Le voyage écologique, est-ce un paradoxe ou un défi possible à relever ? Ces derniers temps, j’avoue devenir de plus en plus pessimiste sur cette question, sur l’avenir de mes enfants sur Terre. Lors de nos derniers voyages en famille, j’en suis venue à me dire qu’ils auront pu voyager avec nous mais qu’ils vont devoir vivre sur une planète où leur priorité sera la survie et non plus les vacances…

Face à une tragédie environnementale annoncée par les experts et climatologues, que faire ? Après avoir vu l’excellent reportage Sur le Front- Les Océans d’Hugo Clément, je me dis que la lueur d’espoir pour les générations futures, c’est peut-être la bonne volonté de chacun. Une bonne volonté pour adopter au quotidien des gestes et comportements écologiques pour une Terre durable et riche de sa biodiversité. 

Donc, les vacances écologiques en famille, l’écotourisme avec des enfants, est-ce possible, comment faire ? Je tente de répondre à ces questions dans cet article mais n’apporte pas forcément des réponses satisfaisantes… Je vous parle aussi de nos efforts et actes concrets pour tendre vers le voyage en famille éco-responsable. N’hésitez pas à me faire part de vos propres réflexions, actions et idées pour changer le monde! On est preneur de conseils pour améliorer nos comportements!

| Des vacances écologiques en famille sans polluer ?

C’est le gros débat entre Raphaël et moi: j’espère encore un monde où mes enfants pourront voyager mais autrement, de manière encore plus éco-responsable qu’on essaie de le faire. Pour Raphaël, voyager pollue, bien plus que de rester chez soi et il faudrait cesser de voyager pour être en conformité avec notre volonté de préserver la planète pour nos enfants…

Certes, selon mon point de vue, on ne voyage pas sans polluer. Mais, c’est aussi le cas, chez soi : on ne vit pas sans polluer au quotidien. Qu’on soit en voyage ou chez soi, on pollue. Pour moi, il ne s’agit donc pas de s’empêcher de voyager mais de modifier nos comportement, adopter non seulement un autre mode de vie mais aussi une philosophie de vie, chez soi et ailleurs de manière à limiter notre empreinte carbone. 

voyage-ecotourisme

| Partir en vacances pour revenir à l’essentiel 

On voyage depuis des années en fourgon aménagé avec nos 2 enfants et ces vadrouilles nous auront fait comprendre à quel point se contenter de peu, de l’essentiel suffit à nous rendre heureux. On passe des jours sans consommer d’électricité, en utilisant très peu d’eau, à dépenser très peu, à nous contenter de l’essentiel. Nos voyages nous ont appris à nous débarrasser de l’inutile et du futile.

C’est devenu une attitude que l’on a adoptée aussi chez nous et que les enfants ont aussi intégrée : chaque achat est pondéré. En a-t-on vraiment besoin ? Si oui, est-il en plastique, peut-on le trouver dans une matière durable et saine pour l’environnement ? Si c’est de l’alimentaire, d’où vient-il, contient-il de l’huile de palme ? Etc.

Bref, raisonnez vos achats, évitez la surconsommation et vous ferez en plus des économies !

| Voyage écologique en famille sans prendre l’avion (ou presque): c’est possible !

Prendre l’avion, c’est une catastrophe écologique. S’il y a un effort à faire pour que vos vacances en famille soient écologiques, c’est d’éviter au maximum de partir avec ce mode de transport.

voyage-écologique

Et ne dites pas après coup, je compense avec une attitude écologique chez moi pendant un an : c’est marcher sur la tête ! Votre bilan carbone est tel avec un vol en avion que vous ne compenserez pas avec une attitude vertueuse pendant 1 an… C’est juste se donner bonne conscience.

L’autre attitude consiste à compenser son vol en avion en versant une taxe carbone à une association. Une bonne conduite ne s’achète pas ! Lorsqu’une marée noire pollue des côtes, tue des milliers d’espèces animales, les dégâts sont faits et irrémédiables. Pareil avec l’avion même si la pollution vous paraît invisible. Imaginez vos enfants dans un proche avenir enduits de goudron. Que leur direz-vous ? J’ai payé la taxe carbone, c’est pas ma faute mais celle des autres?

Cela dit, je ne vous dis pas de ne pas verser de l’argent à des associations pour compenser votre bilan carbone : faites-le pour aider ces associations.

Je ne vous dis pas aussi de ne plus prendre du tout l’avion mais de limiter vos vols. Et si vous devez vous déplacer pas trop loin, regardez d’abord des transports comme le train voire le bus si vos enfants sont assez grands.

On parle souvent de l’avion comme polluant. Moins des paquebots : selon une étude d’une ONG, 203 paquebots ayant croisé au large des côtes européennes ont émis en 2017 plus de 10 fois plus d’oxyde de soufre que les 260 millions de voitures de l’Europe… Boycottez ce mode de voyage ! En plus ce n’est pas sain pour vos enfants : les croisiéristes inhalent une partie des particules fines dégagées par ces poubelles ambulantes.

| Dépaysement et aventure avec les enfants moins loin

Et ce n’est pas parce que vous prenez peu l’avion que vos voyages avec vos enfants n’en auront pas moins de saveurs. On voyage depuis plus de 10 ans avec nos enfants : on a vécu des aventures uniques, inoubliables, vu des paysages sublimes… en ayant pris avec nos enfants l’avion qu’à 2 reprises.

ecotourisme-et-randonnées

Le dépaysement et l’aventure sont possibles même moins loin ! Comme je le dis toujours, l’aventure commence sur le pas de notre porte. On a beaucoup voyagé près de chez nous, en France et en Europe. Le parti pris de ce blog de voyage en famille, je me rends compte que je n’en parle pas assez, est aussi de vous proposer avant tout des destinations en famille en France et en Europe, soit plus des 4/5 des destinations présentées sur ce blog-mag.

| Ecotourisme et randonnées en famille, oui c’est possible et vivement recommandé !

Vous êtes en pleine nature ? Alors, évitez les moto neiges, quads, jet-ski et autre engins moteurs bruyants et polluants. En plus , ils dérangent la faune, surtout en hiver lorsque les animaux sont en mode de survie. Utilisez vos pieds, vos jambes, chaussez des raquettes, des chaussures de randonnée. Découvrez ce qui vous entoure à la force de vos muscles et écoutez les bruits de la nature!

Non seulement on fait souvent de la randonnée chez nous dans les Alpes mais la majeure partie de nos voyages en famille incluse des randonnées. D’ailleurs, on choisit de voyager dans des pays ou régions en France en fonction des possibilités de randos. Pour nous, c’est inconcevable de voyager sans découvrir à pied les paysages d’un pays visité. Et c’est toujours à pied, en faisant cet effort de marche qu’on peut découvrir les paysages les plus époustouflants.

On concevait ainsi nos voyages avant la naissance de nos enfants. Et leur arrivée n’a rien changé à notre mode de voyage. Au contraire, plus que jamais dans le monde actuel et à venir, il importe de ne pas rester derrière le volant de son véhicule et ainsi passer devant l’essentiel. Cela revient à consommer un pays comme un fast-food, à toute vitesse, sans vraiment apprécier.

On prend le temps de s’arrêter, de ne pas dévorer des kilomètres de route. Non seulement on se dépense soi-même au lieu de brûler du carburant mais en plus on se met en phase, en synergie, plus, en symbiose avec la nature par la marche. Regarder autour de soi, respirer, contempler l’infime et le démesuré, les détails et le vaste horizon, sentir qu’on fait partie d’un tout, d’une planète vivante. Comprendre que tout cela est en péril et s’en affoler aussi, malheureusement.

Oui, écotourisme et randonnées en famille, c’est possible et vivement recommandé pour vos enfants.

Et pourquoi pas aller encore plus loin en partant en trek en famille pendant vos vacances ! Là encore, oui, c’est possible ! On a commencé par des bivouacs de 2 à 3 jours avec nos enfants et on a réalisé une aventure inoubliable en partant faire le tour du Mont Blanc à pied pendant 15 jours. Je ne vous dis pas de le faire à chaque fois pour vos vacances mais de temps en temps, partir pour un voyage avec pollution pour ainsi dire inexistante. Voir notre Tour du Mont Blanc en famille.

vacances-écologiques-en-famille

Et qu’on ne vienne pas me dire que mes enfants sont des cas uniques ou spéciaux. On a habitué nos enfants à la marche sans contrainte depuis qu’ils savent poser un pied devant l’autre. Et oui, ils y prennent plaisir et nous réclament de repartir en trek ! On voyage depuis des années dans les pays du Nord et lorsqu’on se balade sur des sentiers on voit souvent des familles avec enfants en bas âge et gros sacs sur le dos partir pour faire du bivouac en pleine nature. Ne faites pas de vos gamins de grosses larves avachies scotchées devant des écrans ! Ils sont capables de marcher, de se bouger si on leur en donne le goût dès qu’ils savent marcher.

| Sensibiliser nos enfants à la préservation des écosystèmes

Voyager en famille en éco-touristes, c’est avant tout pour nous éduquer nos enfants au respect de l’environnement, leur faire découvrir une nature magnifique à préserver à tout prix, les inciter à devenir des éco-citoyens.

Pour ce qui est de la faune, apprenez à vos enfants à observer les animaux sauvages de loin, à ne pas faire de bruit pour ne pas les déranger. 

voyager-écoloMais vouloir dresser une forteresse autour de nous n’a pas de sens non plus. C’est aussi parce qu’on s’est coupé de toutes interactions avec le vivant, de toute compréhension de l’autre que l’on en vient à des comportements inappropriés, il me semble.

Respecter les êtres vivants, c’est aussi s’intéresser vraiment à eux pour éventuellement leur filer le coup de main qui les aidera à survivre. Que ce soit des marmottes, tortues, oiseaux ou autres, pourquoi ne pas inciter vos enfants à en savoir un peu plus sur leur mode de vie, leur nourriture. Notre voyageur en herbe a appris à fabriquer des mangeoires et, chaque hiver, il les installe avec des graines pour aider les oiseaux à passer l’hiver. Pour les marmottes, si vous leur laisser quelques fleurs de pissenlits, vous les aiderez à passer l’hiver…

Cela s’appelle vivre en symbiose, une association profitable et durable entre êtres vivants.

Apprendre la symbiose avec vos enfants, c’est ainsi leur faire comprendre qu’ils peuvent améliorer le sort des êtres vivants et pas se contenter d’être en retrait… On a déjà fait assez de dégâts, si en plus on se désengage et reste passif..

Et pourquoi pas de temps en temps voyager autrement en allant aider des associations pour planter des arbres, nettoyer des plages, sauver des tortues, etc.

| Voyager sans vouloir tout voir pour limiter les kilomètres parcourus

Lors d’un voyage en Ecosse, on s’est rendu compte que l’on avait trop roulé et pas assez pris le temps de découvrir les sites traversés. Depuis, on fait en sorte de cibler une zone, une région pour prendre le temps de la visiter plutôt que de vouloir tout voir vite fait et à moitié en une seule fois.

C’est ainsi qu’on a voyagé en Norvège à 3 reprises et on y retournera parce qu’il y a encore des régions qu’on n’a pas explorées. On s’est rendu à 3 reprises aussi en Croatie pour prendre le temps d’apprécier toute la richesse culturelle et naturelle de ce pays. On a fait un petit road-trip dans le nord Ouest de la Slovénie et on y retournera. En Islande, on en a fait le tour et on y retournera pour explorer l’intérieur des Terres, etc.

Préférez le slow-travel, le voyage ciblé sur une région, le genre de voyage où vous visitez les sites sans passer à toute vitesse.

| Liste des gestes éco-responsables en voyage et chez soi

Le moindre effort, le moindre geste compte. Voici une petite liste ouverte des actions éco-responsables en voyage, valables aussi chez soi pour certaines :

  • La nature n’est pas un vide-ordure! Emportez vos déchets, triez-les et jetez-les dans des poubelles appropriées ! Les bords de route, surtout dans les pays du sud sont dans un état répugnant ! Même les pays du Nord ne sont pas épargnés. On a vu certains coins du sud de la Suède jonchés de détritus. Et même vers le Cap Nord en Norvège, certains bord de mer étaient de vraies déchetteries à ciel ouvert.

voyage-écologique-en-famille

  • Privilégiez les marchés locaux aux supermarchés. C’est l’occasion de découvrir des produits du coin, des étals colorés et exotiques, c’est une vraie visite ludique à faire avec des enfants.
  • Evitez les achats de souvenirs en plastique fabriqués en Asie le plus souvent et préférez des achats éco-responsables. En ce qui nous concerne, nos seuls souvenirs, ce sont des peluches d’animaux typiques dont une partie des bénéfices est reversée à des associations de protection de l’environnement. 
  • Vous avez un 4×4 ? Est-ce une raison pour rouler n’importe où avec et bousiller des écosystèmes fragiles, fiche en l’air des habitats? C’est à cause de ce genre de comportement irresponsable que l’Islande va devoir interdire les bivouacs en pleine nature. Si vous devez bivouaquer en pleine nature, faites en sorte de rester en bord de piste, de vous poser sur des emplacement aménagés. 

vacances-ecolo-en-famille

  • Lorsque vous vous baladez en pleine nature, utilisez dans la mesure du possible les sentiers pour éviter de dégrader la végétation alentour.
  • Et pourquoi pas de temps en temps, aller vous balader en famille avec un sac et des gants pour ramasser les détritus. C’est ma variante du plogging, une activité écolo née en Suède. Il s’agit  de ramasser des déchets lorsqu’on court mais pourquoi pas aussi le faire lorsqu’on marche! Du plolking!
  • Observez les animaux dans des zoos mais pas dans n’importe quel zoo. Privilégiez ceux qui ont des programmes de conservation des espèces et évitez ceux qui transforment les animaux en bêtes de foire.
  • A éviter, les sites proposant aussi d’exploiter les animaux sauvages en animaux de compagnies avec des activités comme nager avec des dauphins ou des tortues, monter sur des éléphants. Privilégiez des sorties où on vous apprend le mode de vie de ces animaux, comment les protéger, aider à leur faire des soins si nécessaire, etc. Et ne cédez pas à vos envies du moment de monter sur un éléphant : on a appris lors d’une animation dans un zoo que les éléphants ne sont pas des animaux de bat. Ils ne sont pas faits pour porter des touristes. Ils peuvent tirer, pousser mais porter plus d’un touriste sur leur dos ce n’est pas bon pour eux. Soyez éco-responsable, au nom des êtres vivants et pour responsabiliser aussi vos enfants. Si vous n’êtes pas exemplaire avec vos enfants, comment pourront-ils l’être ?

ecotourisme

| Equipement pour voyager écolo

Partir en vacances écologiques en famille, c’est aussi partir avec un équipement adapté :

  • Préférez des gourdes en inox aux bouteilles en plastique si vous êtes dans un pays où l’eau du robinet est potable. Globalement, préférez, quand c’est possible pour votre équipement nomade des matériaux durables, écologiques et sains pour votre enfant.
  • Pour les courses, on a nos sacs. Et pareil, pour les fruits et légumes, on n’utilise plus depuis quelques temps les sacs en plastiques des primeurs. On a nos propres sacs en tissus réutilisables.
  • A éviter, cette catastrophe écologique, la paille ! Même en inox ou papier. A quoi ça sert d’épuiser nos ressources naturelles pour un gadget aussi inutile.
  • Pour l’hygiène, préférez des savons de Marseille ou autre produits biologiques. Attention, comme le savon de Marseille n’est pas une marque déposée, vous pouvez avoir des savons contenant des substances toxiques ou à éviter comme l’huile de palme.
  • Attention aux substance des crèmes solaires, très nocives pour l’environnement. 
  • Et allez, on sort un bon vieux opinel et on apporte ses couverts au lieu d’utiliser du plastique.

Et vous, qu’en pensez-vous, quels gestes vous nous conseillez?

En partageant cet article sur les vacances écologiques en famille, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

Créatrice du blog de voyage en famille et passionnée de photos, je partage conseils et bons plans de parent voyageur pour vous aider à préparer vos vacances avec vos enfant et vivre de belles aventures familiales!

Ecrire un commentaire ou une question

Pin It