Vous êtes ici: Accueil > Destination

Etat des pistes en Islande

Les pistes en Islande était notre gros sujet d’interrogation et aussi d’inquiétude comme je l’ai déjà dit  dans l’article sur les routes et pistes en Islande. Plusieurs coins d’Islande que l’on souhaitait absolument découvrir n’était accessible que par des pistes. On se demandait si l’état des pistes nous permettait de les emprunter avec un fourgon aménagé. 

D’après Lonely Planet, avec un véhicule non 4×4, on était assuré de « faire un voyage horriblement inconfortable ». De retour de notre voyage en famille en Islande, eh bien, on n’est pas d’accord mais alors pas du tout! On aurait loupé les plus beaux moments de notre voyage et les plus beaux paysages d’Islande si on ne s’était pas aventuré sur ces pistes qui ne se sont pas avérées si inconfortables!

On avait d’emblée éliminé les pistes qui comportaient des gués à franchir. On avait acheté un atlas routier très bien fait et très précis au 1/200 000 sur lequel les pistes et les gués sont indiqués.

La piste 35 des Kerlingarfjöll

Nous avons roulé sur la piste 35 dans la région des Kerlingarfjöll. Cette piste n’est pas ou plutôt n’est plus classée F (réservée aux 4×4 en principe, en tout cas interdite au véhicule de location non 4×4). Elle comportait des gués qui ont été remplacés par des ponts.

Le Routard affirme que cette route est praticable en véhicule de tourisme et l’auteur aurait vu des camping-cars l’emprunter! Cette piste non F s’est avérée une horreur, la pire que l’on ait pu faire: elle était truffée non pas de nids de poules mais de nids d’autruches remplis d’eau sur toute sa largeur. L’état de cette piste en 2014 ne permet pas aux camping-car de s’y rendre!

Hommage à notre fourgon aménagé avec 4 sous, un Renaut Trafic, nous avons mis 3 h! On ne va pas vous le cacher, une fois sur place, au refuge des Kerlingarföll, il n’y avait que nous qui étions en véhicule non 4×4… On a croisé un Français sur place qui n’en revenant pas qu’on ait pu passer avec le fourgon sur la piste islandaise!

10 km avant l’arrivée au refuge des Kerlingarföll, au carrefour qui y mène, cette piste non F se transforme en piste F, la F347. On a eu des frayeurs: avoir mené à bras le corps le fourgon jusque-là et se heurter à 10 km de piste infranchissable… Et nooooon! Grosse farce islandaise (pas drôle quand même). La piste F était bien mieux roulante et sans presque aucun trou!

Autre expérience des pistes islandaises: on voulait se rendre sur le solfatare de  Peistareykir dans le nord-ouest de l’Islande. On s’est d’abord renseigné au point info de Husavik pour savoir si la piste F qui arrivait par le sud était praticable en fourgon: on nous la déconseille. Le fourgon sera trop bas de caisse.

Par acquit de conscience (et esprit de contradiction), on l’emprunte, prêts à faire demi-tour si la piste devient trop accidentée. Ce ne fut jamais le cas! La piste passait très bien, mieux que notre piste 35! 

Et la fameuse piste F208 nord dans le Landmannalaugar?

La piste F208  nord est une des pistes mythiques de l’Islande. Elle mène dans une des plus belles régions d’Islande, le Landmannalaugar. Nous avions tout lu et son contraire sur cette piste F208.

Eh! bien cette piste F208 que nous redoutions tant s’est avérée une véritable autoroute sur la portion qui part de la route 26 et va jusqu’au parking du camping et du refuge du Landmanalaugar! On a même vu plusieurs camping-cars l’emprunter!

Certains passages sont pas mal déformés par le phénomène de tôle ondulée mais en roulant à une bonne allure, on minimise les cahots. En revanche, une fois arrivés à l’embranchement qui mène au parking du refuge et du camping, on a été pas mal secoués. La piste F208 nord est en mauvais état sur les 3 derniers kilomètres qui mène à ce parking. Mais en roulant lentement, on passe sans souci. Attention, il existe ensuite  2 gués entre le parking et le camping seulement franchissables en 4×4, les piétons passant sur le côté par des ponts. Nous avons dormi sur ce parking.

Découvrez en détail notre passage sur la piste F208 du Landmannalaugar et les 2 volcans découverts au cours du trajet.

Après être passé sur les pistes islandaises, attendez-vous à ne plus vous souvenir de la couleur originelle de votre véhicule comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous. Notre fourgon est même devenu pour les passants un support à dessin!

 

Quelles conclusions tirées des pistes en Islande? Pour nous, elles se sont avérées plus praticables qu’on ne l’aurait cru. Et la pire piste que l’on ait franchie n’était pas classée F! Le classement d’une piste F n’indique pas l’état de cette piste mais seulement que les voitures de tourisme non 4×4 de location sont interdites et donc non assurées.

Pour se rendre compte si on peut emprunter une piste en Islande si on n’est pas en 4×4, le mieux c’est de vérifier qu’elle ne comporte pas de gué, d’aller voir par soi-même et ne pas hésiter à faire demi-tour si la piste s’avère impraticable. On a renoncé à 2 reprises sur 2 pistes qui étaient vraiment trop cabossées pour le fourgon. Autant ne pas prendre de risques et pouvoir poursuivre le voyage en Islande jusqu’au bout!

Et vous quelles sont vos retours d’expérience sur les pistes en Islande?

En partageant cet article sur les pistes en Islande, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Opt In Image
Recevez tous les samedis les actus et bons plans pour préparer vos voyages et week-ends en famille

Par respect pour votre vie privée, votre mail n'est pas diffusé.




3 thoughts on “Etat des pistes en Islande

VOTRE COMMENTAIRE