Vous êtes ici: Accueil > Citytrip

Visiter Edimbourg en Ecosse en famille

Suite de notre week-end à Edimbourg. Après une première journée de visites très ludiques, on poursuit notre découverte de la capitale de l’Ecosse entre château, musées aux très riches collections et balades dans le vieil Edimbourg.

visite-edimbourg

Visiter le château d’Edimbourg

On se rend au fameux château d’Edimbourg qui emblématise la capitale de l’Ecosse mais aussi l’Ecosse. C’est un des sites touristiques les plus visités de cette partie de la Grande Bretagne.

Accroché à un éperon rocheux, il est visible aux 4 coins d’EdimbourgAutrefois, demeure royale, puis caserne et prison, le château d’Edimbourg fut témoin et acteur de l’Histoire de l’Ecosse. Edifié au XIe siècle, il fut au centre des conflits entre Ecossais et Anglais. Il vit naître le fils de Marie Stuart, Jacques VI qui fut à l’origine de la réunion des 2 couronnes d’Ecosse et d’Angleterre en 1603. Cromwell transforma le château d’Edimbourg en caserne pour ses garnisons en 1650.

Après avoir fait connaissance avec Robert Bruce et William Wallace (les statues de héros écossais) et franchi la porte à herse, on accède au château d’Edimbourg en suivant une longue allée pavée. On se retrouve sur une vaste esplanade occupée par les batteries d’Argyle.

La pluie nous chasse dans le Great Hall, un des bâtiments du château d ‘Edimbourg. The great hall ou Grand hall date du XVIe siècle. Il fut construit pour les cérémonies officielles. Cette longue pièce d’apparat se distingue par sa très belle charpente. Une immense cheminée trône au fond de la salle. Armes et armures tapissent les murs rouge cramoisi.

great-hall-chateau-edimbourg armes-great-hall-chateau-edimbourg

On se rend ensuite dans le bâtiment qui abrite les joyaux de la couronne, The honors of the Kingdom. Une exposition retrace l’histoire de la succession royale en Ecosse. On suit ensuite les aventures rocambolesques des joyaux de la couronne à travers une reconstitution ludique mettant en scène des mannequins en cire. On accède ensuite à la salle où sont exposés les fameux joyaux: la couronne, le sceptre, l’épée et surtout la fameuse pierre de Destinée devant laquelle les souverains sont investis de leur pouvoir.

chateau-edimbourg-marie-stuart

On déambule ensuite dans les appartements royaux: on visite 3 pièces agencées en enfilade. On pénètre dans un réduit où Marie Stuart mis au monde son fils Jacques.

Le ciel se découvre. On aura l’occasion de constater que la météo est très changeante en Ecosse. Il pleut rarement très longtemps. Sur nos 3 semaines en Ecosse, nous n’avons eu que 2 bonnes demi-journée de pluie!

On peut retourner sur la grande esplanade et observer le point de vue sur la ville d’Edimbourg. On monte ensuite à la petite chapelle romane de Sainte Marguerite datant du XIIe siècle. C’est le bâtiment le plus ancien du château d’Edimbourg et d’Edimbourg même. C’est aussi une des plus vieilles églises d’Ecosse. L’intérieur est très sobre, sculpté avec simplicité, orné de quelques vitraux. Un lieu sans fioriture mais chargé d’émotions que j’ai préféré à tous les autres lieux visités dans le château d’Edimbourg.

Après cette découverte d’un lieu disons céleste, on descend dans les bas fonds de l’Enfer: on termine notre visite avec les prisons du château d’Edimbourg. Evidemment, c’est ce lieu que les enfants préfèrent! On est plus exactement dans les prisons de guerre: on découvre les geôles où étaient détenus les prisonniers de guerre au XIXè siècle, des Français sous l’ère de Napoléon et des Américains. On peut encore voir les graffitis tracés par les prisonniers sur les portes. Une reconstitution très précise jusqu’à la nourriture des prisonniers permet d’avoir une idée de leur condition de vie. On découvre une exposition d’objets très fins qu’ils confectionnaient et revendaient à leurs geôliers. Certains fabriquaient même des moules pour la contrefaçon de billets!

prison-chateau-edimbourg

 

Les jardins du château d’Edimbourg

walter-scott's-memorial-edimbourgAvec le ciel bleu au-dessus de note tête, on peut faire la pause déjeuner dans les jardins du château d’Edimbourg. Très fleuri avec ses vastes pelouses pour s’allonger ou se défouler et ses bancs pour se poser, ces jardins constituent le coin idéal pour se détendre entre deux visites d’Edimbourg. Avant d’arriver aux jardins d’Edimbourg, on passe devant le monument en forme d’ogive du Walter Scott’s Monument: de style néogothique et d’une hauteur de 61m, il fut érigé en hommage à l’écrivain né à Edimbourg. Il est possible de monter au sommet pour avoir une vue imprenable sur la ville. 

 

Le Scottish National Gallery d’Edimbourg

Le Scottish National Gallery est juste à côté des jardins du château d’Edimbourg. C’est l’un des plus grands musées européens de la peinture. L’entrée est gratuite pour les collections permanentes. Pendant deux heures environ, on admire la peinture européenne du XVIe au XIXe siècles, de la Renaissance à l’Impressionnisme: Velasquez, Tintoret, Rubens, Greco, un autoportrait de Rembrandt… Une salle est consacrée aux artistes britanniques dont Gainsborough (oui, oui, celui de la chanson de Gainsbourg). Poussin a une salle pour lui tout seul. On apprécie tout particulièrement la salle consacrée aux impressionnistes: Van Gogh, Delacroix, Gauguin, Seurat, Cézanne, Degas, Renoir… Que du beau monde et j’en oublie!

 

Muséum National d’Ecosse

On termine notre visite d’Edimbourg et de ses musées avec l’incontournable Muséum National d’Ecosse, un très beau musée d’envergure internationale avec ses foisonnantes collections venues de tous les coins du monde. Il faudrait y passer la journée pour vraiment prendre le temps d’apprécier toute sa richesse! On est dimanche: le musée est plein à craquer d’enfants de tous âges! C’est vraiment le musée à faire en famille pour explorer de nombreuses facettes du monde.

Le bâtiment vaut le détour à lui tout seul avec son vaste et lumineux atrium coiffé d’une verrière. Des salles d’exposition sont aménagées dans des galeries sur le côté et sur plusieurs niveaux.

Museum-National-d’Ecosse-Edimbourg

On découvre d’abord l’aile consacrée à l’Histoire et la civilisation de l’Ecosse, des premiers hommes à nos jours. Objets et jeux interactifs pour les enfants animent cette exposition. Gros succès avec la catapulte!

Museum-National-d’Ecosse-berceau

On explore ensuite l’animal world: une vaste et impressionnante salle sur plusieurs étages. Les animaux sont rassemblés par groupe, des animaux disparus comme le squelette d’un T.Rex aux animaux vivant sur notre planète de nos jours. Des activités et expériences ludiques permettent aux enfants de découvrir l’univers animal sous différents angles: la nourriture, la vision, le déplacement, la reproduction, les 5 sens. On peut voir comme un caméléon, se peser pour savoir à quel animal notre poids correspond : notre voyageur en herbe a le poids d’un boa!

Museum-National-Ecosse Museum-National-d’Ecosse-lion Museum-National-d’Ecosse-enfant

Un autre espace est consacré aux civilisations du monde. On y retrouve l’Egypte ancienne, le Japon, la Chine, la Corée, etc à travers des masques, objets et tenues traditionnels.

Museum-National-Ecosse-edimbourg

On visite aussi l’espace des Sciences qui présente la formation de l’univers et expose des minéraux.

L’exposition « Fenêtre sur le monde » avec sa collection hétéroclite de plus de 800 objets est très étonnante: on fait face à la voiture de course pilotée par Jacquie Stewart dans les années 70. On assiste au spectacle étonnant d’une immense horloge avec ses personnages qui s’animent à heure fixe.

 

Balade le long du Royal Mile

On termine de visiter Edimbourg en arpentant le fameux Royal Mile, le coeur du vieil Edimbourg classé au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est l’artère qui relie le château d’Edimbourg au palais d’Holyroodhouse, résidence officielle de la reine d’Angleterre. Le Royal Mile, c’est une longue rue en partie pavée. Elle s’étend sur un mile soit 1,6 km. Elle obtint le statut royal au XVIe siècle en raison de l’habitude du roi de l’époque de la parcourir pour se rendre du château d’Edimbourg au palais d’Holyroohouse.

royal-mile-edimbourg-ecosse eglise-edimbourg-royal-mile

ruelle-royal-mile-edimbourgDe part et d’autre de ce Royal Mile, on se glisse parfois dans les closers, des ruelles étroites très pentues. Certaines sont à découvert. D’autres se faufilent à l’intérieur des immeubles.

Les fantômes de Arthur Conan Doyle, Dickens, Robert Louis Stevenson, Walter Scott ne sont pas loin. JK Rowling qui imagina le personnage de Harry Potter dans un des cafés d’Edimbourg n’est peut-être pas très loin non plus et en chair et en os!

De nombreux spectacles de rue animent le Royal Mile: on observe un cracheur de feu, un personnage en costume de grande dame d’autrefois, un inévitable joueur de cornemuse en kilt.

On parvient au Parlement écossais à l’architecture moderne inauguré il y a peu. On termine notre descente du Royal Mile devant les grilles du palais d’Holyroodhouse. Des grilles fermées puisque la reine s’y trouvait au moment où nous étions en train de visiter Edimbourg. Il n’est pas possible de visiter le palais lorsque la reine s’y trouve.

palais-holyroodhouse-edimbourg

Impossible d’être en Grande Bretagne sans monter dans un des fameux bus rouges à étage. On emprunte donc l’un d’eux pour remonter le Royal Mile en sens inverse.

bus-rouge-edimbourg

On termine notre journée dans les jardins du château d’Edimbourg. Les enfants peuvent se défouler sur l’aire de jeux pendant que les parents observent les lumières de fin de journée dorer le château d’Edimbourg qui nous fait face.

chateau-edimbourg

Les pass pour visiter Edimbourg et l’Ecosse

Il existe deux types d’organisme qui gèrent les pass pour visiter Edimbourg et l’Ecosse.

  • L’Historic Scotland (HS) permet des réductions plutôt dans le Sud de l’Ecosse et gère plus de 300 monuments. Il propose le pass Explorer Pass. Voir leur site historic-scotland.go.uk pour plus d’infos
  • Le National trust For Scotland (NTS) permet des réductions plutôt dans le Nord de l’Ecosse. Il propose le Discovery Ticket. Voir leur site nts.go.uk pour plus d’infos.

Avant de partir, il faut faire la liste des musées, sites et monuments qu’on souhaite visiter à Edimbourg et en Ecosse pour voir quel est le pass le plus intéressant. Pour nous ce fut le HS qui nous a permis d’économiser une belle somme sur les visites.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de visiter Edimbourg avec des enfants?

En partageant cet article pour visiter Edimbourg en famille, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Opt In Image
Recevez tous les samedis les actus et bons plans pour préparer vos voyages et week-ends en famille

Par respect pour votre vie privée, votre mail n'est pas diffusé.




VOTRE COMMENTAIRE