrir la vie d’autrefois et l’utilisation de l’eau des cascades.

Chutes de Rog (Roski Slap) et grotte préhistorique

Dans la même journée, on se balade aussi vers les chutes de Rog (Roski Slap). Une petite boucle d’environ 1km permet d’en faire le tour. On avance le long des rapides.

ou-partir-en-croatie-en-famille-krka

ou-aller-en-croatie-en-famille-krka

Peu avant un pont traversant la rivière, on part sur la droite pour prendre un sentier montant sur les hauteurs vers un belvédère et une grotte. 517 marches, soit environ 200m de dénivelée à gravir. On est mi-avril et on sue à grosses gouttes sous un soleil de plomb pendant la montée. Mais ça vaut la peine : les rapides avec leur frange écumeuse prennent toute leur dimension vus d’en haut. Ce n’est pas aussi spectaculaire que les cascades de Skradin mais c’est très esthétique.

On se rend ensuite un peu plus haut à une grotte occupée 6000 avant J.-C. Deux mises en scène un peu pauvrettes illustrent cette présence humaine. Ce qu’on préfère, c’est voir au fond de la grotte des chauve-souris faire des apparitions fulgurantes : elles fusent d’un cavité à l’autre. Il faut vraiment ouvrir grand les yeux pour les entrapercevoir.

On redescend passe le pont en contre bas et on préfère revenir en arrière pour éviter la route très étroite et très fréquentée plus loin.

Randonnée dans le parc national de Paklenika

On a réalisé cette randonnée dans le parc national de Paklenika, un parc classé réserve de la biosphère à l’Unesco.

Pour le début de la balade, on se rend à la ville de Starigrad puis à l’entrée du parc, payante. On roule ensuite quelques kilomètres jusqu’au bout de la route. Lorsqu’on arrive à 9h du matin, le parking est déjà bien rempli.

Avec cette rando, on se rend vers la grotte de Route des maîtres et un point de vue sur le vallon et les montagnes du parc.

On longe d’abord de hautes parois : on est sur le terrain de jeux des grimpeurs. On est sur un site d’escalade très réputé avec plusieurs centaines de voies ouvertes. Tous les 5m, on passe devant une cordée.

randonnée-croatie-parc-Paklenika

randonnée-croatie-Paklenika

Une fois passée cette gorge étroite, il ne reste plus que nous et quelques rares randonneurs.

On longe un sympathique canyon traversé par un cours d’eau . L’eau dévale en cascades et cascatelles entre de gros rochers lissés par son passage. Celle-ci a aussi creusé de nombreuses vasques verdoyantes bien tentantes. La rando vaut le détour pour ces petits bassins au bord desquels on peut tremper les pieds et faire une pause au frais. On longe le cours d’eau sur un sentier aménagé avec des pierres jointes au béton. C’est plutôt bizarre de marcher là-dessus.

Croatie-randonnée-paklenika

croatie-randonnée-pédestre-paklenika

On atteint ensuite un vallon très vert contrastant avec la zone rocheuse qu’on vient de traverser. L’allée sur laquelle on avance forme un arche ombragée bienvenue. A la mi-avril, ça cogne !

On atteint un embranchement et part sur la gauche en direction de la grotte. On découvre que la grotte ne se visite que le samedi de 10h à 13h jusqu’en avril. En été, plusieurs jours de visite sont proposés. On se contentera de la vue, c’est déjà pas si mal.

On avance sur un sentier rectiligne puis on longe en zig-zag le flanc de la montagne.

Sur ces hauteurs, les arbrisseaux n’offrent qu’un semblant d’ombre. On monte sous une chaleur accablante le long d’un sentier rocailleux.

On atteint notre point de vue avec panorama sur le vallon et un large cirque montagneux.

randonnée-en-croatie-Paklenika

Un peu plus haut se trouve la grotte avec des panneaux pédagogiques et des bancs pour faire la pause pique-nique.

On redescend par le même sentier et on fait une pause obligée au bord d’une des vasques pour y tremper les pied.

| Randos sur les îles Croates: Mljet, Hvar, Losinj, Pag, Rab, Krk

Randonnée en Croatie sur l’île de Losinj

Cette randonnée très sympa sur l’île croate de Losinj nous a permis d’atteindre le point le plus haut de l’île, le Televring : superbe vue sur l’île et les environs depuis le sommet à 588m d’altitude.

On se rend d’abord sur l’île de Cres en prenant un ferry à Brestova. On doit ensuite traverser a longue bande étroite de l’île, soit 90 km de long. On traverse des paysages très sauvages, secs et plantés d’oliviers. On passe ensuite par un pont sur l’île de Losinj.

On avance jusqu’à Nerezine et déniche le panneau indiquant la randonnée qu’on souhaite faire. On emprunte une route étroite sur la droite qui se transforme en piste. On atteint un croisement où on se gare.

Cette balade vise non pas 1 mais 2 sommets côté à côté, le Televring  mais aussi le Sveti Mikula juste à côté, un peu plus bas, à 557m d’altitude.

On suit des balises, des points blancs entourés de rouge. On longe d’abord un sentier qui part sur la droite, bordé de chaque côté d’un muret de pierres sèches. Le sentier pas sur la gauche au niveau d’un panneau d’information.

Le sentier est très caillouteux. A 9h, au mois de mai, il règne déjà une chaleur accablante. Mais ce n’est pas le plus embêtant. On se retrouve face à une armée de chenilles en mode spiderman : on doit en écarter des centaines qui descendent des arbres sur leur fil. Heureusement, elles ne sont pas urticantes (en tout cas pas sur nous). On est obligé de marcher en faisant tournoyer un bâton pour éviter d’en gober au passage.

On atteint un point de vue photo indiqué sur une pierre. On a vue en contrebas sur le littoral de l’île, avec l’île de Cres en face et le continent croate au loin.

On monte jusqu’au point nommé « relax » ( humour croate : on aime!). Après une pause relax, on reprend notre marche sur le sentier qui part sur la droite en balcon.

On atteint le rocher indiquant que le prinz Rudolf a traîné ces fesses dans le coin: ça nous fait de belles jambes !

Le sentier se fait plus raide et les chenilles plus rares. Après plusieurs zigzags, on atteint un panneau donnant plusieurs indications de sentiers.

On descend sur le sentier qui mène au Televring. On le distingue à l’antenne qui le surmonte. Pas très nature mais heureusement, le paysage autour nous le fait vite oublié. On aperçoit au loin le bout de l’île de Losinj qui se fragmente en îlots. Quelques îles plates se dessinent çà et là sur le bleu de la mer.

On décide de se rendre à l’autre sommet surmontée d’une chapelle blanche, plus photogénique que notre pylône.

On redescend pour remonter. Après environ 2h de rando, on se pose sur le sommet du Sveti Mikula. Si vous voulez éviter ces 2 ascensions, avec redescente et remontée, vous pouvez vous contentez de ce 2nd sommet au cadre plus sympa et avec la même vue que le Televring .

Très longue pause pique-nique, sieste et contemplation sur notre perchoir !

On revient par le même sentier, soit 6 h de randonnée en comptant notre pause au sommet.

 

Une de nos plus belles randonnées sur l’île de Krk

Superbe randonnée, une des plus belles en Croatie sur l’île de Krk.

On se rend en bout de route après la ville de Krk. La route se termine devant un camping. On se gare un peu avant sur le côté.

Cette randonnée nous mène au bout de l’île, vers 2 plages à 4 km de distance dans un paysage très âpre avec 600m de dénivelée.

On suit le départ du sentier au niveau du camping et qui passe au-dessus et le contourne. On atteint ensuite le pied d’une gorge et part sur la droite.. Le sentier grimpe le long d’un muret sur le flanc d’une paroi. De nombreux panneaux indiquent la direction. Impossible de se perdre. Il y a plusieurs circuits possibles pour se rendre aux plages. On suit le plus court qui passe par les sommets de Lubinin à 180m d’altitude et Rebica à 311m.

On atteint un 1er plateau constellé de cairns. On longe un muret et atteint notre 1er sommet, le Lubinin. On redescend vers l’entrée d’un canyon puis remonte vers le sommet de Rebica. Superbe vue à 360°C, bien méritée après une montée sous une chaleur écrasante.

 

On est entourés de collines pelées, où ne poussent que du caillou d’un blanc calcaire. Au loin s’étirent des îles rocheuses et arides.

 

On bascule de l’autre côté de notre sommet et arrive en vue des 2 plages en contrebas. On descend par un sentier très aérien vers la 1ère plage, la plage d’Uvala Vela Veka. On passait ensuite se rendre à la 2nde plage… mais il fait une chaleur caniculaire et les eaux vertes de la plage nous appellent fortement pour nous rafraîchir. On se trouve une sorte de grotte à l’abri de la chaleur et au bord de la grève. C’est parfait pour un programme baignade, pique-nique et farniente !

On revient par le même sentier, ce qui implique une belle remontée de 300m de dénivelée jusqu’au sommet de Rebica.

Durée de la rando, pauses comprises : 6h

 

Balade sur l’île de Hvar en Dalmatie

Petite balade qu’on a faite sur l’île de Hvar. On roule jusqu’à Bogomolje. Au village, on prend à gauche et suit le panneau du sentier de vélo n°701. Juste après le village, on se gare au carrefour pour une petite randonnée dans le maquis croate. Une balade qui délasse les jambes, permet de faire le plein de nature, au milieu des pins et des oliviers.

On suit la piste 701 qui mène à un point de vue. On avance entre les murets de pierre sèche sur une pente douce. Peu à peu, on prend de la hauteur et atteint un point de vue d’où on aperçoit les villages et la mer au loin.

 

Randonnée sur l’île de Mljet

Sur l’étonnante île de Mljet, on a fait une randonnée vers le sommet de Montokuc. Cette rando nous a permis  de prendre de la hauteur avec vue en contrebas sur un îlot au milieu d’un lac salé .

Ile-Mljet-Croatie-en-famille

On longe d’abord le lac par la route. On avance une bonne 20aine de minutes, soit 1,5 km. Puis on emprunte une piste pour VTT qui monte sur la gauche. Un panneau indique notre sommet et la distance à parcourir, 2,1 km. On avance à travers une forêt de pins, prend peu à peu de la hauteur.

On atteint un panneau indiquant le sommet de Montokuc à 600m. Il faut tourner à gauche, quitter la piste et emprunter un sentier. On monte en zig zag.

Au bout d’une heure de marche, on atteint notre sommet. Un poste d’observation pour le feu le chapeaute. Ce n’est pas un hasard si un poste d’observation est installé sur ce sommet: à 253m de haut, la vue y est très large sur 360°. Au 1er plan, en contrebas, on aperçoit les 2 lacs salés, au loin la mer bleutée, la péninsule de Peljesac et un semis d’îles croates.

-Ile-Mljet-Croatie

On poursuit notre randonnée pédestre. On fait une boucle. On suit des ronds rouges avec des points blancs au milieu. Redescendre est un peu compliqué à cause de quelques gags… On doit suivre les points rouges mais on n’en trouve plus. On passe devant un panneau indiquant Veliki Grada. Le bout du panneau est cassé. On ne prend pas la bonne direction qui n’est plus indiqué sur le panneau. On arrive devant une série de panneaux mais aucun n’indique notre direction. On revient sur nos pas à notre panneau cassé et prend le sentier qui part sur la gauche. Ce sentier monte. Il faut ensuite bien tourner à droite un peu plus haut et éviter de partir sur la gauche. On retrouve nos ronds rouges. On finit par atteindre un autre sommet, le Veliki Gradac. On est au-dessus des lacs: la vue plonge!

On aperçoit sur la gauche le sommet où on était juché une 20aine de minutes plus tôt. On redescend de ce sommet, revient un peu en arrière. Le sentier, un peu caché se trouve juste avant les indications du sommet sur un gros cairn.

On suit un sentier plutôt aérien et finit par retrouver la route juste derrière le parking où on est garé.

Infos pratiques sur cette rando sur l’île de Mljet

Durée: environ 2h

Distance: 5-6 km

Dénivelée: environ 300m

Difficultés: un sentier pas toujours très bien indiqué après avoir atteint le sommet. On peut se contenter de faire un aller-retour plutôt qu’une boucle pour être sûr de trouver son chemin.

Balade sur les sentiers de la vie sur Mars sur l’île de Pag

Pour cette balade en Croatie digne d’un récit de science-fiction, on se rend au bout de l’île de Pag, à Metajna, un vrai bout du monde à la terre aride et rocailleuse, balayée par un vent dément. Les sentiers du coin sont surnommés, à juste titre, les sentiers de la vie sur Mars…

A Metajna, on monte par la route menant à l’église puis on avance sur la piste jusqu’au bord de la mer Adriatique où on se gare.

On fait une balade d’environ 1h30. Il est tout à fait possible de la rallonger et d’aller plus loin que nous.

On descend d’abord à la plage de Rucica. On la longe et on se rend au pied de la paroi au bout de la plage. Un panneau indique le début de notre balade. On suit les marques rouge et blanche.

randonnée-croatie-ile-de-pag

-ile-de-pag-randonnée-croatie

On monte le long de la paroi. On longe un muret de pierre sèche. On marche sur un sentier très caillouteux au début. On atteint le sommet de la butte et passe de l’autre côté du muret. On avance en parallèle à la mer jusqu’à des rochers noirâtres. Des traînées vertes strient les pentes, accentuant le côté extra-terrestre du paysage.

On bascule de l’autre côté de la butte et découvre un fantastique paysage minéral et aquatique ! On voit au loin des rochers arrondis émergeant des flots de la mer, sur le côté  s’élèvent des sortes de cheminées de fée (ou autre chose selon votre imaginaire).

randonnée-en-croatie-ile-de-pag

randonnée-en-croatie-île-de-pag

On descend vers une plage en contrebas, longe des parois striées et traverse un petit chaos rocheux. On pensait marcher plus loin mais notre plage déserte avec ce panorama surréel devant nous nous invite à une longue pause contemplative. On revient par le même sentier.

ile-de-pag

ile-de-pag-croatie

 

Balade dans le jardin des oliviers de Lun sur la presqu’île de Pag

On vous recommande cette petite balade facile avec de jeunes enfants au milieu de magnifiques oliviers à Lun sur la presqu’île de Pag. C’est une balade à la fois féerique et insolite : les formes torsadées, l’aspect des troncs des oliviers est d’une variété insoupçonnée.

Le jardin des oliviers de Lun est une zone protégée comportant des oliviers millénaires. L’autre particularité de ce site, c’est que les oliviers sont cultivés de manière naturelle et sauvage. On laisse la nature agir depuis la germination de la graine dans le sol. C’est la plus grande oliveraie sauvage du bassin méditerranéen. A savoir, le jardin des oliviers de Lun est classé jardin botanique depuis 1963.

On part pour une rando de 5km environ, soit environ 2h de marche sur un sentier très facile. Il est possible de raccourcir votre circuit : plusieurs balades balisées sont proposées.

Depuis le parking, on traverse la route, passe devant une réception : on est censé payé un droit d’entrée mais il n’y a personne lorsqu’on passe devant vers 9h.

On marche sur un large sentier, on suit le balisage rouge permettant de faire une boucle et de voir les principales curiosités du site.

On découvre nos 1ers oliviers aux branches torsadées. Les troncs se contorsionnent, s’entrelacent, certains formant comme des assemblages de cordes tordues. Nous balader dans le sud de l’Europe au milieu des oliviers, on a eu l’occasion de le faire à maintes reprises. C’est ici que la balade prend une autre dimension ! On y voit les spécimens les plus extraordinaires qu’on ait jamais vus. Cette balade est un enchantement dans tous les sens du terme et, non, je n’exagère pas. Certains arbres se tortillent et forment des S, d’autres ont 2 voire 3 pieds. On se croirait dans la forêt de Fangorn du Seigneur des Anneaux. On s’attendrait presque à les voir marcher avec leur double tronc formant comme des jambes.

île-de-pag-croatie

randonnée-croatie-ile-de-pag-lun

Les enfants ont amené leur appareil photo et ne se lassent pas de les prendre en photo sous toutes les coutures. Ils en découvrent un au tronc creux formant un abri-cocon.randonnée-croatie-lun-ile-de-pag

Des panneaux vous permettent de repérer les oliviers les plus remarquables. On passe devant l’olivier dentelle : certains troncs, très fins, sont en effet troués comme de la dentelle.

îles-croates-à-visiter

Le clou de la visite, c’est tout de même un vénérable olivier âgé de plus de 2000 ans. On reste pantois devant la largeur de l’arbre, bien 5 à 6 m. On dirait un arbre-rempart. La balade vaut le coup, ne serait-ce que pour voir cet olivier millénaire.

île-de-pag

On atteint le bout de la balade à la réception 2. On revient en boucle par le 2nd sentier rouge

Sommet du Kamenjak sur l’île de Rab

Toute petite balade sur l’île de Rab au nord de la Croatie: on avait prévu de monter sommet le plus élevé de l’île croate, le Kamenjak à 408m, pour avoir un point de vue panoramique.

On devait partir du bas, non loin de la ville de Rab. Mais on s’aperçoit en arrivant sur place que le sentier qu’on voulait emprunter est une piste, a peu près praticable avec notre fourgon camping-car. Comme on est arrivé la veille en Croatie après une journée de route, on accuse un peu le coup. On choisit donc la facilité et on monte presque jusqu’en haut du massif par une piste des plus pittoresques, toute cabossée, en béton, très pentue par endroits. Mais quels points de vue au fur et à mesure de notre progression!

On atteint un plateau pelé, rocailleux, hérissé d’oliviers, de genévriers et illuminé par les hampes jaunes des euphorbes .

Un parking permet de se garer sur le côté gauche.

On termine notre montée à pied jusqu’à un relais surmontant le sommet du Kamenjak (oui, tout de même, on marche!) : ce n’est pas photogénique mais la vue autour l’est et vaut le déplacement.

Le sommet est brossé par un vent frais. On se balade autour du sommet pour voir tout autour l’ensemble de l’île de Rab, d’autres îles, les montagnes du continent. On aperçoit entre autres au loin les montagnes abruptes du parc national du Velebit.

ile-de-rab-croatie-randonnée

Près de notre parking, on longe aussi un muret de pierres sèches : on atteint un belvédère avec point de vue en plongée sur une partie de la ville de Rab et son monastère non loin.

| Balade originale sur le sentier du Land Art en Croatie

Dans le parc d’Ucka tout en haut de l’Istrie, départ pour une randonnée très originale créée par un artiste sur le principe du Land Art et du Rock Art: on avance sur un parcours de 6,5 km ponctué de ses créations qui invitent à renouer avec la nature.

C’est une bonne balade de 2h30.

La volonté de l’artiste est de créer des œuvres qui incitent l’homme à se reconnecter à la nature.

Deux départs sont possibles. On part de Poklon. On se gare au croisement avec la route qui mène au sommet de Vojak, plus haut sommet de l’Istrie.

Un panneau signale le début de la balade. On part sur la droite en sous-bois, découvre quelques minutes plus tard la 1ère œuvre signalée par une main peinte. Des pieds sont dessinés au sol. Il faut se placer dessus et fixer une cible qui se trouve 100m plus loin. La cible a pour but d’aider à se concentrer pour faire corps avec la nature. Les enfants se prennent au jeu et s’immobilisent, calmes…

Tout au long de ce parcours, on découvre aussi des spirales, labyrinthe, moutons représentés au sol par des pierres, un arbre mort peint en rouge représentant l’impact destructeur de l’homme sur la nature, de nombreuses pierre peintes, dont une en forme de cœur, des mains peintes de toutes les couleurs.

Les enfants sont tout contents lorsqu’on atteint une zone où chacun peut aussi créer sa propre œuvre : ils se lancent à cœur joie dans leur création.

On accède aussi à un point de vue sur la plaine de l’Istrie et le sommet de Vojak, plus haut sommet de l’Istrie.

| D’autres articles pour préparer votre voyage en Croatie

Retrouvez d’autres articles pour préparer vos randonnées et voyage en Croatie:

Et retrouvez tous les articles de notre blog-zine de voyage en famille sur la page suivante: Croatie en famille

BONNE RANDO EN CROATIE!

En partageant cet article sur la randonnée en Croatie, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Ecrire un commentaire ou une question