Week-end Amsterdam en famille

Visiter Amsterdam le temps d’un week-end en famille fut la dernière étape de notre voyage au Pays Bas avec les enfants . Nous avons découvert en 2 jours et demi Amsterdam avec ses maisons en briques rouge brun qui se reflètent dans les eaux des fameux canaux bordés de vélos.

Amsterdam a beau être la capitale des Pays Bas, on a eu parfois le sentiment de se promener dans une petite ville paisible avec les Amstellodamois qui sortent leur chaise sur le pas de leur porte et prennent le café tout en discutant. Ils pratiquaient le fameux Gezelligheid, un art de vivre qui incite à prendre le temps ou plutôt à vivre hors du temps pour prendre plaisir à être où on est.

Durant ce week-end prolongé en famille, nous avons aussi fait notre Gezelligheid à Amsterdam! Nous avons arpenté avec les enfants musées, canaux et parcs, visité en bateau la capitale. Un week-end vraiment hors du

Pour préparer votre visite d’Amsterdam en famille, rendez-vous sur l’article Amsterdam avec enfants

Découvrez notre visite jour par jour pour préparer votre propre séjour à Amsterdam en famille.

canaux-amsterdam-hollande

1er jour de week-end à Amsterdam en famille

Le Rijksmuseum d’Amsterdam avec les enfants

Le Rijksmuseum d’Amsterdam dit le Rijks est le plus grand musée des Pays Bas. Avec environ un million d’objets, c’est aussi un des plus importants musées d’Europe. Autant ne pas l’éviter et encore moins avec des enfants qui découvrent des merveilles dont des chefs d’oeuvre de la peinture hollandaise du XVIIè siècle. Des dizaines de salle sur 4 étages permettent de découvrir l’univers des Pays Bas mais aussi une collection d’objets d’art asiatiques. Impossible de tout voir avec les enfants (les parents aussi d’ailleurs) sans les lasser. Mieux vaut prévoir un parcours dans le Rijksmuseum avant de faire la visite.

On commence par le premier étage et découvre un autoportrait, une nature morte et un paysage de Van Gogh. On s’installe devant le plus grand tableau du Rijksmuseum, le Waterloo. Des fiches pédagogiques y compris en français sont mises à disposition à côté les tableaux majeurs du musée. Très pratique pour reconnaître les différents acteurs de ce tableau monumental, dont le fameux Wellington qui tient la vedette.

Au second étage, on découvre une foule compacte qui se presse devant le tableau le plus fameux du Rijksmuseum, La Ronde de nuit de Rembrandt. Difficile pour les enfants de voir le tableau. Il faut se faufiler pour arriver devant. On lance les enfants dans un jeu qui les amuse beaucoup: ils doivent deviner les contraires du tableau, une façon de leur faire comprendre la technique de Rembrandt.

Rijksmuseum rembrandt ronde de nuit amsterdam

Plus loin se trouve un autre tableau illustre, la fameuse laitière de Vermeer. Les enfants reconnaissent aussitôt la dame qui fait des yaourts au chocolat!

Les tableaux sont si nombreux qu’il est difficile de tous les regarder. On laisse les enfants butiner, s’arrêter où ils ont envie. De temps en temps, on les guide vers les tableaux les plus renommés.

On découvre aussi des objets dont les fameuses maisons de poupées. Ces miniatures amusent beaucoup les enfants avec leur précision étonnante dans les détails.

Rijksmuseum-amsterdam-maison-poupée

Le troisième étage est consacré à l’Art Moderne avec entre autres un tableau géométrique aux couleurs primaires de Mondrian. C’est l’occasion d’expliquer aux enfants le passage de la peinture figurative à abstraite.

Retour au rez-de-chaussée. On se rend dans la salle des maquettes de bateau. L’un d’eux est coupé en deux et une animation vidéo originale permet de découvrir les marins qui s’affairent à bord. On voit des mousses qui apprennent à faire des noeuds, des marins qui nettoient le pont, un médecin-chirurgien en train d’opérer et un homme… en action installé sur des toilettes. Gros succès auprès des enfants!

maquette-bateau-Rijksmuseum-amsterdam

 

On termine notre visite du Rijksmuseum par le pavillon asiatique en sous-sol. On découvre de superbes sculptures dont deux gardiens de temple aux allures redoutables et une déesse Shiva avec ses multiples bras. J’en rêve! Comme ce serait pratique pour venir à bout de mes 5621230 tâches quotidiennes! On peut aussi admirer des bijoux et ornements très finement ciselés, de grandes estampes asiatiques avec des paysages tout en volutes très apaisants à contempler.

Rijksmuseum-pays-bax-statue

On a passé près de 3 heures dans ce musée d’Amsterdam en comptant plusieurs pauses. C’est largement suffisant avec les enfants.

Un petit parc au pied du Rijksmuseum nous permet de faire la pause déjeuner.

 

Balade en famille au Vondelpark

Le Vondelpark est à côté du Rijksmuseum. C’est un des parcs les plus connus des Pays Bas. Les enfants peuvent se défouler sur les vastes pelouses de ce parc au style anglais. On se balade le long des allées, longent des bassins. Des aires de jeux permettent aux enfants de s’amuser. On goûte aussi nos premiers pancakes au sirop d’érable. Délicieux!

vondelpark-amsterdam

Musée Van Gogh à Amsterdam en famille

A proximité du Rijksmuseum se trouve aussi le musée Van Gogh (prononcez Gor!). Une longue file d’attente s’étire devant le musée. Notre Amsterdam Card nous permet de patienter dans la file la plus rapide. Il nous faut une demi-heure pour obtenir notre sésame.

On se procure des audioguides adaptés pour les enfants. C’est la première fois qu’ils ont l’occasion de visiter un musée ainsi. Ils sont ravis et très motivés.

Les enfants connaissent très bien Van Gogh qu’ils ont pu découvrir à travers une excellente collection de livres animés Tout un Art. Ils ont pu voir plusieurs tableaux qui apparaissent dans ce livre.

 

En savoir plus

On découvre les sublimes oeuvres de Van Gogh sur 3 étages. On suit une progression des oeuvres de jeunesse à la maturité. On peut voir avec beaucoup d’émotion le dernier tableau peint par Van Gogh et qui fut retrouvé sur son chevalet après son suicide.

A l’aide de l’audioguide, les enfants se passionnent pour Van Gogh et découvrent des peintures illustres du peintre. De nombreux autoportraits sont exposés au rez-de-chaussée. Au premier étage, ils approchent les mangeurs de pomme de terre aux couleurs terreuses, les tournesols, les iris et la chambre à Arles.

Des lettres de Van Gogh à son frère Théo sont aussi exposées ainsi que des tableaux de peintres qui l’ont inspiré comme Gauguin.

Les enfants arpentent sans se lasser le musée pendant 2 heures et découvrent de nombreuses facettes de Van Gogh, sa technique de peinture novatrice à gros coups de pinceaux et surtout ses couleurs si vives.

 

La maison d’Anne Frank avec les enfants

On termine notre journée par une visite qu’on ne voulait surtout pas manquer à Amsterdam: la maison où Anne Frank dut vivre recluse avec sa famille. On était déjà passés le matin avant l’ouverture et une longue queue s’était déjà formée. On s’était dit qu’on repasserait en soirée. Lorsqu’on arrive, la file a triplé par rapport au matin! On décide de rester. On attend une heure fouettés par un vent glacial. Mais on résiste. Cette visite nous paraît essentielle!

Notre voyageuse en herbe avait commencé la lecture du journal avant notre départ pour les Pays Bas. Elle a donc la chance extraordinaire de pouvoir découvrir le cadre où vécut Anne Frank au moment de sa lecture. Elle patiente d’ailleurs en lisant le journal!

La visite de la maison d’Anne Frank est très poignante. On découvre les pièces dans une ambiance feutrée malgré la foule de visiteurs qui traversent les pièces. On peut s’imaginer la lourdeur des journées pour les familles contraintes à vivre dans le silence.

On entre d’abord dans l’entrepôt où Otto Franck le père travaillait comme directeur d’une fabrique de confitures. Plusieurs films dont certains avec des témoins directs comme le père d’Anne Franck retracent la destinée de la jeune fille.

Un premier film évoque les premières années d’ Anne Frank. Attention aux premières images avec des enfants: on y voit de corps dans un camp de concentration…

Tout au long de la visite, on découvre de nombreuses photos d’Anne Frank, de sa famille et de leurs amis. On accède par un escalier étroit à la fameuse bibliothèque qui obstruait l’entrée de la cachette. On pénètre dans des pièces obscurcies. On se sent vite oppressé par cette pénombre. On découvre avant d’entrer dans la cachette une maquette avec les différentes pièces meublées. En revanche, les pièces réelles sont nues, ce qui leur donne un aspect encore plus désolé pour ne pas dire sinistre.

On entre dans la chambre des parents puis celle d’ Anne Frank, exiguë, tout en longueur. La pièce est nue mais aux murs sont toujours collées des photos de starlettes et acteurs, d’une mère tenant son enfant, un autoportrait de Léonard de Vinci. Ces quelques photos allègent l’atmosphère.

musée anne franck Amsterdam

On découvre aussi les autres pièces dont la chambre de Peter et le carré de fenêtre dans le grenier qui donne sur l’extérieur d’où on voit les arbres et le ciel. Un lieu où Anne Franck aimait se rendre tous les matins pour apercevoir un coin du monde.

On écoute un témoignage d’Otto Frank. Il explique sa découverte du journal d’ Anne Franck, son étonnement en découvrant la vie intime de sa fille. Il conclut: « On ne connaît jamais vraiment ses enfants! »

On termine la visite par une pièce où est exposé le journal d’ Anne Franck. Très émouvant de découvrir son écriture fine et régulière sur les pages du journal. On sent presque sa présence devant ces pages.

 

Conseil pour la visite

Réservez à l’avance vos billets sur internet pour couper la très, très longue file. Nous avons voulu réserver 2 semaines avant notre départ. Il n’y avait déjà plus de places disponibles. Si vous devez faire la queue, sachez que la maison d’Anne Frank est ouverte jusqu’à 21h.

Week-end en famille à Amsterdam – JOUR 2

Balade le long des canaux d’Amsterdam avec les enfants

Le tramway d’Amsterdam, très pratique pour se déplacer rapidement en famille (oubliez le vélo, trop dangereux avec des enfants…), nous dépose à côté de la Rembrandtplein, la place de Rembrandt. Une statue du peintre s’élève au milieu de la place. Mais surtout la place vaut un arrêt pour la reconstitution « en 3D » avec des statues de la fameuse scène du tableau la Ronde de la nuit qu’on a vu la veille au Rijksmuseum.

On se rend ensuite à pied au marché aux fleurs installé le long du canal Singel. On s’attendait à des profusions de fleurs. On découvre surtout un piège à touristes plutôt décevant. Très peu de fleurs naturelles sont vendues. Ce sont surtout des bulbes, de nombreux colifichets et bric-à brac kitsch qui sont exposés. On passe rapidement et on se balade ensuite le long des canaux d’Amsterdam. Tout y est: les maisons en brique rouge brun qui se reflètent dans les canaux, les vélos accrochés au balustrade des ponts, les Amsterdamois qui prennent le café sur le pas de leur porte. C’est très cliché mais on adore!

marché-aux-fleurs-amsterdam canaux-amsterdam-hollande

On arrive à proximité de l’Amsterdam Museum dans la rue Begijnensloot. On passe un porche et quelques pas plus loin, on se retrouve dans un havre de verdure qui étouffe tout bruit urbain: on est dans un des plus anciens Béguinage d’Amsterdam, un lieu où les Béguines, des religieuses, se retiraient pour prier. On découvre une grande cour verdoyante et fleurie bordée de maisons avec une chapelle au milieu. On fait le tour du Beguinage en silence pour respecter la tranquillité des lieux. On ressort par une autre porte et retrouve les canaux d’Amsterdam.

beguinage-amsterdam

Le musée National Maritime ou Scheepvaart Museum d’Amsterdam

On se dirige ensuite vers le musée National Maritime ou Scheepvaart Museum d’Amsterdam aménagé dans l’un des plus grands édifices du Siècle d’Or en 1656. Le musée propose des expositions sur l’histoire maritime des Pays Bas et ses plus fameux explorateurs. Des expositions adaptées aux enfants et la découverte de la réplique du vaisseau de la Compagnie des Indes orientales (VOC) rendent la visite du musée très ludique.

Les enfants sont attirés par l’immense galion amarré à l’arrière du musée. Il accueillait à son bord pas moins de 300 marins! Le navire se visite du pont supérieur à la cale qui contenait en plus des marchandises huit mois de vivres.

musée-marine-amterdam-bateau

 

On monte sur le pont inférieur. Des activités pour les enfants sont proposées par une mascotte, Rinus le rat. Gros succès avec un système de mise à feu qui simule l’explosion d’un canon! On découvre des reconstitutions très réalistes comme la table des officiers dressée avec des victuailles disposées dans les assiettes. Sur le pont, les enfants s’amusent à tourner le gouvernail.

musée-marine-amterdam-enfant

bateau-musée-marine-amterdam

 

On descend ensuite dans l’antre du bateau. On découvre la cabine du chirurgien et du capitaine puis on descend dans les cales, le clou de la visite. Caisses, ballots et stock de nourriture y sont entreposés. On aperçoit les inévitables piles de fromages avec l’inévitable souris qui se pourlèche les babines à proximité. Les enfants s’amusent à tirer sur des cordes dont les différents tours de roulis permettent de soulever des caisses avec plus ou moins de facilité.

enfant-musée-marine-amterdam

 

On retourne dans les bâtiments du musée de la marine. Un première exposition permet de découvrir à l’aide d’une carte du monde dessinée au sol les différentes marchandises exportées dans le monde et qui transitent par le port d’Amsterdam.

On entre ensuite dans un conteneur équipé d’écrans sur toutes les parois. On suit sur 360° le trajet d’un conteneur depuis son enlèvement sur le bateau jusqu’à son arrivée dans l’étal d’un magasin. C’est plutôt original et inattendu.

Une autre exposition avec de nombreux films permet de découvrir l’Age d’Or des Hollandais avec des maquettes de bateau et la présentation de personnages illustres.

L’exposition « tale of the Whale » accessible pour les enfants dès 6 ans retrace l’histoire de la baleine à travers les représentations que l’homme s’en est faites. D’abord crainte, la baleine fut chassée par l’homme: peau, chair, dent, graisse, presque tout chez la baleine était utilisé.

La partie avant d’un baleine est reconstituée. On entre à l’intérieur jusqu’au coeur au sens propre! Un arrangement sonore permet d’entendre le coeur de la baleine battre régulièrement de manière sourde et à un rythme très lent. L’exposition montre aussi les différentes techniques de chasse, du harpon au canon! Elle se termine par une sensibilisation à la disparition de cet animal légendaire.

musée-marine-amterdam

Après cette plongée dans l’univers maritime des Pays Bas, on retourne dans le centre d’Amsterdam avec un arrêt obligé au palais royal. Avec l’anniversaire du roi néerlandais qui approche, la fête bat son plein sur la place du Palais. On en profite pour se délecter de waffle, des gaufres hollandaises.

 

Hortus Botanica d’Amsterdam

L’hortus botanica d’Amsterdam, créé en 1638, est un des plus anciens jardins botaniques du monde. Il est de dimension assez restreinte mais propose des serres tropicales immenses. Il comporte des plantes originaires du monde entier. En famille, il est aussi l’occasion d’une pause dans un havre de verdure. Les enfants peuvent se défouler dans les allées. Les nôtres se sont surtout défouler dans les serres qui comportent des étages pour admirer les plantes tropicales d’en haut. Sept types de climat sont représentés dans les jardins et serres.

La serre des papillons est une vraie féerie: des dizaines de papillons orangées voltigent autour de nous et certains se posent sur notre bras. On peut aussi voir les chrysalides d’où ils ont émergé.

papillon-hortus-botanica-amsterdam

On entre dans la serre au 3 climats. On avance d’abord dans un zone subtropicale avec des plantes venant d’Afrique, Australie et Nouvelle Zélande. Un vrai voyage à travers les plantes, certaines gigantesques. Des passages en hauteur ont été aménagés de manière judicieuse pour observer les plantes d’en haut. On passe dans une zone désertique avec ses cactus puis on avance dans une jungle tropicale avec des immenses palmiers. Prévoir un maillot de bain! Il règne une chaleur humide et étouffante.

feuille-hortus-botanica-amsterdam

Visite des canaux d’Amsterdam en bateau

Notre Amsterdam card nous donne droit à une heure de visite en bateau d’Amsterdam. On termine ainsi notre journée par un dernier tour sur les canaux. Le départ se fait depuis la superbe gare centrale de la capitale. Installés confortablement dans un bateau vitré, on sillonne les canaux les plus réputés tandis qu’un guide donne des explications en plusieurs langues dont le français.

On longe le port de l’ouest, passe devant le musée Nemo en forme de bateau. On sillonne les canaux Oudeschans puis Binnenamstel. On passe par la seule rivière d’Amsterdam, l’Amstel. Le pont le plus célèbre de la capitale, le Magerebrug, est à proximité: il nous paraît plutôt quelconque…

On arrive vers les canaux les plus renommés, le canal des Seigneurs, l’Herengracht avec ses maisons aux façades très ornées. On longe le canal du prince, le Prinsengracht. On passe devant l’église de Westerleck et la maison d’Anne Frank avec sa longue file d’attente. On découvre de nombreux ponts en enfilade qui forment des arches. Très esthétique.On passe devant la maison la plus ancienne d’Amsterdam. On avance ensuite dans le canal des brasseurs, le Browersgracht, puis le Singel avant de revenir à notre point de départ.

Cette découverte d’Amsterdam au fil de l’eau a son charme. Après une journée de visite, elle permet de découvrir la ville néerlandaise sous un autre angle. Et pour nous de clore cette journée riche en visites de manière tranquille!

 

 WE en famille à Amsterdam – JOUR 3

On passe ce troisième jour de voyage à Amsterdam entre balades le long des canaux dans le fameux vieux quartier de Jordaan et voyage autour du monde… au musée!

S’il y a un musée à faire à Amsterdam en famille, c’est le Tropenmuseum, un musée ethnologique qui permet de découvrir les cultures et civilisations du monde entier. Un excellent musée avec des animations et activités adaptées pour les enfants.

 

Balade dans le quartier du Jordaan

Direction l’ouest d’Amsterdam dans le quartier du Jordaan. Le tramway nous dépose au pied de la superbe gare centrale. Même si vous ne prenez pas le train, le superbe monument orangé sous la lumière du matin vaut le détour. On aperçoit aussi à côté de la gare, la plus grande concentration de vélos qu’on ait jamais vu.

gare-amsterdam

Le quartier du Jordaan est un des quartiers les plus réputés d’Hollande. Il fut aménagé au XVIIè siècle sur un polder et était destiné à loger ouvriers et artisans dans des maisons exiguës. Il fut un lieu d’asile pour les Huguenots qui fuyaient les persécutions en France à la suite de la révocation de l’Edit de Nantes. Le mot « Jordaan » viendrait justement d’une déformation du mot français »jardin ». De nos jours, le quartier de Jordaan attire surtout pour son ambiance « provinciale » avec ses petits cafés, ses ruelles et vieilles façades ornées au toit tout en courbes.

canal-amsterdam

On se dirige vers le canal des brasseurs, le Browsergracht. Sous un ciel bleu sans nuage, on avance le long des maisons tout en hauteur qui se reflètent dans le canal. Des maisons-bateaux sont amarrées le long du canal. Les maisons deviennent plus cossues le long du canal des Seigneurs, l’Herengracht.

On arrive au coeur du quartier du Jordaan, remonte le canal des Princes, le Prinsengracht jusqu’à l’église de Westerkerk de style Renaissance datant du XVIIè siècle. Sa tour surmontée d’un clocher est la plus haute d’Amsterdam. Il est possible de monter au sommet pour profiter de la vue sur la capitale néerlandaise. Cette tour-clocher surmontée d’une large couronne impériale bleue est aussi très particulière. En explorant l’intérieur de l’église, peut-être résoudrez-vous une énigme: c’est dans cette église que Rembrandt fut enterré mais on ne sait pas où…

canal-péniche-amsterdam

On passe en face de la maison d’Anne Frank que nous avions visitée le premier jour de notre visite d’Amsterdam. Une longue file s’étire tout autour du bâtiment. On prend le temps de se poser face à ce lieu où une jeune ado pleine de vie dut vivre cloîtrée avec sa famille. Notre voyageuse en herbe qui avait commencé à lire le journal avant notre départ en voyage à Amsterdam continue sa lecture face à ce lieu très poignant.

On emprunte ensuite l’Egelantiersgracht. On avance au hasard dans les vieilles ruelles, passent devant deux jeunes femmes qui papotent et sirotent leur café installées devant le pas de leur porte. Elles pratiquent le fameux Gezelligheid, un art de vivre typique des Pays Bas: c’est le carpe diem du Nord. Il s’agit de prendre le temps de vivre, de profiter de la douceur du moment présent.

On applique aussi le principe! On s’installe au café Thijssen près du canal. Chauffés par le soleil, on se régale de toasts au jambon et fromage coulant. Ne manquez pas d’explorer l’intérieur du café avant de partir, tout en bois rustique. On se croirait dans un bar au début du XXè siècle.

canal-vélo-amsterdam

On repart vers la Nieuwendjik. On y déniche une perle! On cherchait une crêperie: on en trouve une tenue par un Neerlandais d’origine… bretonne! Mélangez du néerlandais avec du breton, ça donne des crêpes immenses confectionnées devant vous et délicieuses à se rouler par terre! Et si vous êtes en mal de rillettes, canards confits, de biscuits Gavotte et autres produits français au coeur d’Amsterdam, vous êtes à la bonne adresse!

On déguste nos crêpes sur un petit banc installé devant la devanture de la crêperie. On ne pouvait pas mieux finir notre balade dans le quartier du Jordaan!

amsterdam-crêperie

Tropen Museum d’Amsterdam en famille

Notre voyage à Amsterdam touche à sa fin. On reste dans la capitale néerlandaise pour notre dernière demi-journée mais on file au 4 coins du monde au Tropen museum! Ce musée sur 3 étages présente des expositions sur les arts et cultures du monde entier.

Installé dans un ancien institut colonial néerlandais, le bâtiment à lui seul vaut le détour aussi bien vu de l’extérieur que de l’intérieur. Dans les galeries, des expositions multimédias et reconstitutions d’habitats permettent de découvrir l’Asie, l’Afrique, l’Inde, l’Amérique latine et les Caraïbes.

Une demi-journée, c’est finalement court pour découvrir toute la richesse du musée mais suffisant avec des enfants. Dans l’idéal, il faudrait pourvoir revenir à plusieurs reprises

Un livret d’activités très bien fait est proposé aux enfants pour 4€ pièce. La personne qui s’occupe de nos billets nous les offre! Le livret s’intitule l’arbre du monde. Il invite les enfants à découvrir le musée comme des explorateurs: ils doivent partir à la recherche de 7 arbres dispersés dans le musée. Ces arbres contiennent des objets en relation avec un pays. Sur chaque arbre se trouve des photos des enfants qu’ils doivent retrouver sur leur livret. Ils peuvent ensuite découvrir sur une double page la culture et le quotidien de leur pays présentés par ces mêmes enfants. Nos 2 voyageurs en herbe découvrent ainsi le Mali, le Ghana, le Yemen , le Pakistan , le Mexique…

tropenmuseum-enfants-amsterdam

On commence la visite par le second étage. On y découvre l’univers de l’Amérique latine avec des objets de cultes, des masques de danse très expressifs et colorés, des vêtements de parade chamarrés tout en plumes.

tropenmuseum-masque-amsterdam

 

On passe ensuite dans une zone qui présente des reconstitutions d’habitats et intérieurs traditionnels et modernes avec une yourte, un bar pakistanais On se pose dans un bar sud américain. On met en route le juke-box et aussitôt on se croirait transportés en Amérique Latine.

tropenmuseum-amsterdam-enfant

 

Quelques pas plus loin, nous voici dans l’intérieur typique d’une maison du Yemen. Une yourte à proximité nous emmène en Mongolie. Quelques mètres et un escalier plus haut, nous voici dans une maison nord africaine avec ses tapis et coussins pour se prélasser tout en prenant le thé.

tropenmuseum-enfant-amsterdam

On retourne au bar au Pakistan et écoute la mélopée langoureuse d’une chanteuse qui se déhanche sur un petit écran TV.

Un vrai kaléidoscope culturel!

Au bout de l’étage se trouve une exposition consacrée au « Monde de la musique ». On y découvre des instruments de musique du monde entier. Des bornes avec des écouteurs permettent d’entendre le son des instruments exposés.

On file ensuite en Afrique: masques, statuettes et costumes accompagnés de bornes vidéos nous permettent de nous immerger dans l’univers africain.

On descend d’un étage et voyage dans l’univers fantasmagorique de l’Asie du Sud Est avec un samouraï qui veille dans un coin. La culture spirituelle est mise à l’honneur avec de nombreuses reconstitutions d’autels et d »intérieur de temples habités par des dieux hindous et des Bouddhas.

tropenmuseum-amsterdam-autel

On découvre aussi les instruments de musiques traditionnels avec des grands écrans qui permettent de visionner un film sur les instruments exposés.

Des tapisseries retracent telle une BD l’histoire de personnages hindous illustres et une exposition est consacrée aux objets sacrés offerts en offrande tel de superbes chevaux colorés. En Nouvelle Guinée et en Papouasie, on longe des pirogues de guerre d’une longueur démesurée!

On redescend au rez-de-chaussée, dans la partie Tropen museum junior. C’est un espace où les enfants, et les parents aussi, peuvent écouter des contes et légendes du monde entier. Notre préférée, c’est l’espace avec un lit! On s’y allonge et au plafond on découvre un écran sur lequel on peut suivre un conte raconté par un Hindou avec un panneau qui déroule les différentes scènes de l’histoire.

Notre voyage à Amsterdam et au Pays bas s’achève par une magnifique ouverture au monde! On ne pouvait faire mieux et ce musée résume aussi l’esprit des Néerlandais, très ouverts sur les autres et très chaleureux!

 

Circuler en vélo à Amsterdam avec les enfants?

Comme je l’ai déjà précisé dans l’article sur notre circuit détaillé de notre voyage au Pays Bas, nous avons préféré visiter Amsterdam à pied avec les enfants. En effet, la circulation assez dense à certains endroits avec des voitur es, vélos, tramway et bus qui déboulent dans tous les sens nous a vite ôté la moindre envie de circuler en vélo avec les enfants. D’ailleurs, même à pied, il faut être vigilant…

Pendant les 3 jours passés dans la capitale des Pays Bas, on a assisté à un accident, un cycliste qui s’est fait renverser, et on a pour ainsi dire jamais vu d’enfant sur les vélos à Amsterdam. Ils étaient tous à pied. Les rares qu’on ait pu voir en vélo étaient Français…

 

Et vous, avez-vous eu l’occasion de visiter d’Amsterdam avec des enfants ou adolescents? Quelles sont les visites et activités que vous avez préférées? Dites-nous tous dans les commentaires ci-dessous ou répondez aux questions sur la page vos voyages en famille. Votre partage d’expérience sera publié sous forme d’interview sur le site d’enfant-en-voyage.com.

En partageant cet article sur la visite d’Amsterdam en famille vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!




One thought on “Week-end Amsterdam en famille

  1. laurent

    Perso j’ai beaucoup aimé la maison d’Anne Frank 🙂 C’est que qu’Amsterdam avec les vélos c’est un peu dangereux, ils roulent très très vite je trouve !

VOTRE COMMENTAIRE