Vous êtes ici: Accueil > Citytrip

Visiter Nice en famille: que voir à Nice avec des enfants?

C’est le dernier jour de notre week-end à Nice et dans ses alentours en famille : après 3 jours entre villages perchés et randonnées, nous voici en route pour visiter Nice avec les enfants.

On se rend à Nice par la D2204, une route très pittoresque qui enchaîne les lacets à flanc de montagne! Direction le parking du port de Nice pour garer le fourgon aménagé. On clôt ce beau week-end en famille par un citytrip niçois.

port-niceMontée à la Colline du château de Nice

On gravit d’abord la Colline du château : c’est l’occasion d’une petite rando au coeur de la ville! Cette mise en jambe matinale permet d’accéder à un belvédère qui offre un large point de vue sur Nice et les environs. On a une vue d’ensemble de la ville et les toits orangés du Vieux Nice bordé par le long ruban de la fameuse promenade des Anglais.

vieux-nice,-promenade-des-anglais-et-bord-de-mer

vieux-nice,-promenade-des-anglais-et-mer

Au sommet, des aires de jeux permettent aux enfants de se défouler. Ils se précipitent vers la pyramide de cordes qui leur permet de se livrer à leur activité favorite : grimper comme des écureuils!

On monte jusqu’à la cascade qui se déploie en arc au sommet de la colline.

cascade-colline-du-chateau-nice

Balade dans le Vieux Nice et au marché aux fleurs

On descend ensuite de l’autre côté de la colline par la montée du Château et on s’enfonce dans le Vieux Nice. On avance dans la rue Rosseti avec ses façades ocres, orangées ou rougeâtres, ses balcons ornés de plantes et de linge étendu. En quelques pas, on a le sentiment d’avoir franchi la frontière française et de déambuler dans des ruelles italiennes.

On parvient sur une petite place où se dresse l’imposante cathédrale de Sainte Réparate. Elle se serre les coudes au coeur du vieux Nice. On peut admirer un intérieur richement orné et paré de dorures.

cathédrale-nice

toit-cathedrale-nice

 

On se dirige ensuite vers le marché de Nice qui se trouve à 2 pas. C’est la cohue le long des étals. On longe le fameux marché aux fleurs : les couleurs chantent ! On peut admirer une vraie symphonie de couleurs qui enchantent le regard!

marché-aux-fleurs-nice

On poursuit notre visite du Vieux Nice. On laisse les enfants décider de la direction à prendre à tour de rôle. On avance au hasard de leur envie, ce qui les amuse beaucoup! On passe de rues commerçantes très animées à des rues désertes. On cherche les détails insolites au cours de notre « errance » comme cette porte badgée de vieilles pubs.

 

ruelle-nice

porte-ruelle-nice

On se rend ensuite au bout du Vieux Nice vers la promenade du Paillon qui borde l’avenue Félix Faure : une large pelouse, des bancs et des jeux en bois très originaux sur le thème marin en font un lieu de pique nique en famille idéal.

Après avoir dégusté les olives (entre autres), les enfants se défoulent sur les jeux en bois. On a un gros coup de coeur pour la baleine avec sa structure qui permet aux enfants de faire de l' »accrobranche ». Mention spéciale pour les balançoires en forme de pieuvre! On adore!

jeux-enfants-nice

On remonte la promenade de Paillon, passe devant les fontaines et arpente la vaste place Masséna. Une glace à la main, on foule ensuite la fameuse promenade des Anglais, une large allée où se croisent promeneurs et cyclistes.

On descend jusqu’à la plage de galets. Les enfants s’amusent à tremper les pieds dans les eaux écumeuses de la mer.

place-massena-nice

Cathédrale russe Saint Nicolas de Nice

On retourne au parking sur le port de Nice et quelques kilomètres plus loin on change de paysage ou plutôt de pays : on était dans une ambiance italienne dans le Vieux Nice. On se retrouve au coeur de la Russie en 15 minutes! Au nord-ouest de Nice, dans le quartier de Saint Etienne, on peut contempler la plus importante église russe d’Europe.

C’est vraiment étonnant de découvrir au bout d’un ruelle ce haut monument couronné de bulbes bleus. Par une longue allée, on accède à l’église : on découvre l’intérieur décoré dans la tradition orthodoxe. Le choeur est masqué par le long panneau habituel sur lequel on retrouve les apôtres peints. Sculptures, tableaux saints tout en dorure ornent l’intérieur fastueux de cette église russe. On fait le tour de ce monument qui paraît si atypique et dépaysant au coeur de Nice.

église-russe-nice

église-russe-saint-nicolas-nice

détail-façade-église-russe-nice

Site gallo-romain de Cimiez sur les hauteurs de Nice

On remonte avec le fourgon la fameuse avenue de Cimiez avec ses belles demeures bourgeoises. On remonte aussi le temps : on se rend sur un site gallo-romain qui se trouve sur les hauteurs de Nice.

On pénètre d’abord dans l’arène de Nice : il ne reste plus qu’une vague enceinte. Plus de gradin. Il faut avouer qu’on a du mal à se projeter à l’époque romaine avec cette ruine.

On se rend ensuite au musée et site archéologique à proximité. Il comporte 2 parties : une partie extérieure avec les thermes et une autre à l’intérieur avec le musée.

Les thermes

On explore d’abord les thermes antiques : on récupère à l’entrée un plan des thermes. Les enfants se piquent au jeu d’identifier les différentes parties du plan sur le site.

thermes-cimiez-nice

Pour leur expliquer les thermes, on fait appel à Astérix et Obélix dont toute la famille est ultra fan. Dans un des albums, nos 2 Gaulois de choc se rendent dans des thermes : ils passent dans différentes salles, de la salle chaude à la salle froide. C’est cette dernière qu’Obélix vide de son eau en plongeant dedans. Grâce à cet épisode, les enfants peuvent mieux se projeter sur le site et comprendre son usage.

Ils repèrent avec le plan les différentes salles aux températures variables. Ils apprennent à quoi sert une natatio (c’est une piscine) et découvre un nouveau mot sur le plan, les latrines. A quoi servent des latrines? C’est le grand mot mystère qu’ils ont pour défi de comprendre… Dans les thermes, on se lave, se détend, on se livre à des activités en relation avec le corps. Ils tournent autour du pot (si l’on peut dire…) avant de finir par comprendre!

On leur explique les particularités des latrines romaines : il n’y avait pas de séparation entre les « occupants » des lieux. Les latrines étaient même un lieu de rendez-vous pour discuter affaires : les négociations se faisaient sur ces « trônes » très particulier… Grosse hilarité lorsqu’on les laisse imaginer qu’ils fassent la même chose à l’école!

Après avoir repéré les différentes parties des thermes, les enfants courent en tous sens et se défoulent le long des allées. Cela dit, en se défoulant, ils font revivre l’esprit des lieux : les thermes étaient aussi un « centre sportif » : les Romains se livraient à des activités sportives sur une vaste esplanade.

 

Musée archéologique gallo-romain

A l’intérieur, on visite le musée gallo-romain de Cimiez. Un espace jeu a été aménagé pour les enfants : ils peuvent manipuler, découvrir des objets antiques grâce à des activités ludiques inspirées de l’archéologie. Ils reconstituent une amphore et un sanglier Ils font des fouilles dans le sable et exhument des tessons de céramique.

Ces activités sont très sympas : les enfants les font plusieurs fois. Le seul bémol, c’est que les enfants en oublient la visite du musée…

enfant-au-musée-archéologique-cimiez-nice

Le musée expose des collections d’objets du quotidien : poterie, bijoux, outils. Le fond du musée est occupé par des maquettes très intéressantes : ce sont des reconstitutions des thermes. Une maquette permet de visualiser comment était chauffées les salles grâce à un système ingénieux de chauffage en sous-sol. Les Romains avaient inventé avant nous le plancher chauffant!

poterie--musée-archéologique-cimiez-nice

C’est dommage que ces maquettes soient au fin fond du musée. Je vous conseille d’aller voir ces maquettes avant la visite extérieure des thermes pour mieux les visualiser et comprendre leur usage.

Notre visite de Nice se termine par ce sympathique retour en arrière. On aurait pu remonter encore plus loin! A l’office du tourisme de Nice, on nous avait aussi recommandé avec les enfants le musée de la Préhistoire : celui-ci comporte des reconstitutions d’habitats des premiers hommes. On n’a malheureusement pas le temps mais ce musée est au moins une bonne raison de revenir en week-end à Nice!

 

En partageant cet article sur la visite de Nice en famille, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Opt In Image
Recevez tous les samedis les actus et bons plans pour préparer vos voyages et week-ends en famille

Par respect pour votre vie privée, votre mail n'est pas diffusé.




VOTRE COMMENTAIRE