Vous êtes ici: Accueil > Par durée > 3 semaines

Voyage en Thaïlande avec des enfants : un voyage en famille dépaysant!

Partez en voyage en Thaïlande en famille : c’est le 1er voyage en Asie avec des enfants de la famille Clacla. Découvrez avec ce partage d’expérience une mine d’infos et de conseils pour préparer votre voyage en Thaïlande. On aime aussi cet esprit qui correspond aussi à notre éthique de voyageurs : notre volonté comme celle de la famille Clacla est de voyager éco-responsables en apprenant aux enfants le respect de la nature et des cultures. Favoriser un voyage qui incite à observer et préserver la nature plutôt que de l’exploiter…

Pouvez-vous nous présenter votre famille lors de ce voyage en Thaïlande en famille?

Dans la famille Clacla, je vous présente le père Michel 31 ans, la mère Coralie 33 ans, La fille Gwenaëlle 8 ans, le fils Johan 5 ans. Pour un premier voyage en famille à l’étranger !

 

Quand et combien de temps avez-vous voyagé en Thaïlande avec les enfants ?

Nous sommes partis au Thaïlande un petit peu moins de 3 semaines à cheval entre juillet et août.

 

Pouvez-vous nous décrire les étapes de votre circuit au Thaïlande ?

Nous sommes arrivés à Bangkok où nous avons passé 2 nuits et 1 journée pleine (visite du palais royal et du Wat pho), puis nous avons passé 2 journée et 2 nuits dans le parc national de Khao Yaï près de Pak Chong afin d’observer des animaux sauvages dans leur environnement.

Nous sommes ensuite allés voir les ruines et les temples d’ Ayutthaya où nous avons dormi 2 nuits.

De là, nous sommes partis vers Kanchanaburi et nous y sommes resté 3 nuits. Au programme, visite du musée de la death railway, balade en vélo en passant par le célèbre pont de la rivière Kwaï, promenade le long des cascades d’Eravan.

cascades-deravan-en-thailande-avec-enfant en asie

Après ça, nous avons passé 2 nuits à Phetchaburi où nous avons visité le Tham Khao Luang Cave (temple dans une grotte) et le Phra Nakhon Khiri Historical Park.

tham-khao-luang-cave-thailande grotte

Pas très loin de Phetchaburi, nous avons passé 1 journée et 1 nuit au WFFT qui est un centre de soins pour animaux maltraités. Nous y avons rencontré et nourri entre autres des éléphants.

Nous avons ensuite fait une étape de nuit à Hua Hin avant de rejoindre la plage de bottle beach au nord de l’île de Ko Phan Ngan où nous sommes restés 4 nuits. Après une dernière nuit improvisée sur l’île de Ko Samui, nous avons rejoint l’aéroport de Bangkok pour prendre tristement notre vol pour Paris.

Résumé de ce voyage en Thaïlande avec les enfants :

  • Bangkok 2 nuits
  • Kao Yaï National Park (Pak chong) 2 nuit
  • Ayutthaya 2 nuits
  • Kanchanaburri 3 nuits
  • Petchaburri 2 nuits
  • WFFT (environ 30 bornes de Cha-am) 1 nuit
  • Hua Hin 1 nuit (arrivé le soir, départ le matin)
  • Ko pha ngan (bottle beach) 4 nuits
  • Ko samui (buddah beach) 1 nuit

parc-national-dang-thong

phra-nakhon-khiri-historical-park-thailande

phra-nakhon-khiri-historical-park-thailande

Quels moyens de déplacement avez-vous utilisés en Thaïlande ? Leurs coûts ?

Pour se rendre en Thaïlande, l’avion. Environ 2500 euros l’aller/retour pour 2 adultes et 2 enfants.

Sur place, nous avons alternativement pris des taxis, touk touk, train, bus et minibus, bateau, et même l’avion en ligne intérieure.

Il serait compliqué de détailler le coût de ces différents modes de transports, mais d’une manière générale, la vie coûte peu chère en Thailande, transports compris!

Nous avons également fait à plusieurs reprises de la location de vélo pour nos déplacements locaux. On trouve très facilement des vélos à louer avec un siège confortable à l’arrière pour 1 ou 2 (petits) enfants. Cela offre la possibilité de faire de grandes distances tout en profitant du décor et sans fatiguer les enfants qui ont tout loisir de regarder autour d’eux. Le coût: 50bath (1€20) pour 24 heures. Notre coup de cœur: je conseille!

 

Dans quels types d’hébergement avez-vous dormi en Thaïlande ?

Nous avons essentiellement dormi en guesthouse. Initialement, la guesthouse est une chambre d’hôte. Concrètement, il s’agit de petits hôtels à gestion familiale et au confort sommaire. Nous nous sommes sentis plus proches des Thaï dans ce genre d’hébergement, même si ce n’est pas vraiment « chez l’habitant ». Les prix sont très variables en fonction du « standing ». En moyenne, nous nous en tirions pour 500 bath (12 euros) la chambre de 2. Parfois plus, parfois moins.

Parmi les hébergements en Thaïlande que nous avons retenus:

  • La VN guesthouse à Kanchanaburri pour le cadre.
  • Le lodge du parc animalier du WFFT, entre phetchaburi et ch-am, pour le confort et la nuit au milieu des animaux (tarif bien au dessus des autres GH).
  • Le Haad Khuad Resort sur la plage de Bottle Beach à Ko phan ngan, pour le côté Robinson et le bon rapport qualité/prix!

Nous avons d’une manière générale apprécié de vivre dans des conditions plus sommaires qu’en France et plus proche de celles des Thaï: chambres basiques sans clim( en option toutefois), eau froide pour la douche, parfois pas de fenêtres, etc… cela aide à l’immersion locale.

 

Comment était la nourriture en Thaïlande ? Quelles spécialités avez-vous découvertes?

Nous avons rarement mangé trop épicé, mais je pense que nous avons surtout bien choisi nos plats. Dans les resto ou boui boui, nous mangions surtout des plats à base de riz ou de pâtes au riz, accompagnés de sauce avec viande et légume. Dans la rue, brochettes et riz gluants ainsi que bananes et ananas frais!

Tout était délicieux!

Notre plat préféré: le Pad thaï!

Les enfants ont eu plus de mal à prendre du plaisir culinaire (à part les brochette et le riz dans les stands de rue). Mais c’est plus lié à leurs traits de caractères qu’à un problème de nourriture locale.

On trouve à manger partout en Thailande. Restaurants, boui boui ou vendeurs dans la rue, il y en a pour tout le monde et de partout!

 

Quelles activités sympas en Thaïlande votre enfant a-t-il pu faire ?

Méditation dans les temples 🙂 Plaisanterie, mais ils ont quand même aimé.

L’expérience la plus insolite aura été pour eux (et nous) la visite du parc de soin animalier du WFFT. L’occasion entre autre pour eux de promener un éléphant en lui donnant à manger main dans la trompe, puis de le nettoyer au jet d’eau et brosse.

enfant-avec-elephant-thailande soin

enfants-avec-elephant-thailande soinL’observation dans la nature dans le parc national de Khao Yaï de certains animaux sauvages comme les gibbons qui nous ont ébahis par leurs chants.

L’occasion également pour les enfants de laisser se balader sur leur bras un mille pattes de 30cm de long ou de prendre un beau serpent dans leur mains.

Bien entendu, la plage isolée de bottle beach à Ko phan ngan a été l’occasion de jeux et de baignades. Classique, mais dans un cadre idyllique.

Nous avons passé pleins d’autres excellents moments comme la visite de temples entourés de singes, les balades en vélo, etc…

Quels sont les sites en Thaïlande que vous nous recommandez?

A Bangkok, nous avons apprécié flâner et profiter de la sérénité qu’offre les petits recoins du Wat Pho (le Bouddha couché).

Bien que peu chanceux pour le coup, je conseille tout de même l’observation de la faune dans la jungle du parc national de Kao Yaï (près de pak Chong, à 2-3 heures de Bangkok). Nous sommes passés par les guides de greenleaf qui propose également une guesthouse. Nous avons été très contents de la prestation.

Si vous souhaitez vous rendre dans une ville très peu touristique sans aller dans la campagne profonde, allez vous balader (en vélo ou scooter) dans les rues et autour de Petchaburi. Prenez le temps de vous balader dans le Phra Nakhon Khiri Historical Park (au milieu des singes). Quand nous y avions été, il n’y avait quasiment personne et l’ambiance créée par le mélange de rocher, nature, temples et autres vieux bâtiments est très reposante. Petchaburi recèle également de nombreux petits temples cachés entre 2 rues dans la ville, et le fameux Tham Khao Luang Cave qui est un temple au fond d’une immense grotte. Magique!

Un des points forts de notre séjour aura été la visite du Wildlife Friends Foundation Thailand (WFFT). ce parc n’est pas un zoo ou un parc d’attraction dans lequel les animaux sont exploités à des fins touristiques, mais un refuge où des animaux sauvages qui ont été domestiqués et de par le fait maltraités, vont être recueillis et soignés. Afin d’obtenir des fonds pour mieux s’occuper des animaux, le parc se visite avec entre autres la balade aux côtés d’un éléphants que les enfants peuvent nourrir et laver. Cette expérience est l’occasion de découvrir les maltraitances des animaux sauvages domestiqués et de sensibiliser les enfants au respect de l’animal. Depuis peu, le WFFT propose des logements sur place. Bien que (beaucoup) plus cher qu’une guesthouse classique, nous avons vécu un moment magique en découvrant nos chambres (très belles et confortables) donnant juste au dessus du parc des éléphants qui sont venus nous souhaiter la bienvenue! Le personnel a en outre été aux petits soins.

plage-thailande-bottle-beach asiePour finir le séjour sur une petite plage complètement isolée ne comportant que quelques bungalows loin des foules touristiques, je conseille la plage de Bottle beach au nord de l’île de Ko phan ngan. Une fois qu’on a mis de côté le sud de l’île et sa fameuse full moon party, l’île de Ko phan ngan offre de nombreux espaces de nature préservés des flux touristiques et bottle beach en fait partie. Accès par une piste en terre de 4 km (4×4 obligé) ou par bateau, vous aurez sur place une impression de Robinson Crusoé due à la beauté des lieux et au peu d’infrastructures qui longent la plage. Un endroit parfait pour se sentir loin de tout en famille.

 

Quel est votre meilleur souvenir au cours de ce voyage en Thaïlande  avec les enfants?

Question difficile. Un souvenir parmi les meilleurs en Thaïlande est notre arrivée au logement du WFFT. Déjà émerveillés par l’accueil très chaleureux d’une volontaire Anglaise et par le confort et la beauté des lieux, l’arrivée des éléphants qui semblait venir pour nous dire bonjour (du moins, c’est ce que nous nous plaisons à imaginer) à quelques mètres de nous a été un moment très intense.

 

Avez-vous connu des moments difficiles, des imprévus ou galères ?

Un soir dans un resto-bar, nous avons eu quelques tensions avec un homme un peu trop insistant qui nous a suivis dans la rue en espérant obtenir de l’argent. Petite frayeur pour les enfants, mais tout s’est bien fini. L’homme était certainement drogué. Nous n’avons pas eu de chance et ça aurait pu arriver n’importe où ailleurs.

A vouloir réserver nos hébergements et mode de déplacements au dernier moment, nous nous sommes retrouvés en galère pour quitter Ko phan ngan et rentrer à Bangkok pour prendre notre avion. Nous nous sommes dépatouillés, mais avec un coût et une durée de trajet bien plus importants que prévu, sans compter tout le temps passé à chercher le meilleur moyen de faire ce voyage en Thaïlande . C’est le seul moment où notre organisation de « dernière minute » nous a fait défaut.

Un moment difficile pour le petit de 5 ans qui a marché, on suppose, sur une abeille dans le parc des cascades d’Eravan. Pas de bol.

Dans l’ensemble, aucune grosse galère. Les quelques « imprévus » relèvent plus de l’anecdote qui nous font rire en y repensant. La Thaïlande reste un pays facile à voyager, du moment qu’on est prêt à prendre son temps.

 

Qu’est-ce que vous avez moins aimé et qu’il faut éviter en Thaïlande ?

Le palais royal de Bangkok est un bel endroit riche en histoire et monuments, mais vraiment vraiment surpeuplé de touristes. Ca gâche un peu les choses.

Le tour en bateau autour de l’ile d’Ayutthaya ne nous a rien apporté de plus que les belles balades en vélo que nous avons fait dans la cité.

Près de Kanchanaburi, les cascades d’Erawan sont situées dans un parc national. De belles cascades où faire trempette et se faire nettoyer les pieds par des poissons mangeurs de peaux mortes(attention aux chatouilles). L’endroit est très beau, mais très dénaturé par le tourisme de masse et les infrastructures qui en découlent. Si vous y allez, ne vous attendez pas à vous sentir dans un parc national sauvage et suivez la file.

Entre les iles de Ko samui et Ko phan ngan se trouve le parc national maritime d’Ang Thong. Il s’agit d’un archipel de petits îlots dont chaque angle de vue pourrait faire une carte postale. En revanche, prenez bien le temps de choisir l’organisme ou la personne qui vous fera visiter les lieux. Encore une fois l’industrie du tourisme est passée par là. Nous sommes passés par l’organisme Orion que je déconseille très vivement. Mauvaise organisation, timing trop speed, bateau surchargé, personnel désagréable. L’impression d’être traités comme du bétail… fuyez Orion!

En bref, visitez le parc -qui vaut le coup- mais ne le faites pas avec n’importe quel organisme, quitte à mettre plus cher.

Le peu que nous avons vu de Ko samui ne nous a pas emballés. Trop dénaturé par le tourisme de masse. Par exemple, « l’authentique village de pêcheur » au nord de l’île n’est qu’un ensemble de magasins et resto pour touristes de base (ce qui ne manque pas). Il y a surement de beaux endroit à Ko samui, mais nous n’avons pas eu l’occasion de les voir.

Bien entendu, je déconseille absolument tout ce qui a trait à l’exploitation de la faune originellement sauvage, notamment les balades à dos d’éléphant, à moins d’assumer pleinement les tortures infligées aux éléphanteaux pour les rendre dociles et le rythme et les charges de « travail » beaucoup trop importants pour la santé de ces animaux. Il y a d’autres moyens de profiter de ces bêtes d’une manière respectueuse, tels l’observation dans les parcs nationaux, ou les refuges comme le WFFT.

 

Quels sont vos conseils de voyage: précautions à prendre pour bébé et enfant, santé, sécurité, nourriture… ?

Avec des enfants en âge de bien marcher, la Thaïlande reste une destination facile.

Bien entendu, être à l’écoute des enfants afin de trouver un rythme de visite qui leur convienne est une base. Les enfants ont également besoin de récréations. Malgré tout ce qu’on a pu voir de dépaysant, les enfants ont eu l’air de surtout s’éclater quand on les laissait jouer dans un parc de jeux avec d’autres enfants thaï ou chahuter dans leur chambre. Il faut leur accorder des moments de détente pour qu’ils puissent nous suivre ensuite.

On peut trouver de tout sur place en matière de vêtements, nourriture, pharmacie…. Donc inutile de s’encombrer.

Afin d’être mobile et de bien profiter des choses, nous avons choisi de voyager en Thaïlande plutôt léger: 1 sac à dos par personne. Les guesthouses proposent souvent un service de laverie, donc quelques vêtements suffisent. Prenez le minimum, et au pire vous pourrez trouver sur place ce qui vous manque. Notre petite astuce pour que tout rentre: 4 petits sacs de compressions achetés dans un magasin de bricolage. Chacun peut ainsi facilement retrouver ses affaires sans avoir besoin de vider le sac par terre. Les affaires restent sèches même si vous essuyez une averse, et le gain de place une fois compressé est important.

Même idée, des petits sacs à zip type sac de congélation s’avèreront utiles pour protéger passeport, argent et téléphone d’une éventuelle averse (si c’est la saison).

Si vous voyagez en juillet août, le poncho ou le kway reste indispensable. Pensez à l’avoir toujours sur vous car la pluie aime bien tomber quand on les a oubliés à l’hôtel. Les averses peuvent être quotidiennes mais durent rarement longtemps. Encore une fois, on peut en trouver sur place.

Si vos enfants parlent, faites leur apprendre quelques formules de politesses en Thaï (bonjour, merci..etc). Cela permettra un meilleur contact et les enfants se sentiront plus investis dans le voyage.

Le meilleur conseil que nous avons envie de donner est de faire de la location de vélo pour visiter la Thailande. Avec le siège à l’arrière, c’est idéal pour voir beaucoup sans fatiguer les enfants. Et c’est écologique et peu cher.

 

 

Combien avez-vous dépensé pour tout le voyage en Thaïlande  avec les enfants?

La Thaïlande est une destination peu chère.

A quatre, une nuit nous coûtait entre 20 et 30 euros et le repas ou petit déjeuner entre 10 et 25 euros.

Nous avons toutefois dépensé plus que ce que nous aurions voulu, et ce pour différentes raisons. A notre retour, nous avons décidé de ne pas faire le calcul total afin de ne pas parasiter nos beaux souvenirs de vacances par des soucis matériels. Je serai donc bien en peine de vous fournir un budget, à part le coût de l’avion que j’ai donné plus haut.

 

Merci pour ce témoignage riche d’enseignements pour préparer un voyage en Thaïlande avec des enfants!

Alors tenté pour ce voyage dépaysant en Asie?

En partageant cet article pour partir en voyage en Thaïlande en famille, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Opt In Image
Recevez tous les samedis les actus et bons plans pour préparer vos voyages et week-ends en famille

Par respect pour votre vie privée, votre mail n'est pas diffusé.




VOTRE COMMENTAIRE