Marmotte dans le Queyras avec les enfants

 Le Queyras est le paradis des marmottes! Lors de notre séjour dans ce coin magnifiques des alpes françaises avec nos 2 enfants (découvrez 12 lacs dans le Queyras en famille), on en a tellement vu qu’on a fini par ne plus les compter!

Avec leurs airs de peluches vivantes, les marmottes plaisent toujours aux enfants. Découvrez-les avec nous et apprenez à les connaître: la marmotte n’est pas une simple peluche, c’est aussi un redoutable stratège pour assurer sa survie!

 

La marmotte dans le Queyras facile à approcher

marmotte-et-jeune-enfant-dans-lOisans

Lors de notre séjour dans le Queyras, les enfants ont vite appris à reconnaître la présence des marmottes: elles poussent cris aigus très reconnaissables dès qu’elles se sentent en danger. Elles sont surtout menacées par des prédateurs comme le renard et l’aigle.

Les marmottes sont en général plutôt farouches, mais dans certains coins de montagne, elles se sont habituées à la présence des randonneurs. Dans le Queyras, Il est possible d’approcher la marmotte de très près. Elles peuvent même être très familières, voire très envahissantes. Surtout si on a de la nourriture en main ! 

Mais attention, on ne donne pas n’importe quoi à manger à la marmotte, que ce soit dans le Queyras ou ailleurs! Il leur faut une nourriture adaptée.

Nos 2 randonneurs en herbe leur ont apporté des carottes et des fleurs de pissenlits sur lesquelles elles se sont jetées. Elles sont très voraces. L’une d’elle a même mordu une chaussure de notre randonneur en herbe!

Attention les dents de la marmotte sont très aiguisées: il ne faut pas approcher de trop près les doigts de leur museau!

 

Les meilleurs moments pour voir les marmottes dans le Queyras

La vie d’une marmotte ferai pâlir d’envie les stressés du quotidien happés par le rythme métro/boulot/dodo!

La journée d’une marmotte commence par le repas suivi d’une bonne sieste. A la mi-journée, nos 2 randonneurs en herbe dans le Queyras ont surpris plus d’une marmotte étalée comme une crêpe sur un rocher plat pour se dorer au soleil.

Lorsqu’il fait trop chaud, les marmottes disparaissent dans leur terrier puis elles ressortent dans l’après-midi pour remanger et prendre à nouveau des bains de soleil. Manger est donc leur activité principale mais c’est aussi vital pour elles de s’engraisser avant l’arrivée des premiers froids. Il est donc essentiel de ne pas les déranger lorsqu’on les voit s’activer!

Les meilleurs moment pour observer les marmottes sont le matin et en fin d’après-midi. C’est à  ce moment qu’elles sont hors de leur terrier et s’activent.

 

marmotte sur un rocher

 

La marmotte, fin stratège!

Ce qui a surtout plu aux enfants dans le Queyras, c’est de voir une maman marmotte avec ses marmottons qui ne la quittaient pas d’une semelle. Moment magique!

Le début de vie de ces petits est malgré tout rude et se déroule en accéléré : après cinq semaines de gestation, ils naissent début juin et pèsent 30 grammes : ils devront faire au moins un kilo avant l’arrivée des premiers froids, soit 33 fois plus ! D’où la nécessité comme je l’ai déjà dit de ne pas déranger les marmottes lorsqu’elles s’activent: il en va de leur survie!

marmotte-et-enfants dans les alpes

La marmotte est très intelligente. Si nos 2 voyageurs en herbe l’ont aperçue si souvent au bord des sentiers de montagne du Queyras, ce n’est pas pour se faire admirer : c’est une ruse. La proximité de l’homme lui permet d’écarter les prédateurs qui la menacent. Elle se met en quelque sorte sous la protection de l’homme.

La marmotte est aussi très maligne pour se bâtir une véritable forteresse souterraine. Son  habitat est constitué d’un terrier principal situé à 2 mètres au-dessous du sol. Elle y accède par une galerie qui fait plus de dix mètres de long. Elle creuse également de simples trous pour s’y réfugier en cas de danger.

Nos 2 voyageurs en herbe ont appris dans le Queyras à reconnaître un terrier habité par une famille de marmottes. Si ça sent plutôt mauvais? C’est qu’il est occupé!

Nos 2 randonneurs en herbe sont repartis du Queyras en ayant appris beaucoup sur la marmotte : sous ses airs de mignonne petite peluche se cache une véritable force de la nature capable de s’adapter aux dangers qui l’entourent et aux conditions de vie extrême. Ils ont aussi appris à respecter la marmotte et plus globalement le respect de la nature, essentiel!

En partageant cet article sur les marmottes dans le Queyras, vous faites profiter aux autres ce que vous avez appris! Un petit clic de partage et un grand merci!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Opt In Image
Recevez tous les samedis les actus et bons plans pour préparer vos voyages et week-ends en famille

Par respect pour votre vie privée, votre mail n'est pas diffusé.




VOTRE COMMENTAIRE